Pétition pour un référendum sur la réunification de la Bretagne

A LA UNE

François Hollande vient d’annoncer son projet de réforme territoriale : concernant la Bretagne, c’est le statu-quo. Ni rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, ni fusion dans un ensemble plus large.

Pourtant, élus, citoyens et responsables politiques sont mobilisés depuis des décennies déjà, en faveur de la réunification bretonne pour les uns,majoritaires, et pour le maintien de la Loire-Atlantique dans la région des Pays de la Loire pour quelques autres.

Un référendum impliquant l’ensemble des électeurs de la Bretagne administrative et ceux de la Loire-Atlantique pourrait donc être mis en place, dans un délai qui permette à tous les intéressés de  s’exprimer sur le cadre territorial dans lequel ils souhaitent vivre.

Ce référendum permettrait de mettre fin à des années de tensions et de querelles de part et d’autres. Il permettrait également à tous les Bretons de choisir s’ils veulent être réunis ou pas. Il serait l’expression d’une démocratie que nombreux jugent aujourd’hui (et l’abstention aux élections est là pour le démontrer) cadenassée et non représentative.

C’est pourquoi  Breizh-info.com lance aujourd’hui cette pétition, qui sera remise au président de la République, au Premier ministre ainsi qu’aux représentants de la région Bretagne et du conseil général de Loire-Atlantique.

[emailpetition id= »1″]

Photo : DR
Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

97 Commentaires

  1. Mes ancêtres de BRETAGNE-VENDEE
    ont du fuir, pour se réfugier en d’autres Lieux, plus cléments
    il y a plus de deux Siècles

    Ils s’appelaient PRIOR

  2. Qu’est ce que l’on en a à faire d’être rattachés à la Bretagne administrative ou autre? Le Pays de Retz n’est pas breton! La Bretagne ça sent le cochon, les maisons sont froides et les toits sont en ardoise. Et puis on y joue du biniou en dansant à la queue le leu. Mon Dieu, que c’est triste! Rien à voir avec le Pays de Retz!
    Rdv en Ukraine si vous vous ennuyez!

    • tu dit ca sur le ton ironique non ?? enfin, j’espere pour toi parceque sinon, c’est vraiment une vision tres limitee …. un manque d’instruction ? un manque de culture ? je ne sais pas mais, j’espere pour toi c’est ironique …..

    • Mon pauvre Hervé……….tu dois en vouloir à la nature d’avoir un tout petit cerveau……mais,tu n’es pas le seul…………
      désopilant,la France d’en bas……………..tu ne peux te vanter d’être breton ouf

    • Réponse à hervé bru : en dehors du fait que les toits sont rouges des briques issues de la glaise locale du
      ddépartement de Loire-Atlantique où nombre de briquerie figurent au patrimoine local…qu’on y joue de la bombarde et qu’on danse à la Fontaine aux bretons…avec qui vous voulez …Le Pays de Retz fait partie des pays traditionnels de la Bretagne d’Ancien Régime, érigé en baronnie puis en duché. Ses capitales successives ont été Rezé, puis Pornic et enfin Machecoul à partir de 1581.le « Bro Raez » pays de Retz disputé entre la Bretagne et la France …oui, le pays de Retz a beaucoup été disputé entre Bretagne et France voire les pays anglosaxons…mais le pays de Retz est dans le département de Loire-Inférieure depuis 1790 !
      Avec plaisir !

    • Pauvre Hervé Bru, il y en a de nombreux qui ont essayé de te donner quelques notions de l’histoire de notre belle et fière Bretagne.
      Tu as l’air de nous prendre pour des « culs terreux ».
      Sais tu que c’est le petit fils du dernier Roi de Bretagne qui a bouté les Vikings hors de notre pays. Vas à Pornic et tu verras la plaque commémorative.
      Avant de dire des âneries, tu devrais un peu te cultiver

    • Ma Doué …
      Devenir cosaques ?
      Alors que nos aïeux étaient Galates ?
      L’idée est tout simplement monstrueuse ..N’est-il pas ?

    • Vous pouvez partir, on ne vous retient pas . Vous pourrez retrouver votre BHL, le pourri ainsi que les destructeurs de la planète, usa, otan ue.et la Bretagne se sentira un peu plus propre.

    • Hervé, au pilori pour avoir insulté la Bretagne!!! … une si magnifique région dont la seule imperfection est qu’il y manque un département; une blessure infligée par un traître à sa patrie en 1941. Mais nous la panserons, cette blessure, et nous rendrons à la blanche hermine toute sa noblesse et son territoire au grand complet! :)

    • La Loire-Atlantique est Bretonne .Sa création est le fruit du découpage en 5 entités de la Bretagne historique .On est parfois navrés de l’inculture générale qui sévit dans notre région .Ceci est certes bien alimenté par la désinformation financée par les deniers publics qu’est la région bidon des Pays de Loire .A coup de millions d’Euros ,elle injecte son venin dans les esprits .Cette région Pays de Loire est une région morte-née , puisque sans existence culturelle et historique .Pour ceux qui ne savent pas ,il est toujours possible de chercher et ouvrir des livres .Vous serez ainsi étonnés de découvrir l’origine des Pays de Loire où il n’y avait pas le département de la Vendée QUI FAIT PARTIE dU POITOU mais l’Indre et Loire .Ou vous trouverez le projet de découpage à 6 départements (à l’Américaine) c’est à dire avec des méridiens et des lignes de latitude .

