RC Vannes. La Bretagne, bientôt terre de rugby professionnel ? [interview]

A LA UNE

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

27/11/2014 – 10H00 Vannes (Breizh-info.com) – Le RC Vannes vient de s’incliner en championnat de rugby de Fédéral 1 (troisième division) lors du derby breton contre Saint-Nazaire (23-15). Les Vannetais conservent néanmoins la tête du classement, talonnés de prêt par Langon. Et si, après toutes ces années passées au plus au niveau du rugby amateur, les joueurs morbihannais parvenaient à accéder à la ProD2, la deuxième division professionnelle – ce qui constituerait une première historique pour la Bretagne ? Alors qu’en Argentine, victorieuse samedi dernier de la France après un combat d’exception , le nouveau sélectionneur entend monter une franchise (Buenos Aires) qui pourra dès 2016 affronter les meilleures équipes de l’hémisphère sud pour renforcer plus encre la sélection nationale, la Bretagne pourrait-elle, demain, accueillir en son sein une grande équipe de Rugby ?

C’est une des questions que nous avons posé à François Cardon, président du RC Vannes, qui y croit dur comme fer – comme tous les amateurs de rugby en Bretagne .

Breizh-info.com : Pouvez vous vous présenter, votre carrière, ainsi que nous faire un historique du RC Vannes ?

François Cardron : Le Rugby Club Vannetais en quelques lignes c’est sportivement :

– Une école de rugby importante tant dans la quantité que dans la qualité

– Plus de 300 enfants de 5 à 14 ans

– Champion de Bretagne dans toutes les catégories en 2013 (Mini-Poussins,Poussins,Benjamins et Minimes)

– Qualifié en Minimes pour les phases finales du Championnat de France en 2013

– Quelques 60 éducateurs bénévoles

– La mise en place du Passeport du jeune joueur avec passage des compétences tout au long du parcours de joueurs,

– Trois équipes  cadettes (98 joueurs) dont deux évoluant au niveau 1 national (Gaudermen et Alamercery) et une troisième en rassemblement avec le Morbihan Est

– Deux équipes junior (60 joueurs) Niveau inter-régional –Balandrade

– Deux équipes séniors – une évoluant dans le championnat nationale b (réserve) l’autre évoluant au plus haut niveau amateur depuis 2006 et qualifié depuis 2008 tous les ans sauf 2012 pour les phases finales avec un point d’orgue à sapiac avec une victoire historique chez les montalbannais

Breizh-info.com :  Vous êtes actuellement en Fédérale 1 et en tête du championnat.  La ProD2 vous y croyez ?

François Cardron : Le projet du club est tournée résolument vers une montée en Pro d2. La Fédérale 1 par ses contraintes d’organisation, seulement 9 matchs à domicile, et le peu d’exposition médiatique nationale ne peut absolument pas être une fin en soi.

Lucidement deux alternatives se proposent au RC Vannes Bretagne sud et toutes deux sont totalement pertinentes :

1)  Mettre en place le contexte économique portant le projet Pro d2 totalement réalisable sur la région Bretagne et porteur d’une vraie valeur ajoutée, d’un vraie buzz. (Comment ne pas réussir à fédérer autour d’un des sports préférés des Français !)

2) Se reposer uniquement sur la formation bretonne et morbihannaise et évoluer à terme en Fédérale 2.

Breizh-info.com :  Concrètement, qu’est ce que cela changerait que cette montée ?  Vous rendez-vous compte à quel point cela pourrait être historique pour la Bretagne ?

François Cardron : Une montée en Prod2 provoquerait une petite révolution dans le rugby français.
A l’exception des clubs parisiens (Massy en prod2 , le Stade français et le Racing), aucun club sur une ligne La Rochelle – Oyonnax n’est parvenu à accéder à ce niveau.
Un des enjeux est de faire comprendre au tissu économique régional que l’histoire peut être belle à vivre. L’engouement est réel mais la réussite sportive passe nécessairement par un budget plus conséquent que celui de maintenant.
De fait l’exposition médiatique que cela provoquerait amènerait naturellement les acteurs économiques à porter leur volonté de médiatiser leur entreprise au travers du rugby. Les valeurs du rugby de solidarité, de partage de respect d’abnégation étant souvent assimilées  à l’image que les entrepreneurs veulent véhiculer..

Breizh-info.com : Comment expliquez-vous que le rugby breton ait tant de mal à percer sur la scène nationale et européenne, alors que les nations celtes occupent le haut du tableau du rugby mondial ?

François Cardron : Historiquement et malgré le fait que le premier club de rugby se soit créé dans le Nord (Le Havre),  le football (sport issu de la même histoire que le rugby) a été porté par le patronage et donc largement développé en Bretagne.
Les associations laïques plus présentes dans le sud ayant à cette époque  créé plus d’associations rugby.
Terre de football et de vélo , nous avons le challenge de mettre de plus en plus en perspective l’activité rugby en complément des ces sports historiques.

Breizh-info.com : Vannes est réputée pour sa formation. Avez vous des exemples de réussites ? Privilégiez vous les joueurs locaux ou devez vous vous baser, comme dans le rugby moderne, sur une armada de joueurs étrangers ?

François Cardron : La formation vannetaise est effectivement mise en avant et les résultats attestent de la qualité dispensée. Championne de Bretagne dans  toutes les catégories deux années consécutives des mini-poussins aux minimes. Nos cadets se confrontent depuis quelques saisons avec des clubs du top 14 et de prod2. Des matchs souvent difficiles mais chaque année des victoires engrangées contre ses ténors.
Des juniors avec une finale du championnat de France en 2011.
Aujourd’hui des jeunes de la formation vannetaise et bretonne évoluent en fédérale 1 mais pour pouvoir envisager les phases finales de fédérale nous avons nécessairement besoin de faire appel à des joueurs venant d’autres horizons. Etrangers ou Français ayant pour certains quelques matchs disputés en Prod2.
Le terme armada est pour moi péjoratif d’autant que nous recrutons plutôt des jeunes portant le projet de montée à trois ans en faisant évoluer le groupe en parralèle. Pour nous la réussite sera au rendez-vous en constituant au fur et à mesure le squad adapté à l’enjeu.

Breizh-info.com : La Bretagne peut elle devenir une terre de rugby professionnel ?

François Cardron : Oui pour toutes les raisons mentionnées au point 4. Il est d’ailleurs bon de rappeler les différentes affluences du rugby au stade la Rabine, affluences qui montrent un engouement croissant pour ce sport et pour le projet que nous avons mis en place.

Vannes – Saint-Nazaire en janvier 2014 : 5 500 spectateurs

Vannes – Montauban : 4 000 spectateurs

Vannes – Rôdez : 3 500 spectateurs

Vannes – Tyrosse : 4 100 spectateurs

Plus les matchs internationaux

Novembre 2014

Samoa – Canada : 5 000 spectateurs

Usa – Fidji  : 6 500 spectauteurs

La rabine archi complet

Championnat du monde des – 20 ans en juin 2013

France – Angleterre moins de 20 ans tournoi 2012

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV https://www.youtube.com/watch?v=NXtvjpY8aOg Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Rugby. Le tirage de la Champions cup 2021-2022

Le tirage au sort de l'édition 2021-2022 de la Champions cup, nouvelle formule (c'est à dire ridiculement nulle) a été effectué hier. Ce sont...

Saint-Nazaire 2 : Rescapé du premier tour, le seul binôme RN de Loire-Atlantique en lice au second tour

Rescapé du formidable fiasco du premier tour des départementales – plus de sept électeurs de Loire-Atlantique sur 10 ne sont pas allés voter, alors...

Deux binômes du Rassemblement National pour l’estuaire, Saint-Nazaire et la Brière

Les 20 et 27 juin, les électeurs de Loire-Atlantique sont appelés aux urnes pour élire le nouveau Conseil départemental. Il y a 31 cantons...

Saint-Nazaire : trois agressions d’agents de l’office HLM en dix jours

Les agressions continuent à se multiplier contre les agents de l'office HLM de Saint-Nazaire (Silène), par ailleurs confronté à une très forte demande, de...