06/05/2014 – 11H45 Nantes (Breizh-info.com) – La centaine de clandestins qui occupaient depuis octobre 2012 un immeuble appartenant à l’Etat rue de Crucy à Nantes ont été évacuées ce matin par les forces de police.

Prévenues de l’opération, une cinquantaine de militants d’extrême gauche s’étaient positionnés devant l’immeuble pour s’opposer à son évacuation. Lors de l’intervention, l’un d’eux a été blessé à la tête d’un coup de matraque. Il a été transporté au CHU. Les squatteurs, des clandestins, ont pu récupérer leurs affaires. Un rendez-vous avec les services sociaux leur a été proposé.

Insalubre et dangereux, l’immeuble était devenu au fil du temps le lieu de trafics en tous genres. Excédés par l’insécurité générée par ce squat, les habitants du quartier avaient multiplié les démarches. En vain jusqu’à aujourd’hui.

On ignore à cette heure quelle sera la réaction de la municipalité. Mais  Pascale Chiron, adjointe au maire (EELV) avait considéré, dans un communiqué de presse du 18/10/2013, que l’arrêté d’expulsion faisait « tristement écho à la scandaleuse reconduite à la frontière de Léonarda ».

Après l'évacuation, une petite manifestation a temporairement bloqué la circulation devant la préfecture de Loire-Atlantique.
Après l’évacuation, une petite manifestation a temporairement bloqué la circulation devant la préfecture de Loire-Atlantique.

Crédit photo : GoogleStreetview + DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

 

 

1 COMMENTAIRE

  1. Les prendrait pas dans son jardin, la dame Chiron, non: faut que les Nantais, ces bonnes poires, raquent pour des clandestins dealers et trafiquants…..

Comments are closed.