      LA CONNAISSANCE EST LA BASE DE TOUT

    • Si tu n’aime pas la Bretagne, que fait tu en Bretagne
      Si tu n’aimes pas les bretons, sache que les bretons ne t’aimes pas

    • La Loire-Atlantique est incontestablement, historiquement une partie de la Bretagne. Cette affirmation est vérifiable tout au long de l’histoire de ce pays et concerne des faits, des dispositions constitutionnelles qui datent de plus de mille ans. Ceci n’a jamais été contesté durant des siècles et fait polémique minable depuis les décrets du gouvernement de Vichy et de son chef PETAIN !!!! Car l’imbécile sécession a été ordonnée par l’état Français, fasciste, en pleine occupation. Inutile d’argumenter, les faits sont implacables et la perte de temps inutile. D’autant qu’elle ne pourrait s’adresser qu’aux mauvais sentant ( premiers puants…) dont nous nous passerons bien volontiers tant leur ignorance ne peut être compatible avec une Bretagne moderne, travailleuse, diplômée et pleine d’avenir grâce à ces qualités et à la forte représentation identitaire, image commerciale, qui nous permettent déjà d’être reconnus et appréciés dans le monde entier. Bevet Breizh ! JJ
      PS: Notre démarche est totalement pacifique, humaine et respectueuse de tous et en premier lieu de nos futures régions voisines avec lesquelles il ne sera pas interdit de combiner des projets ambitieux qui nécessiteront des levées de fonds importantes et des retours sur investissement partagés avec d’autant plus de satisfactions.

      • Je suis de votre avis madame, le château de la Duchesse d’Anne de Bretagne est à Nantes. De plus Anne de Bretagne fût beaucoup plus que Duchesse de Bretagne, Voici de petites informations vérifiables ;
        Anne de Bretagne, née le 25 janvier 1477 à Nantes et morte le 9 janvier 1514 (à 36 ans) à Blois, est duchesse de Bretagne et comtesse de Montfort (1488-1514) et d’Étampes (1512-1514) et, par ses mariages, archiduchesse consort d’Autriche, reine consort de Germanie (1490-1491), puis de France (1491-1498), puis de nouveau reine consort de France (1499-1514) et de Naples (1501-1503) et duchesse consort de Milan (1499-1500) et (1500-1512).

        Elle était la fille de François II (1435-1488), duc de Bretagne, et de sa seconde épouse Marguerite de Foix (v. 1449-1486), princesse de Navarre.

        Elle est un enjeu central dans les luttes d’influence qui aboutiront après sa mort à l’union de la Bretagne à la France. Elle a également été élevée dans la mémoire bretonne en un personnage soucieux de défendre le duché face à l’appétit de ses voisins.
        Il me semble que nos politiques soient soit Aveugles soir malentendant !!!!

    • Je suis né dans le Pays de Retz. Mon voisin était Jean Crémet rédacteur en Chef de Bretagne Communiste, vendu aussi à Paris, et où Ho Chi Linh passait des annonces pour survivre. Dans les églises, on chantait « catholiqique et Breton toujours » chez moi ou à Préfailles ou au pélérinage de Sainte-Anne-de-Vue. Je ne sais pas d’où vous tirez que le Pays de Retz n’est pas Breton. Faisons donc un référendum. On verra bien. Quand on est pas d’accord, une seule solution: les urnes.

      • ceux qui sont contre la reunification sont bien souvent des departements voisins
        habitant en loire atlantique et ne se considerant pas en bretagne .
        a ceux la je leur dit on a pas ete vous chercher et on ne vous regretera si vous
        partes .

    • « Naviguant » très souvent entre Alsace et Bretagne (j’y inclus la Loire-Atlantique !) je ne vois dans votre commentaire que les œillères d’un chauviniste forcené ! J’ai fait toute la Bretagne notamment les côtes depuis St Malo jusqu’à La Turballe où je suis très très souvent. Je suis aussi allée au sud de la Loire et je n’aime pas beaucoup ! Les tuiles rouges il y en a partout en France mais je trouve que les ardoises donnent de la classe aux maisons bretonnes et aussi les toits de chaumes si pittoresques -qui faisaient d’ailleurs longtemps partie des constructions alsaciennes. Les maisons basses du sud-Loire me font penser à des mini-mas provençaux et les maisons de villes plus au sud vers la Vendée, à des « cabanes de chantiers surélevées » (je mets entre guillemets quand même :) ! Côté ambiance, allez faire un tour à un des innombrables fest-noz et autres fêtes bretonnes, dans des petits marchés traditionnels, bars avec musique etc… il faut sortir un peu avant de critiquer… !

    • Hervé bru : la réunification concerne évidemment avant tout Nantes et le pays nantais est breton ( depuis 850 jusqu’en 1941 sous Vichy !!! ), après avec les départements, le pays de Retz s’est retrouvé avec la Loire-Atlantique, c’est tout; pas de quoi mettre en cause cette demande de réunification, si ce n’est pour se faire remarquer et penser se rendre intéressant.
      De toutes façons, ces imbéciles politicards qui refusent de nous satisfaire, ils ne pourront jamais changer le fait que le château des Ducs de Bretagne est à Nantes et pas ailleurs. Çà montre bien la médiocrité de la République française !

    • Sauf que le château des Ducs est à Nantes capitale historique et que Rennes est la capitale administrative sans aucune résidence ducale … Le Breton n’a jamais été parlé en I et Vilaine alors que les derniers locuteurs parlaient la langue dans le bassin salicole en 1945 (dernier bastion en L.A.) Et je ne parles pas des traités de Guérande .., etc
      Mais l’enfer est privation d’histoire … l’école de la république française a bien fait son devoir de déculturation…
      Bon voyage dans cet enfer de l’uniformité …

    • Les résultats économiques des pays de Loire ne valent que parceque Nantes-StNazaire et le 44 est fort .Lorsque vous regardez les résultats économiques par département de cette région bidon des pays de loire , la réalité devient toute différente ! La Bretagne a tout a gagner avec le retour du 44 ,d’un point de vu économique et culturel , c’est complétement cohérent .
      OUI A l’AUTODETERMINATION DES PEUPLES ! (BHL et les grands penseurs ne croient que cela s’applique en dehors de la France! et vont donner des leçons à tout le monde

    • C’est idiot de ne pas vouloir la réunification à cause d’une histoire de capitale !
      Je m’en fiche de qui est la capitale. L’important est que la Bretagne revienne à son état initial.

    • Désolé CHESNEL mais je pense que Rennes, par ses populations, son climat et sa mentalité est plus certainement capitale de la Basse-Normandie que de la Bretagne et j’en suis désolé pour nos voisins et amis Normands.

  3. Je suis vosgien et lorrain de Paris et sachez combien je déplore que ce découpage est monstrueux. j’ai beaucoup d’amis bretons et je sais que comme moi, ils espèrent le rattachement de la région de Nantes à la Bretagne, il ne faut se laisser faire. COURAGE, nous devons agir tous ensemble.

    • En tant qu’Alsacienne et « bretonne de cœur » je ne puis que me révolter contre ce gouvernement qui ne tient jamais compte des français dans aucun domaine mais je connais aussi des gens du 44 où j’ai des racines, et qui sont totalement contre la réunification ! Quoiqu’il en soit, si déjà on réunit les régions actuelles il faut en tout cas garder notre patrimoine et le nom des régions d’origine. Imaginez les touristes chercher les vignobles d’Alsace à Metz, de Champagne à Mulhouse… Ridicule ! On vit du tourisme aussi -c’est bientôt tout ce qui va nous rester vu que les industries se plantent- alors préservons au moins ce qui nous fera peut-être vivre encore quelques années ! Espérons que quelques-uns de nos dirigeants ont encore quelques neurones pour y penser !

  4. Je ne suis pas breton mais c’est une région que j’aime où l’identité locale est forte. Dans les année 1960 il y avait des fêtes bretonnes en « Loire Inférieure » et Le Croisic, Batz sur Mer sont des communes bretonnes.
    Le Parlement de Bretagne était à Nantes. Il serait tant de réparer l’erreur commise en 1941.

    • Non, le Parlement était à Rennes et a été exilé temporairement une fois à Vannes par Louis XIV. La Chambre des comptes siégeait, elle, d’abord à Vannes puis définitivement à Nantes.
      Du temps des ducs de Bretagne, princes portant couronne, successeurs des rois qui régnaient en Bretagne avant la création du royaume voisin de France, frappant monnaie, levant l’impôt et ayant leur propre diplomatie, le couronnement avait lieu à Rennes mais le palais ducal était à Nantes. Les Etats de Bretagne, représentant les ordres et les villes, se réunissaient le plus souvent à Rennes mais lorsqu’ils se sont résignés à accepter le traité d’union avec le royaume de France c’était à Vannes en 1532, Vannes étant occasionnellement résidence des princes.
      Nantes est bien sûr bretonne et le pays de Retz est on ne peut plus breton dans tous ses caractères : on lit dans les commentaires des énormités qui prouvent bien que tout est fait pour que les gens n’aient plus d’origines, d’identité, de culture, de racines et de patrimoine, élevés hors-sol et lobotomisés.

  5. Je suis contre un référendum, car il n’y en a pas eu pour amputer la Bretagne. Cela s’est fait par signature au bas de décrets imposés, sans consultation, ni vote. Donc, anti démocratiquement!
    @ Hervé: le Pays de Retz est aussi breton que le Finistère.
    L’architecture du nord de la france est différente de celle du sud, ça n’empêche pas que c’est toujours la france…
    @ Chesnel: Nantes a été nommée capitale de la france par un Breton, Alain Barbetorte, lorsqu’il en chassa les Vikings. Rennes le devint par un roi de france.
    Mais, l’avantage à l’époque ducale, fut que la Bretagne était déjà décentralisée, chose qui est loin d’être faite dans le france du XXIème siècle…

    • Que tous les ignorants qui affirment que le Pays Nantais n’est pas Breton, prennent un livre d’histoire de la Bretagne, et ils verront que le Léon, par exemple, a été rattaché au Duché trois ou quatre siècles après le Pays Nantais.
      L’identité de la Bretagne ne se résume pas au kouign-amann et à la langue Bretonne. La Bretagne est avant tout une nation héritière d’un état indépendant qui s’est cristallisé autour d’un droit coutumier, puis d’un souverain et d’une fiscalité qui lui étaient propres.

      Le Duché de Bretagne, qui était à l’origine une création de comtes brittophones, était au moment de son invasion par la France, un état souverain, certes géré par une administration francophone, mais foncièrement attaché à son indépendance vis à vis du voisin français.

      Quoique renié par les républicains français, ce sentiment national existe toujours en Bretagne.

  6. la Bretagne va jusqu’à la Loire, pas au-delà, c’est une évidence géographique et historique.
    ensuite, pour la capitale régionale, pour ne pas vexer Rennes et Nantes, il faut que la capitale soit Brest, au plus loin possible de paris pour que les élus comprennent mieux certaines choses.

    • L’évidence historique est que le pays de Retz au sud de la Loire était considéré pour tout le monde comme une des premières et des plus importantes baronnies de Bretagne. Cf les armes du pays de retz avec les hermines de Bretagne

    • Désolé , mais le pays de Retz est complétement Breton .Vous aussi ouvrez des livres!Vous me direz il y a de la tuile ,donc c’est la Vendée . Premièrement la Vendée est le nom d’une rivière qui coule au Sud du département 85(même en dehors!) et ce n’est que parcequ’il y a eut l’insurrection de l’armée catholique et royale que la zone insurgée a été appelée Vendée militaire au dela du 85 .
      La Vendée aurait du s’appeler le département des 2 Lays (le grand Lay et le Petit Lay qui sont deux rivières du 85 ,mais comme ses représentants ne voulaient pa

      • La suite du texte OUI LE PAYS DE RETZ EST BRETON .J’Habite LE PELLERIN et pendant les guerres dites de »Vendée militaire » , toutes les maisons qui étaient en ardoise ont brulé sauf de rares exceptions , on a du reconstruire en tuile…La DDE 44 a imposé à partir de 1975-80 la tuile au Sud de la loire ,ce qui contribue au floutage général de l’identité de notre pays de Retz .Je suis né dans le Pays de Retz , j’habite dans le pays de Retz et Je suis pour la réunification des 5 départements .C’est une base solide pour créér une vrai région Mais j’ai l’impression que les politiques ne veulent pas car la Bretagne avec le 44 inclus serait de la dimension d’un état comme il en existe en Europe et dans le monde .

      • d’accord avec ça c’est justement il me semble ce dont l’état Jacobin a peur . Une Bretagne qui commencerait à ressembler à l’écosse deviendrait un peu trop indépendante….. claude

  7. Je suis né Breton, mais avec le temps qui passe, je suis de moins en moins fier de l’être !! L’intolérance, l’inculture et le fascisme latent des tenants d’une « indépendance » ou d’une autonomie de cette région me les rendent suspects quant à leurs intentions réelles…Il serait souhaitable que tout breton connaisse un minimum de l’histoire de la Bretagne, en particulier de tout ce qui s’est passé dans les années « récentes » qui ont précédé
    la guerre et l’occupation, et les relations plus que privilégiées entretenues par les mouvements indépendantistes et le régime nazi…Mais bien sûr, il n’est pire sourd que celui qui ne veut rien entendre..
    Ceci dit, la Bretagne est un tout et il me parait particulièrement stupide de lui retirer une région aussi essentielle que la Loire-Atlantique.
    Jacques

    • Je pense que c’es toi qui devrait revoir l’histoire, en effet certains bretons, une minorité, ont collaboré espérant ainsi obtenir l’indépendance que la République n’accepteras jamais.
      L’intolérance, l’inculture et le fascisme est du coté de ceux qui refusent l’indépendance. Breton interdit dans les écoles, chartes des langues toujours promises et jamais acceptées…
      La Bretagne puissante et riche au XVe siècle (pour s’en convaincre il suffit de regarder les églises et les chapelles) a été ruinée par la France. Il est temps que les Français nous respectent. Et que des Bretons comme toi n’aient pas honte de leur passé. Les Français eux ont oublié très vite, leur affinité pétainiste de 1939/44, le massacre du métro charrone, massacre à Madagascar… Pourquoi serions nous les seuls à devoir toujours supporté les erreurs passées d’une minorité.

    • Bravo, tu as bien résumé sans animosité l’entité Bretonne, ce qu’elle doit être pour nous tous même si je ne suis pas Breton mais où je m’y rends très souvent avec toujours beaucoup de plaisir, de BREST à NANTES. Il serait dommage de se replier…. Albert

  8. on s’en fou de quelle ville est la capitale de la bretagne, nantes et rennes n’ont pas toujours été les capitales de notre pays. on veut juste la réunification

  9. Je milite pour la réunification mais je crains que le risque soit ailleurs. Et quel risque !
    Ce que nous venons d’éviter, c’est une fusion avec les Pays de Loire. Pour autant, cela nous pend au nez et je suis inquiet. De grandes manoeuvres sont en cours dans les 2 régions (la Bretagne est attractive).
    Les maires de Rennes, de Brest, conseillers d’agglo de Rennes militent pour cette fusion (cf. Tribune Ouest France).
    Marylse Lebranchu, bretonne et jusque peu en charge du dossier, y est favorable. Notre sentiment d’appartenance à une nation a souvent été peu de chose face au pouvoir central. Les nuages sont là dans le ciel clair de notre avenir.
    Mes amis, mes frères: RESISTENCE !
    Faites entendre votre voix à vos élus locaux et nationaux. Ecrivez !

  10. Il est assez simple et pas trop compliqué d’avoir une expression chiffrée de la volonté des électeurs concernés sur la réforme régionale souhaitée.
    Il s’agit d’organiser un  » sondage citoyens » sur un échantillon de 1000 inscrits tirés au sort sur les listes électorales des départements à consulter au prorata de leur nombre d’inscrits.
    Ces listes électorales informatiques sont à la disposition de tout citoyen s’il engage à ne pas en faire un usage commercial. Le tirage au sort public est très simple et vérifiable par tous. Il suffira ensuite de communiquer la liste des tirés au sort aux élus pour qu’ils puissent les inviter à signer ou pas la proposition en précisant leur position.
    Après cela il faudra inviter les tirés à signer en ligne une pétition de soutien à l’une des propositions. Et de passer voir ceux qui ne l’auront pas fait par mail pour recueillir leur position sur papier. Plusieurs associations peuvent se regrouper pour organiser cette opération citoyenne. Les modalités de sondages citoyens seront bientôt en ligne sur le site http://www.article3.fr . Mais je suis prêt a donner toutes explications complémentaires par mail ou téléphone…

  11. Il n’y a pas d’évidence géographique : regardez une carte géologique, ça calme.
    Il n’y a pas d’évidence historique : le marais breton n’est breton-vendéen que depuis peu et la baie de Bourgneuf (entre St Nazaire et Noirmoutier) s’appelait la baie de Bretagne au 17ème siècle…

    Le pays de Retz a le droit d’être différent des autres pays bretons (où on joue de la Veuze, grand niniou commun aussi à la Vendée), mais étant très lié à Nantes, je vois mal comment il pourrait être coupé du reste du département. Pour le reste si on joue au jeu des ressemblances l’Alsace est en Allemagne, le Nord en Belgique, la Corse en Italie etc… C’est donc un peu court comme argument « l’évidence ».

    L’important c’est le projet – la Bretagne n’aura un bel avenir qu’en développant une politique maritime forte et cela n’est possible qu’avec StNaz et Nantes y aurait aussi tout à gagner. Comment croire que le reste des PDL y soient intéressés n’étant pas concernés ? Un vrai Val-de-Loire par contre pourrait créer des synergies intéressantes – peut-être même avec le reste du Poitou si les Charentes se tournent vers Bordeaux.

  12. Loire-Atlantique, pays breton, Pays de la Loire, pays bidon ! S’il fallait faire un référendum, quid des gens…
    Que sauraient-ils voter en connaissance de cause, après des décennies d’acculturation française, sur leurs propres régions historiques??? Combien savent que le Territoire de Belfort fut détaché de l’Alsace sous Louis XIV et francisé… Durant son âge d’or, l’Alsace fait partie du Saint Empire germanique, de 962 au traité de Westphalie en 1681, Belfort est prise par la France en 1648 (& retirée du Sundgau en 1871), Strasbourg en 1681 & Mulhouse en 1798 ; devient Prussienne de 1871 à 1914 (par décision libre du parlement Français), puis naît l’éphémère République Alsacienne des conseils qui dure du 10 novembre au 22 novembre 1918, (la Lorraine incluse) envahie par la France la même année (car convoitée pour ses mines de fer & charbon, raison réelle de la guerre 1914/1918), & annexée en 1919. Ses habitants y seront classés en A/B/C/D selon le degré de francophilie, 112 OOO furent expulsés… (sic). Que Nantes était toujours une ville bilingue breton-gallo à la fin du XVème siècle ; le pays nantais possédait même son propre dialecte breton :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Arnold Von Harff . Que la Corse gagna brièvement son indépendance sous Pasquale Paoli [1755/1769], qui la dota de la 1ière constitution écrite d’Occident. Gagée [non pas vendue] par Gêne à la France en 1768, lors qu’elle ne lui appartenait plus, Pasquale Paoli est contraint à s’exiler en Angleterre, par ses envahisseurs en 1769. Revenu en 1790 comme Président du Conseil [suite à la Révolution Française], il rompe avec la France de la convention, & fait appel à l’Angleterre qui administra l’île de 1794 à 1796 pour la protéger des Français. Combien savent que l’ancien Maine (Mayenne & Sarthe), fut vicomté normand dès 932…, et que l’Eure et Loir fut détaché arbitrairement de la Normandie pour le rattacher au domaine royale…, et qu’une partie de l’Oise est appelée Oise normande… ! Ne pas oublier que la Cour Permanente de Justice Internationale de La Haye en 1930, donna raison à la requête Suisse sur le référendum de 1860, rattachant la Savoie à la France (qui avait proposé comme autre possibilité l’Italie, oubliant une 3ème éventualité la Suisse). La cour ordonna de faire revoter avec ces 3 alternatives, cela n’a jamais été effectué, et pour cause : Le résultat quasi-assuré du vote savoyard en faveur de la Suisse, fait bien trop peur à l’état centralisateur franco-parisien… Combien savent que : La Vendée est bretonne, du Marais Breton / Gwernioù Breizh (Nord-West de la Vendée) au Toulligoù Breizh / Pertuis Breton (Sud-Est de la Vendée), en passant par le vieux château de Vendrennes au Nord-Est, qui fut le siège de la châtellenie de Vendrennes / Kastellanaj ar Vandroazhon, du breton Vand : « Vendée » et Roazhon : « Rennes ». Que Noirmoutier : c’est Nervouster en breton, et qu’il s’y parla breton jusqu’au début du XXème siècle. L’Île d’Yeu / Enez Yeù : Sa côte occidentale, est une « côte sauvage » rocheuse granitique avec des criques et des falaises ; elle ressemble fortement à la côte bretonne. Port Joinville…, son ancien nom est : Port Breton. Bourgs aux noms bretons de cette île :
    – Ker-Châlon
    – Ker Pierre Borny
    – Ker Chauvineau
    – Ker Pissot
    – Cadouère (du breton Kader : « combattant »)
    20 des communes de l’ancienne marche de Bretagne-Poitou sont dans l’actuel département de Loire-Atlantique, 7 en Vendée était du diocèse de Nantes (dont Bouin, la Bernardière, Saint-André-de-Treize-Voies, Cugand & La Bruffière), plus la région de Montfaucon (actuellement en Maine-et-Loire) ; 14 autres hors du diocèse de Nantes sont en Vendée du Nord.
    Savez-vous que Roquebrune-Cap-Martin & Menton furent volé à Monaco (qu’un chantage économique en 1848/50 de la France « protectrice » de la Principauté, à l’encontre de Louis II obligea à vendre) etc. Cela s’apprend-t-il à l’école jacobine de la République ethnocide française ? Cela s’apprend-t-il que la France n’a jamais reconnu le génocide vendéen ?
    La constitution française est née en 1958 (dont l’article 75-1 sur les langues régionales n’est pas respecté), quand les péripatéticiens liberticides de Paris, l’ont calquée sur le Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, dont l’article 18 : Fidèle à sa mission traditionnelle, la France entend conduire les peuples dont elle a pris la charge à la liberté de s’administrer eux-mêmes et de gérer démocratiquement leurs propres affaires ; écartant tout système de colonisation fondé sur l’arbitraire, elle garantit à tous l’égal accès aux fonctions publiques et l’exercice individuel ou collectif des droits et libertés proclamés ou confirmés ci-dessus.
    N’a jamais été respecté par l’état français mafieux et ses politiciens véreux… !

    Le Benêt rose (Hollande), aura-t-il le dernier mot sur le 44, face aux Bonnets rouges?

    • A Erick . Enfin un historien qui s’exprime…. cela fait du bien dans le monde actuel. Ce hervé ne mérite pas d’être Breton, qu’il parte lui en Ukraine si ça lui chante, il ne manquera à personne. C’est lui le plouc, l’inculte… on n’en veut pas!

      Ceci dit étant Bretonne en Provence je tiens à mon identité Bretonne et en suis très fière. Bravo aux « bonnets rouges » d’avoir manifesté leur mécontentement, ils sont les seuls pour l’instant à avoir essayé de lutter contre
      la tyrannie gouvernementale.

      Vive la Bretagne et les Bretons

  13. Bien que d’origine normande (Rouen) et vivant à Angers (Pays de la Loire), je pense, pour des raisons de développement économique qu’il serait souhaitable de fusionner la région Bretagne et la région Pays de la Loire. Ainsi le problème de savoir si Nantes est bretonne ou pas, serait résolu.

    • Eh bien mon cher Reinold, j’habite aussi à Angers, mais je suis originaire de Tours, et pour des raisons de dévleoppement économique qui soit équilibré et harmonieux de ma région, je verrait bien Angers (avec Saumur), Tours (et Blois), Le Mans (et Laval), Orléans (et Bourges) dans une seule et même grande région : le Val de Loire.

      Il y a des points communs, une histoire, une culture commune qui font que ce territoire serait viable et pertinent avec 4 agglos de taille tout à fait significative et des villes moyennes importantes qui y sont rattachées. Bref une alternative équilibrée et pas quelque chose de technocratique qui ne tient pas compte des aspirations des citoyens, ni un traitement à géométrie variable selon le sens du vent dans les couloirs de l’Elysée…

  14. Je suis contre un référendum, notamment car si on commence à baser la réforme territoriale sur les réalités historiques du pays, toutes les régions françaises auront leur mot à redire et on n’a pas fini. Honnêtement que Nantes ait été en Bretagne avant 41 je m’en fous, le monde a changé et le but de cette réforme va bien au-delà (je l’espère) de cette guéguerre.

    • La Loire-Atlantique regarde vers la mer, pas vers Angers ou Le Mans. Angers regarde vers Tours. Le Mans regarde vers Paris. Mais, en tout état de cause, lorsqu’il n’y a pas de consensus, on laisse parler les urnes.

    • Un peu contradictoire votre commentaire , non ? « La Loire Atlantique en Bretagne, jamais ! » et après vous écrivez « vive l’Europe des peuples », ce qui sous-entend qu’on est tous européen et donc « semblables ». En somme vous êtes pour l’union de plusieurs pays mais pas de 5 départements… vous pouvez m’expliquer ???

  15. Pays de Loire 5° Région Industrielle de France se porte plutôt bien !
    La majorité des acteurs politiques, économiques et de la population, n’a aucune envie de voir dépecer cette Région, mais pas opposée de fusionner avec une autre.

    La Bretagne administrative à 4 départements depuis 40 ans n’a rien perdu de son identité et ne perdra pas plus en faisant partie d’un ensemble administratif plus important !

    Nos structures administratives sont obsolètes pour l’économie et en conséquence pénalisent les emplois

    Complètement d’accord avec Jean-Jakez, ci-dessus

  16. franchement lesbretons vous commencez a nous les gonflées vous cassez tout. qui payes? pas vous avec vos bonnets rouges vous etes meme capables de brandir le drapeau tricolore et vous voulez des aides en permanence? alors nous ont sans tamponne de la bretagne. le temps ai pouris. jy suis aller 8 jours 8 jours de flote . ont vous assez en été dans le sud… gardez votre indépandence mais alors arretez de pleurés et assumé vous

    • Que de fautes pour un si petit commentaire : vous commencez à nous les gonfler (GONFLEES), qui paie (PAIES ?)….. on (ONT) s’en (SANS) tamponne… le temps est pourri (POURI)…8 jours de flotte (FLOTE)……arrêtez de pleurer et assumez vous (ASSUME)…Peut-être en ai je oublié, seulement quand on est si méchant on essaie d’avoir une orthographe parfaite ou, pour le moins, correcte. Comment peut-on dire le temps est pourri sur 8 jours de vacances, il reste tout de même 357 jours dont vous ne savez rien !!!
      De plus avant de critiquer il faut connaître le travail très difficile des agriculteurs : EUX TRAVAILLENT PLUS DE 35/PAR SEMAINE, 7 jours sur 7, pour les éleveurs vaches laitières, sans vacances la plupart du temps. Alors que vous « terrisse » vous ne travaillez sûrement autant qu’eux, pouvez vous payer des vacances, ALORS TAISEZ VOUS FAITES DES EXCUSES A CES GENS QUI ONT LE COURAGE DE SE DEFENDRE….CE QUI N’EST PAS LE CAS MALHEUREUSEMENT DE TOUS LES FRANCAIS….Avec mon époux nous aimons beaucoup la Bretagne : quand on y va en vacances ce n’est pas pour le soleil mais pour s’instruire de la culture bretonne très riche, intéressante, et les bonnes crêpes….Il est vrai que vous ne savez pas vous intéresser à autre chose qu’au temps qu’il fait. JE vous plains…CORDIALEMENT A TOUS LES BRETONS, Anne, Gérard ARNAUDON

  17. Vous nous saoulez avec vos histoires de clocher… Je suis Ardéchois, né dans la Drôme avec des ancêtres Provençaux et Lorrains et je vis dans le Gard…
    Moi je me sens Français et c’est bien la seule chose qui compte. Entre les régions d’en bas et l’Europe d’en haut c’est notre vouloir vivre collectif, notre nation que l’on veut effacer… Le reste c’est du folklore pour amuser la galerie…

    • salut , toi, tu n’es que Français , moi , en plus , je suis Breton, ce n’est pas un moins, c’est un plus !

      je suis content d’être et d’avoir une culture française et de participer a ce pays que j’aime.
      je suis content d’être breton, d’être né bretonnant jusqu’a l’age de 5 ans, et d’avoir gardé cette sensation
      a travers le monde , que j’ai bien parcouru, d’avoir ce plus. et surtout garde bien en toi cette notion d’être
      français , cela pourrait bientôt être un  »plus » dont tu sera content …
      kenavo

    • Chacun sa religion. Vous aimez le national-patriotisme. Chacun son goût. Mais, encore une fois, quand on n’est pas d’accord, on laisse parler les citoyens, c’est-à-dire les urnes

  18. Bonjour,

    La lutte pour la réunification est une lutte juste mais n’ai pas prioritaire !

    Que vous viviez à Nantes, à Lorient ou à Brest vous constaterez quelques phénomènes : immigration extra européenne de plus en plus importante, hausse de l’insécurité, reculs des avancées sociales, recul des services publics…

    Il y a une priorité aujourd’hui : la population doit apprendre a se défendre, que cela soit physiquement (cours de self défense, cours de secourisme), socialement (actions syndicales, caritatives et associatives), et culturellement (car si demain Nantes est réunie avec une Bretagne « africanisée » je n’y vois pas d’utilité…)

    • Au point de vueéconomique et politique,la réunification est salutaire car fera de notre pays une puissance avec laquelle il faudra compter:c’est aussi pour ce motif que la FRANCE la craint!
      Maintenant la question en débat est on ne peut plus préocupante:si par le passé les problemes d’insécurité étaient réservés au grandes villes;aujourd’hui meme les campagnes sont touchées par le phénomene:effectivement il y a un flux migratoire tel que bientot les minarets remplaceront nos églises et chapelles;les BRETONS doivent etre vigilants car a force d’etre aussi acceuillants ces populations extra communautaires vont se substituer au peuple BRETON;les prémices sont visibles.L’ouverture n’est pas l’anarchie;mais il faut bien reconnaitre que ces populations n’ont aucune envie de s’intégrer et leur but est d’exploiter au maxi les lois françaises: »avec votre démocratie nous vous envahirons;avec vos lois nous vous commanderons »disait un imam: BREIZH DA GENTAN.

      • tout a fait d accord mais des qu on le dit on se fait traiter de facho
        ca fait dix ans que je le dit mais avec tous ces gauchos bien pensants tout le monde il est beau tout le monde il est gentil
        la realite n est pas ainsi pour preuve nous allons avoir une mosquee a st martin des champs
        avec un imman comorien et comme par hasard le nombre de comoriens augmente sur morlaix et bien sur pas pour bosser mais pour nous regarder travailler
        a quand la revolte
        quand nos petites filles seront toutes VOILEES
        la il sera trop tard
        alors ouvrez les yeux au lieu de faire l autruche

      • Sérieusement ? Vous avez sérieusement dit ça ? Non mais j’hallucine, c’est quoi ce racisme et cette xénophobie à deux balles ?

  19. Bonjour,
    Je souhaitais signer cette pétition, mais je ne sais pas si vous vous êtes rendus compte, qu’avec la phrase suivante : « François Hollande vient d’annoncer son projet de réforme territoriale : concernant la Bretagne, c’est le statu-quo. Ni rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, ni fusion dans un ensemble plus large. » Vous vous trompez dans la formulation.

    Avec une phrase pareille, vous allez dans le sens initial de F. Hollande qui avait dit : Soit la B4 soit la fusion avec le Grand-Ouest !

    Or nous ne voulons pas de la fusion avec le Grand-Ouest, surtout après disparition des départements….on aura plus de Bretagne….Ne vous trompez pas dans vos formulations !

    C’est Bretagne B5 ou statu quo. Mais on ne veut pas de Grand-Ouest ! La Normandie sans manifestations depuis plus de 40 ans, obtient réparation historique et nous la option que l’on nous propose c’est B4 ou Grand-Ouest ! C’est inadmissible, intolérable ! Nous avions fait des propositions cohérentes pour d’autres régions et pour nous dans l’intérêt collectif. Là, se sont les intérêts individuels qui sont bonifiés…L’Etat-Français ne sort pas grandit de cette histoire et je doute que nous nous en sortions indemnes ! Breizh warok bremañ eo !

  20. Si l’État Français s’obstine à confisquer la Loire-Atlantique de la Bretagne, cela voudrait dire que la France n’est pas du tout le pays des droits de l’homme … n’est-ce pas ? à mon avis, c’est plutôt le Fossoyeur des Ethnies !!!!!! la Personnification de la Mort !!!!!! Franchement, ça fait froid dans le dos d’être Français … n’est-ce pas ? finalement, la France, c’est quasiment l’image de la Turquie avec les Kurdes !!!!!!!

     » France, Pays des droits de l’homme !!!!!???? « 

  21. Je suis partisan du rattachement de la Loire-Atlantique, d abord la population y est majoritairement favorable, et cette scission est abérrante évidemment;et de plus, du point de vue du droit, les décisions de Pétain sont nulles et non avenues…

    Au cas ou la fusion avec les pays de Loire ( puisque HOLLANDE ne veut plus du vote breton) s’opère, je propose que Le Mans qui n ‘est qu à 1heure de Paris et où beaucoup de Manceau vont travailler à la journée
    ( quelle belle unité régionale avec Brest à 3 H DE TRAIN !!!) bénéficie d’un couloir de Dantzig, à travers la région Ségolène de chaque côté de la voie de chemin de fer pour aller jusqu’à l’ ILLE de France afin de ne pas brimer le million de bretons qui y travaillent, et que l’on fasse alors une grande région: BRETAGNE-PAYS DE LOIRE-ILLE-DE-FRANCE…. et peut être même que Ayrault et Auxiette (ces grands démocrates!!), seraient
    d ‘accord….

    • 1° consulter votre livre d ‘histoire: les namnètes de Nantes étaient des gaulois… déjà donc des celtes… ils ont combattu César avec leurs voisins vénètes ( morbihan) et osismes (finistère) en -50 AVANT J-C et aussi les redones (côtes d ‘armor ille et vilaine…
      Les bretons venant de Grande-Bretagne ont défendus Nantes contre les Vikings en 843 ils étaient là depuis au moins 300ans…
      2° Je rigole doucement en vous voyant signer lehyaric ce qui veut dire en breton !!! la petite poule, allez bonne soirée quand même…

    • Parce que vous en êtes encore à croire que les gens qui habitent la Bretagne sont des Celtes ? Le professeur breton à Brest est Kabyle. Il y en a eu un aussi à Quimper qui s’appelait Makuto Noguchi. Kofi Yamgnane est le premier maire élu en France originaire d’Afrique noire et il parle breton. Par contre, oui, il y a en Bretagne très majoritairement (ce n’est pas tout le monde) un grand intérêt pour la langue et la culture bretonne, en particulier la musique, mais aussi un intérêt certain pour le gallo qui est un ancien dialecte normand ou français.

    • ON NE DEMANDE PAS « LES PAYS DE LA LOIRE » MAIS JUSTE LA PETITE LOIRE ATLANTIQUE ….
      ALLEZ QUOI PROMIS ON NE VOUS FORCERA PAS A MANGER DES GALETTES NI A DANSER LA GAVOTTE …

  22. @ARNAUDON : vous attaquez la forme et non le fond du commentaire. Vous jugez la personne et non les idées. Les personnes meurent, pas les idées.

    Ensuite, concernant ce que vous dites, on croirait voir Caliméro. Il n’y a pas que la Bretagne dans la vie. Si vous pensez que les autres régions se la coulent douce et bien mais sortez un peu plus.
    Aussi, concernant la météo, c’est indéniable, il flotte. J’ai d’abord cru à une légende, et puis j’y ai vécu (Brest) et je me suis rendu compte par moi-même. Mais à la limite, la météo, on s’en tamponne.

    Bien cordialement.

  23. @ Yannig du 4 juin, et autres esprits curieux,

    Nantes capitale de Bretagne par Alain Barbetorte en 937 oui,

    mais plus anciennement encore, au tournant des IV et V s, Nantes fut la capitale militaire du tout début de la Bretagne, puisque Condevincnum Portus Namnetum -le port des Namnètes- était la base continentale du prefectus de la Classis Britanniae, l’amiral en chef de la flotte de l’Atlantique et de (P)Britannie (insulaire) qui amena par mer en 400-401 les forces britto-romaines (insulaires)en Armorique pour sa défense côtière.
    En 491, les Britto-Romains tenaient encore Nantes, malgré les invasions wisigothes du courant du V s, et ils sont restés très longtemps le long de la vallée de la Loire.
    L’histoire officielle dit que Covis conquit Nantes à la fin du V s ? Jamais pu vérifier.

    Au VI s, Nantes passa sous contrôle des mérovingiens qui voulant conquérir l’Armorique, repoussèrent les Brittons vers l’ouest de la péninsule, peut-être sous Clotaire I, pendant le royaume d’Orléans, ou plutôt sous ses successeurs, en tout cas plus après 550 qu’avant, car Childebert I, roi du royaume de Paris et qui meurt en 548, était allié des Brittons, puisqu’il favorisa grandement les migrations des insulaires Brittons et (P)Britanniens sur les cotes de la Manche et dans tout son royaume, d’où les innombrables toponymes d’origine brittonique qui s’y trouvent aujourd’hui.

    Ensuite Nantes fut sous domination franque pendant presque 2 s, jusqu’à son retour en Brittania au traité d’Angers grâce aux victoires militaires du temps de Nevenoe.
    Conclusion : les historiens savent bien que Nantes est Bretonne en 841, mais ils sont loin d’accepter dans leur très grande majorité qu’elle l’était déjà près de 4 siècles et demi avant, dès la formation des principautés Britto-Romaines à la fin de l’empire. Accepter que les soldats venu de l’ile de Bretagne pour la protéger étaient des Brittons leur écorche les neurones.

    (bibl : 367- 410 Naissance des nations brittoniques Alan J Raude 2009)

    Autre chose, m’amusent les ignares qui souvent encore disent que Nantes n’a jamais été bretonne !! je les trouve drôles, et me moque d’eux en leur affirmant que le Breton est et fut très vraisemblablement toujours parlé à Nantes, depuis, oh … 2500 ans, je veux dire le celto-armoricain continental, puis le britto-armoricain, puis, puis … parmi beaucoup d’autres langues bien entendu, normal pour un grand port et une ville capitale ; très facile à démontrer, très difficile à comprendre aux esprits monolingues étriqués d’aujourd’hui en France.

    bien à vous

  24. Je ne suis pas Breton mais j’ai signé car je suis très attaché a l’histoire de mon pays, il on fait de même avec ma Région, Normalement on dit: Nord Pas-de-Calais Picardie. Mais elle et partie ou la Picardie ? comme pour la Bretagne c’est le bazar.

  25. La Bretagne a une identité forte et beaucoup de possibilités, les Pays de la Loire sans la Loire atlantique n’existent plus ! que ses « débris » rejoignent la région centre : l’Anjou, le Maine et la Mayenne. La Vendée peut réintégrer sa province d’origine le Poitou. Voilà une bonne réforme territoriale !

  26. Encore un référendum baise couillons
    Organiser un referendum c’est déjà accepter l’idée que le pays nantais ne serait éventuellement pas breton.
    Une ineptie au regard de l’histoire
    C’est reconnaitre que le régime de Vichy n’avait peut être pas vraiment tors dans son découpage administratif.
    Maintenant que le travail de plusieurs décennies pour débretonisation de la Loire atlantique porte ses fruits, on nous monte un simulacre de démocratie pour donner l’estocade.

    Si le Non l’emporte vous êtes donc prêt à accepter cette relecture de l’histoire bretonne.
    Vous accepterai CA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  27. J’ai signé la pétition…Vive la réunification ! je suis d’origine hispano vietnamien marié à une bretonne, je me sens très breton, j’aime la Bretagne même sous la pluie qui fait son charme, la navigateur de Kersauson a dit à un journaliste que la Bretagne sans la pluie n’est plus la Bretagne…je suis totalement d’accord avec lui car j’ai longtemps vécu sur la Côte d’Azur et je ne peux imaginer la Bretagne avec le soleil continuel de la Côte d’Azur, elle perdrait vite ses couleurs, ses odeurs et sa poésie mélancolique ! j’admire le peuple breton travailleur, discipliné, à l’esprit droit, franc et brave de coeur, j’aime sa culture et son identité forte (que l’on ne trouve pas dans le pays nantais), c’est une région saine et un peuple sain…j’aime vraiement vraiement beaucoup ! Le breton ne se laisse pas aller à la compromission (symbolisé par l’hermine) et il gueule et combat les injustices (humaines comme sociales et économiques), c’est bien pour cette raison que l’Etat centralisateur a très peur de la réunification car un Pays de loire qui est la locomotive économique de l’Ouest unifié à un peuple breton travailleur et frondeur ça peut faire mal quand l’Etat devient oppresseur et exploiteur.

  28. Natif de Nantes et Breton de souche, je ne peux que souscrire à un tel référendum, encore que je reste sceptique quant à sa réalisation. Il est fort à parier que cette demande de référendum reçoive la même fin de non-recevoir que celle portant sur la peine de mort où la politique d’immigration. Rappelons que les seuls référendums autorisés dans l’hexagone, sont ceux qui reçoivent l’aval du gouvernement. Or, celui-ci est furieusement jacobin depuis l’installation de leur République, et tous les pouvoirs sont verrouillés pour reconduire aux postes de décision les mêmes intérêts partisans. Donc, rien à attendre d’un tel système, ni de ses élus, ni de ses valeurs. Ce que n’ont pas compris les idiots-utiles de l’UDB qui, après cinquante années d’existence, présentent un bilan pitoyable pour la cause bretonne. A titre de comparaison, les autonomistes du PNB dans les années trente ont eu d’avantage de succès dans leurs entreprises pour populariser le nationalisme breton. Seul, l’union de tous les Bretons, rejetant tout clivage comme chez les Bonnets Rouges, et défendant un programme économique audacieux et identitaire sans complexe, nous donnera une possibilité de sortir de l’impasse.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés