L’Auberge du Pays de Retz : modernité en salle, tradition dans l’assiette

A LA UNE

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

23/12/2014 ‑ 08H00 Nantes (Breizh-info.com) – Bâtie à la sortie de Port-Saint-Père dans un cadre de verdure pimpant au bord de la D751 Nantes-Pornic, avec un large parking, L’Auberge du Pays de Retz est une bonne représentante de cette famille d’établissements « à l’américaine » qui marient traditions aubergistes et pratiques automobiles. On peut le regretter, mais puisque voiture il y a, autant bien faire les choses. Foin de vieux murs moussus et de pavages disjoints : la salle aux dimensions généreuses, où dominent l’anthracite, le rouge et le bois clair du mobilier, joue sans fard des avantages d’une construction récente.

La trilogie des trois petits cochons, saucisse, boudin, andouillette : gare à l'avalanche de protéïnes
La trilogie des trois petits cochons, saucisse, boudin, andouillette : gare à l’avalanche de protéïnes

Même si l’on y trouve un burger maison, d’ailleurs fort estimable, la carte s’avère plus traditionnelle. Le chef Gérard Bouteiller s’est formé auprès de sommités comme Paul Bocuse ou Michel Roux. Cependant, L’Auberge a plutôt construit sa réputation avec ses grillades sur feu de bois, servies dans des quantités elles aussi « à l’américaine » (le doggy bag serait de rigueur). N’hésitez pas à jeûner avant votre visite, vous n’en apprécierez que mieux le magret de canard (350 g), l’andouillette tressée main (400 g), le jarret de porc (800 g), la côte de bœuf irlandaise (1 kg pour deux personnes) ou l’énorme brochette flambée, morceau de bravoure de l’établissement. Les viandes, d’excellente origine et justement cuites, sont accompagnées au choix de gratin dauphinois, de haricots verts, de salade, de mojettes, etc. Pour les amateurs de fruits de mer, le plateau Mareyeur fait lui aussi dans le plantureux, à 47 euros quand même. Les convives raisonnables se contenteront du « petit » Écailler.

La carte des vins est bien adaptée à une clientèle soucieuse de qualité à prix mesurés – commerciaux et patrons de PME le midi, familles le week-end. Les desserts, de grands classiques du genre tarte tatin ou poire belle-hélène, ne présentent pas d’intérêt particulier. Ou peut-être est-on trop rassasié pour en profiter vraiment ? On peut s’en passer pour alléger une addition qui, à la carte, avec une entrée, un plat et un verre de vin, file déjà vers les 30 euros. Le service, cordial et efficace, contribue à faire du repas un moment de détente.

L’Auberge du Pays de Retz, ouvert tous les jours, déjeuner et dîner, zone de loisirs de Port-Saint-Père, 02 40 04 84 84, http://www.auberge-pays-retz.fr/

Crédit photo : Breizh info
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.
.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Revoir. Damien Rieu (RN) remet à sa place Eric Dupond-Moretti

Les ministres font actuellement campagne (aux frais du contribuable ?) partout en France « Contre la menace d'extrême droite...

Aux racines de l’idéologie migratoire, par Vincent Coussedière

Alors qu'une idéologie cherche à faire de l'homme non plus un animal social mais un animal migrant, il est...

Articles liés

Pornic en Bretagne selon Jacques Legros (TF1). Une « boulette » pour France Bleu

« Le présentateur de TF1, Jacques Legros, a fait une petite bourde dans son journal de 13H, ce mercredi 24 février » indique le...

Pays de Retz. Ils veulent empêcher l’extension du Port Autonome au Carnet, des paysans se rebiffent

N’est pas José Bové qui veut. L’extrême gauche, emmenée par Yoann Morice, agriculteur, a monté un collectif « Stop Carnet » pour empêcher l’extension du...

Coronavirus. Les fantasmes d’un confiné : Le St Georges, à Port-Saint-Père

Enfermés chez soi devant un jambon-riz ou un cassoulet en boîte, beaucoup d’entre nous commencent à fantasmer. Vivement qu’elles reviennent, les bombances d’autrefois ! Et...

Elections municipales en Pays de Retz. Un vice de légitimité ?

Les analyses des résultats du 1er tour des élections municipales dans le canton de Machecoul illustre, comme partout en France, l'assise toujours plus faible...