Carnac. Les militants UMP « du dimanche » devant Bruno Le Maire.

le_maire

03/09/2014 ‑14H00 Carnac (Breizh-info.com) ‑ Dimanche 24 août. Bruno Le Maire, député d’Evreux, mais surtout candidat à la présidence de l’UMP, effectue sa rentrée politique à Carnac, « devant un millier de militants » indique le Figaro.

Il est toujours amusant de voir les journalistes accorder le brevet de « militant » à des gens qui ne militent pas. Certainement supporteurs, peut-être adhérents (quelquefois à jour de leur cotisation), mais fort peu « militants » pratiquants.
Sinon, ça se saurait. Avec un millier de « militants » véritables, l’UMP ferait la loi en Bretagne. Réunions publiques, réunions de formation, opérations de porte-à-porte, phoning se succèderaient à un rythme accéléré.
Chaque petite ville posséderait sa permanence …l’UMP serait alors autre chose qu’un comité électoral qui se réveille à l’approche des élections.

Alors qu’étaient venus chercher à Carnac le « millier de militants » rassemblés en ce dimanche estival ?

Une ambiance sympa entre gens qui pensent la même chose (la droite est formidable et la gauche est nulle), un bon repas si possible, l’occasion de découvrir un homme qui se veut « nouveau », mais qui, surtout, s’il est élu à l’automne, se donne « deux ans pour construire avec les militants un projet de droite qui nous redonne un camp ». Cap sur l’Elysée en ce qui le concerne.

Une fois le show terminé, il ne restait plus à ces braves « militants » qu’à rentrer chez eux, dans l’attente d’un prochain visiteur : Mariton, Juppé, Fillon et, qui sait, peut-être Sarkozy. Le spectacle continue…

Parmi la dizaine de personnalités présentes se trouvait François Goulard (UMP), président du conseil général du Morbihan. Ce qui ne constituait pas une surprise. En effet, lorsque Dominique de Villepin était Premier ministre, son directeur de cabinet s’appelait Bruno Le Maire et le ministre de l’enseignement supérieur François Goulard.
Epoque heureuse où ce dernier vantait les mérites de M. de Villepin en le présentant comme « homme d’Etat » tandis qu’il voyait en Nicolas Sarkozy un moins que rien…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !