La Baule. Franck Louvrier (UMP), culotté et courtisan

A LA UNE

21/11/2014 – 19h00 La Baule  (Breizh-info.com) – Le Nantais Louvrier a connu son heure de gloire pendant les cinq années qu’il a passé à l’Elysée. Patron du service communication de la République, Franck Louvrier figure avant tout l’homme «à Sarko».

Bien recasé après la défaite de 2012 en tant que président de la société Publicis Events, une agence d’une soixantaine de salariés, et en tant que vice-président de Publicis Consultants, responsable du Pôle Influence, soit quatre-vingts professionnels spécialisés en relations médias, e-réputation, communication financière, affaires publiques et gestion de crise. Avec des budgets comme l’Oréal, Coca-Cola …(les Echos, 5-6 juillet 2013).

Après l’adoption de la loi de réforme des collectivités territoriales (16 décembre 2010), il avait même joué un temps au militant de la réunification de la Bretagne (voir le numéro de mai 2011 du magazine Bretons), alors que l’article 27 de ladite loi rendait inopérante toute tentative allant dans ce sens. Une procédure lourde et compliquée verrouillait l’affaire. N’oublions pas qu’à l’époque, le Premier ministre s’appelait François Fillon, un chantre des Pays de la Loire.

Les liens de Franck Louvrier avec les milieux d’affaire en font naturellement un chaud partisan de l’aéroport du Grand Ouest à Notre-Dame-des-Landes. A tel point qu’il était prêt à soutenir Jean-Marc Ayrault, à l’époque Premier ministre, sur cette question. L’UMPS ce n’est pas une invention : «l’opposition devrait le soutenir sur ce dossier» soutenait-il.

Et d’égrener les nombreux avantages d’une telle position : «c’est un bon projet, la droite aurait le beau rôle, on enfoncerait un coin entre le PS et les Verts et on se démarquerait de Marine Le Pen qui est hostile au futur aéroport» (le Point, 29 novembre 2012).

M. Louvrier continue à s’intéresser à la politique puisqu’il est conseiller régional des Pays de la Loire et conseiller municipal de La Baule. Avec l’étiquette UMP, bien entendu. Ses ambitions : devenir maire de La Baule, en 2020, et prendre la tête de la liste de droite pour les élections régionales de décembre 2015 dans les Pays de la Loire.

Pendant cette petite traversée du désert, l’amour de Franck Louvrier pour Nicolas Sarkozy demeure intact : «le pays a besoin de Nicolas Sarkozy, de sa force et de son autorité, de ses convictions, de son expérience, de sa capacité à rassembler» (Presse Océan, 4 septembre 2014). Franck Louvrier aurait pu ajouter que le bilan de M. Sarkozy se passe de tout commentaire. Catastrophique dans plusieurs secteurs importants : chômage, dette publique, dépense publique, solde commercial. Hollande aura du mal à faire pire.

Pourtant prompt à faire des discours sur la sécurité, l’ancien président de la République avait trouvé le moyen, pendant son mandat, de supprimer 13 700 emplois dans la police et la gendarmerie – en ne remplaçant pas les départs en retraite (Journal officiel, Assemblée Nationale, 3 novembre 2014).

En 2017, Il sera intéressant de comparer les résultats de Sarkozy et de Hollande dans différents secteurs clé : chômage, dette publique, dépense publique, solde commercial. En bon communicant, M. Louvrier préférera s’en tenir au bilan du seul Hollande, oubliant l’époque où son patron était aux affaires.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Afrika-ar-Su : N’eo ket mui paeet implijidi an ANC abaoe 3 miz

N'eo ket an ANC evit meriñ ekonomiezh Afrika-ar-Su (anez komz eus ar peurrest evel just) met n'eo ket evit...

Immigration et racket du contribuable. Un milliard d’euros pour l’aide médicale d’État (AME) aux migrants dans le budget 2022

Un milliard d'euros. 14 euros par Français, pris dans vos poches. Selon le projet de loi de finances annoncé...

2 Commentaires

  1. Franck Louvrier a été « bien recasé » à Publicis Events ? Ce n’est pas si sûr. Cette petite société de communication est en situation difficile et aurait disparu depuis longtemps si elle n’appartenait pas à un grand groupe. Elle a encore perdu plus d’un million d’euros en 2013. Son effectif a diminué d’un quart. Aucun patron n’aime licencier. Le poste de Franck Louvrier n’est donc pas une sinécure.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés