Nantes 1989. Plastiquage par l’ARB de l’hôtel des Pays de Loire

A LA UNE

04/06/2014 ‑ 07H00 Nantes (Breizh-info.com) ‑ Alors que la question de la réunification bretonne fait la Une de toute la presse régionale et  nationale, un petit rappel d’histoire démontrant que depuis des décennies, le flambeau de la revendication bretonne en faveur du rattachement de la Loire-Atlantique est toujours ardent.
Le 7 mai 1989, à Nantes, l’ARB, Armée Révolutionnaire Bretonne, avait plastiqué l’Hôtel du conseil régional des Pays de la Loire ; les séparatistes bretons revendiquaient à l’époque, en plein bicentenaire de la Révolution française, le rattachement du département de la Loire Atlantique à la région Bretagne. De nombreux dégâts matériels avaient été causés par cette explosion, qui avait été précédée, un an avant, le 7 juillet 1988, d’un attentat manqué contre le même bâtiment.
Si l’Armée Révolutionnaire Bretonne – qui s’attaquait comme le FLB uniquement à des symboles de l’Etat Français en Bretagne sans jamais s’en prendre aux individus  – est en sommeil depuis une quinzaine d’années, la Bretagne a connu un regain d’activisme ces derniers mois avec notamment la destruction de radars et de portiques écotaxe, destructions imputés aux révoltés Bretons des Bonnets rouges.

Face à cette colère bretonne qui monte, le président de la République semble néanmoins paralysé, ne sachant plus quoi faire pour reconquérir une popularité qu’il semble avoir définitivement perdu aux yeux d’une large majorité de Français et des Bretons. Et quand la baisse de popularité s’additionne avec une inaction (ou de mauvaises réformes) gouvernementale, il est grand temps de s’inquiéter …

 Crédit photo  : DR
Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Un collectif mobilisé pour la réhabilitation d’une ancienne voie ferrée dans le pays de Retz

Entre Paimboeuf et Saint Hilaire de Chaléons, 28 kilomètres de voie désaffectées depuis 1998. Des riverains et d'anciens cheminots...

Ospital Dinan : 6 goprad digarget dre ziouer a bas yec’hed

D'al lun 20 a viz gwengolo e ospital Dinan e voe galvet 11 goprad (war 1446) rak n'o doa...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés