Nantes. Quand RESF manifeste pour la scolarisation de clandestins

A LA UNE

02/10/2014 – 08H00 Nantes (Breizh-info.com) – Une cinquantaine de militants d’extrême gauche appartenant au collectif RESF (Réseau Éducation Sans  Frontières) se sont réunis hier devant l’Inspection académique pour réclamer la scolarisation de mineurs étrangers en situation irrégulière.

« Il y a, à Nantes, une vingtaine de mineurs étrangers pour lesquels il n’y a toujours pas de solution de scolarisation. Pour certains, cette situation dure depuis plus d’un an » a affirmé Jean-Yves Vlahovic, membre de RESF.

Selon cette organisation immigrationniste, l’Inspection académique ne respecterait pas « un droit inaliénable pour tous les enfants, français et étrangers : le droit à l’Education ».

Renseignements pris, les « enfants » en question sont des mineurs sans représentant légal (quand ils ne sont pas sous protection de l’Aide Sociale à l’Enfance) ou  des jeunes âgés de plus de 16 ans qui ne sont plus soumis à l’obligation scolaire (à partir de 16 ans ou encore des personnes majeures. D’où le refus opposé, jusqu’à présent, par l’Inspection académique.

 Photo : DR
[cc]
Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Livre noir. Stéphane Ravier, le bad boy de Marseille

Stéphane Ravier, le bad boy de Marseille : entretien avec Livre Noir. https://www.youtube.com/watch?v=vN2c66t_-0E Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de...

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis certain qu’interrogés individuellement ce sont tous des assistés vivant au crochet du contribuable et très généreux avec l’argent des autres . Tapez sur Google :  » Roms logés à l’hôtel  » … vous n’allez pas en croire vos yeux et il y en a un entre autres près de chez moi route de Rennes , sans compter les centaines d’immigrés qui rentrent en France chaque année , qui faute de trouver du travail sont intégralement pris en charge eux aussi , alors que des Français vivent dans des conditions au dessous du seuil de pauvreté . Je ne me reconnais plus dans ce pays ; un français en demande d’HLM s’entend dire qu’il n’est pas prioritaire … c’est du racisme et de la ségrégation anti Français ; incompréhensible .

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés