Saint-Briac. Agressé, il utilise une arme de défense : 12 mois de prison [addendum]

A LA UNE

03/09/2014 – 07H00 St-Briac (Breizh-info.com) – Saint-Briac, station balnéaire de la Côte d’Emeraude. Lundi soir, 18h, 3 individus, des « forains » dont au moins l’un d’entre eux est bien connu des services de police , rentrent dans « le Café de la mairie », tenu par Joël Rahin.

Sur fond de contentieux entre ces individus et d’occupation illégale d’un terrain, le trio menace le tenancier de l’établissement, verbalement, puis physiquement – l’un des individus ayant blessé le patron au visage.
Paniqué et craignant pour sa sécurité, Joël Rahin sort alors un « Gomme-Cogne », ces pistolets de défense en vente libre (sur présentation d’une pièce d’identité) et tirant des balles en caoutchouc destinées à neutraliser les agresseurs de façon non létale. (Le Gomme-Cogne est le modèle « de poche » du flashball ; de nombreux patrons d’établissements ou d’entreprises, excédés par les braquages et ne souhaitant pas effectuer des démarches administratives intempestives pour acquérir une arme à feu, s’en procurent, car il est réputé pour son efficacité et son pouvoir incapacitant).

Il tire à une reprise en direction de son agresseur, à bout portant : ce dernier s’écroule, sonné et stoppé dans sa tentative d’agression. Il finira à l’hôpital et obtiendra une ITT de 15 jours pour son épaule blessée et un muscle grand dorsal froissé.

A leur arrivée, les gendarmes arrêtent … le cafetier qui venait de se défendre, et le placent en garde à vue, jusqu’à ce mercredi où il était jugé au tribunal de St-Malo pour … « violences avec arme ».

Résultat : 12 mois de prison avec sursis pour le cafetier, qui a  dû sortir sous escorte du tribunal, les ‘forains » souhaitant visiblement lui régler son compte – y compris jusque St-Briac où « la victime », malgré ses 15 jours d’ITT, a pu tenter de frapper le cafetier avant que le maire de St-Briac en personne n’intervienne.

Dans la commune, difficile de recueillir beaucoup des renseignements : il semblerait que la terreur imposée par les « forains » et les menaces à répétition faites envers quiconque s’opposerait à minima à eux y soit pour quelque chose, car de nombreuses personnes interrogées nous ont confié apporter toute leur sympathie au cafetier condamné.

« Dès qu’il s’agit d’une communauté réputée pour ne pas se laisser faire et ne pas craindre les autorités, en l’occurrence ici les forains,  les magistrats et les autorités sont terrifiés. C’est une justice à deux vitesses, dont le citoyen français ordinaire est systématiquement la victime, même quand il tente de se défendre comme ce fût le cas lundi soir. Ce jugement est un appel aux commerçants agressés à se laisser faire, se laisser violer, se laisser piller. On marche sur la tête dans ce pays ! ». Des propos  qui n’y vont pas par quatre chemins, prononcés par un élu d’une commune voisine de St-Briac, au prise depuis des années avec des incidents crées par « ceux qui se revendiquent un jour forains,  le jour d’après manouches et le surlendemain gitans … »

Une nouvelle affaire qui pourrait alimenter le débat sur la légitime-défense et l’orientation idéologique des magistrats.

Addendum du 03/09/2014 à 10h05 : selon des sources proches du dossier, le forain serait revenu à nouveau devant le café, aurait abîmé la porte du bar puis aurait menacé de nouveau le tenancier avant d’être arrêté par la police. Dans le même temps, Joël Rahin va faire appel de la décision de justice pour prouver qu’il n’est en rien responsable de l’histoire.

 Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

11 Commentaires

    • Bonjour à tous,

      Effectivement, on marche sur la tête dans ce pays.Je soutiens totalement cet homme qui à eu un très bon reflexe de se defendre avec cette arme de DÉFENSE.
      Je lui conseil vivement d’entrer en contact avec l’avocat Maître Thibault de Montbrial, il est le seul qui puisse le sortir de cette affaire scandaleuse.
      Bon courage.

  1. voilà aussi pourquoi les citoyens ne vont plus voter , ils se sentent abandonnés par la justice qui excusent les voyous , ils savent que les politiques de gauche/droite sont incapables de les protéger ,et si ils veulent voter pour le FN pour être enfin sécurisé ,on leur dit qu’ils sont des extrêmistes ,fachistes etc…

  2. Encore une fois, la personne agressée fait les frais d ‘une justice favorable aux malfrats. Un jour il faudra bien faire du ménage en faisant le travail qui n’est plus assumé par nos soi-disant représentants.

  3. la justice est complice des malfrats le condamné et souvent la victime il vaut mieux vivre au Texas quand France!!! aux usa ont respecte les victimes!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés