Vannes. Trois nuits d’émeutes dans les quartiers « sensibles »

A LA UNE

Le lobby immigrationniste en France, minoritaire numériquement, puissant en influence

L’occupation le 23 novembre de la place de la République à Paris par des migrants et la « mise à...

Julien Langella : « Politiquement, le Pape François devrait se taire » [Interview]

Les sorties politiques du Pape François se multiplient, et feraient presque parfois passer Jean-Luc Mélenchon pour un réactionnaire. Prônant...

Adrian Gilles (Boisson Divine) : « Une langue qui est parlée ne meurt pas » [interview]

Boisson Divine, à écouter sans modération ! Depuis 2005, ce groupe de musique du sud-ouest fait la fierté de la...

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

03/11/2014 – 11H00 Vannes (Breizh-info.com) – Voitures incendiées, poubelles en feu, jets de pierre : durant les nuits de jeudi à samedi, les quartiers « sensibles » de Kercado et de Ménimur à Vannes ont été la proie d’émeutes provoquées par les « jeunes ». Comme partout ailleurs, le « bien vivre ensemble » connait quelques ratées dans la préfecture du Morbihan.

Samedi soir, après trois nuits d’émeute, cinq « jeunes » on été interpellés et placés en garde à vue. Si l’enquête est concluante, deux d’entre eux pourraient comparaître aujourd’hui devant le  tribunal correctionnel. Les trois autres ont été remis en liberté. Parmi ces derniers, l’un d’entre eux a été mis en examen pour destruction par incendie. Il devrait  passer en correctionnelle le 13 novembre.

Vendredi soir le maire de Vannes, David Robo (UMP), accompagné de membres du conseil municipal, s’est rendu sur place pour rencontrer les habitants du quartier. Ouest-France (01/11/2014) rapporte que « l’’élu spécialement rentré de vacances a engagé la conversation avec les jeunes adultes du quartier qui se disent « abandonnés » et livrés à des contrôles de police dont ils ne perçoivent pas toujours l’utilité (sic) ». David Robo s’est engagé à rencontrer les « jeunes » qui pourront ainsi lui soumettre leurs revendications…

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

 

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

« Je connais pas mal de femmes qui en ont assez des féministes hystériques ». Un auditeur interpelle Rokhaya Diallo

« Je connais pas mal de femmes qui en ont assez des féministes hystériques ». Un auditeur interpelle Rokhaya...

La parole est à la police ! Avec Cyril Hemardinquer

Secrétaire national du syndicat de police FPIP, Cyril Hemardinquer a servi dans la police judiciaire. Il revient sur l'affaire...

1 COMMENTAIRE

  1.  » David Robo s’est engagé à rencontrer les « jeunes » qui pourront ainsi lui soumettre leurs revendications…  »
    Revendication !!!!!
    Donne l’argent !
    Donne l’argent !
    Donne l’argent !

Comments are closed.