Trignac : les révélations de l’ex-adjointe FN mettent en difficulté le maire UMP David Pelon

A LA UNE

14/11/2014 – 08H30 Saint-Nazaire (Breizh-info.com) – Poussée à démissionner de son poste d’adjointe,  l’élue FN du conseil municipal de Trignac Lydia Poirier a tenu à remettre les choses en place dans un long communiqué de trois pages.

Intitulées sobrement « ma vérité« , ces quelques feuillets sont une véritable bombe dont les révélations ne manqueront pas de mettre en difficulté le maire de Trignac. L’ancienne adjointe entend « montrer les crocs » contre le « coup monté » dont elle estime être la cible. Ses révélations indiquent qu’il y a bien eu un accord électoral avec le FN à Trignac et que le maire de Trignac aurait utilisé cela à fond avant de « jeter » l’élue. Pas très bon pour donner des leçons de morale, y compris à certains « élus de salon » baulois.

David Pelon a bénéficié d’un accord avec le FN
Si on s’en tient aux résultats des élections européennes, l’UMP à Trignac ne pèse que…13%. Contre près de 24% pour le FN, premier parti de la commune. David Pelon n’aurait donc jamais pu devenir maire sans le soutien du FN. Par ailleurs le FN l’a aussi hissé à la vice-présidence de la CARENE, la communauté d’agglomération de Saint-Nazaire, selon l’ancienne adjointe : « le FN a permis son élection à la vice-présidence de la CARENE (…) alors qu’il était bloqué à trente voix. Manquait-il une seule voix pour le désigner, au bout du 3e tour du scrutin, à ce poste influent ? Ce fut celle de Jean-Claude Blanchard« , chef de file local du FN. Résultat, David Pelon touchera 139.000 euros « grâce au FN » au titre de 6 ans d’indemnités comme vice-président de la CARENE. Rendra-t-il cet argent qui sent le souffre, à en croire sa majorité ?
David Pelon était au courant de la candidature de Lydia Poirier
Rappelons que la polémique a éclaté lorsque l’adjointe FN (officiellement non étiquetée) au maire de Trignac a déclaré qu’elle serait candidate aux cantonales aux côtés de Jean-Claude Blanchard sous l’étiquette FN. Le maire de Trignac avait plaidé avoir été pris au dépourvu. Faux selon Lydia Poirier qui rappelle l’existence d’une réunion entre elle et le maire « dans [s]on bureau au CCAS de Trignac, lui indiquant ma candidature. David Pelon m’assurait alors combien je méritais cette candidature en des termes très élogieux (…) : tu es jeune et tu es une femme; tu es maire-adjointe, ton parti a tout intérêt à te mettre en avant« .
David Pelon aurait voulu plus de frontistes sur sa liste
Selon Lydia Poirier toujours, « à l’automne 2013 sa proposition dans le cadre d’une coopération avec le FN trignacais dans le cadre de la constitution de sa liste ne comptait pas deux, mais six candidats sur 29 à présenter« , ce que Jean-Claude Blanchard aurait refusé. La réalité est plus triviale : « nous n’avons pas trouvé d’autres militants FN qui voulaient voir leur nom affiché« , nous expliquait le chef de file frontiste il y a une semaine. Dans une Haute-Bretagne gagnée par le vote FN mais encore très hostile à ce parti, s’afficher FN n’est pas de tout repos, surtout dans un bastion ex-communiste. Interrogé sur cet aspect précis par nos soins il y a quelques jours, le maire de Trignac dément « non, il n’a jamais été question d’avoir plus de deux frontistes« .
Conclusion cinglante de l’ancienne élue trignacaise qui reste conseillère municipale, « le siècle de gestion à gauche semble avoir trop marqué la municipalité, qui, n’ayant peut-être pas cru à sa propre victoire – à cinquante voix près – paraît désormais glisser dans une série de cafouillages et d’actes manqués dont la mise au ban de ses partenaires du FN est aujourd’hui l’illustration. M. Pelon ne dirige pas, il perd les pédales« . Il reste très probable aussi qu’il n’a pas su tenir face à la pression conjuguée des lointaines instances parisiennes et nantaises de l’UMP, mais aussi beaucoup plus proches et menaçantes, de celles des employés municipaux et des syndicats, très puissants au sein de la mairie qui continue, malgré le changement d’étiquette, à être empoisonnée par son passé rouge sang.
 Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.
.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Afrika-ar-Su : N’eo ket mui paeet implijidi an ANC abaoe 3 miz

N'eo ket an ANC evit meriñ ekonomiezh Afrika-ar-Su (anez komz eus ar peurrest evel just) met n'eo ket evit...

Immigration et racket du contribuable. Un milliard d’euros pour l’aide médicale d’État (AME) aux migrants dans le budget 2022

Un milliard d'euros. 14 euros par Français, pris dans vos poches. Selon le projet de loi de finances annoncé...

1 COMMENTAIRE

  1. Bravo à Lydia Poirier .
    pas de cadeau à ces arrivistes qui vous prennent pour des mouchoirs jetable .
    une bonne secousse , ça leur fait du bien

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés