Conseil Général du Morbihan . Retour sur les subventions 2013

A LA UNE

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a...

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le...

Débunkage. Plus de mots arabes que de gaulois dans la langue française, vraiment ?

« Il y a plus de mots arabes que de gaulois dans la langue française », claironne la journaliste Ouafia Kheniche...

08/01/2015 – 09H00 Vannes (Breizh-info.com) – Le conseil général du Morbihan a attribué 21 074 913 euros en 2013 au titre des subventions aux associations et aux fondations reconnues d’utilité publique.
Des associations  dont certaines – comme dans les autres départements – semblent ne pouvoir continuer à vivre qu’avec ces aides publiques, versées par les collectivités et financées par le contribuable, ce qui pose nécessairement la question de leur autonomie.

Rappelons que les associations qui perçoivent moins de 153 000 euros de subventions publiques cumulées par an ne sont pas tenues de publier leur compte annuel .
Rappelons également que la subvention doit concerner un projet d’intérêt général, conçu, porté et réalisé par l’association ou une action de formation des bénévoles et qu’elle peut être de fonctionnement (couvrir les charges et frais divers) ou d’investissement.
Dans tous les cas, les administrations et les collectivités publiques disposent d’un pouvoir discrétionnaire pour l’accorder ou la refuser, ce qui signifie qu’elles n’ont pas à justifier leurs décisions, qui sont sans recours.

Un contour flou qui permet ainsi aux collectivités de subventionner sans réelle transparence vis à vis du contribuable qui finance pourtant ce système bien rôdé.

Concernant le Morbihan, chacun pourra apprécier dans le détail le montant des subventions allouées ici . Un rapide tour d’horizon permet de constater que le caractère d’intérêt général laisser souvent place à ce qui s’apparente à des intérêts particuliers. Ainsi des milliers d’euros vont de façon divisée aux clubs de retraités, aux comités des fêtes de village en passant par des associations communautaires , d’anciens combattants, du département et même d’ailleurs puisque certaines associations percevant des subventions n’ont pas leur siège social en Morbihan (exemple de l’association morbihannaise de diffusion artistique, qui a perçu 6 300  et dont le siège se trouve à Versailles).

Petit tour d’horizon non exhaustif :

L’association «les amis du lyrique en Bretagne» a perçu une subvention de 18 000 euros avant d’annoncer sa dissolution en novembre de la même année.

L’association tutélaire Aveyron-Lozère, dont le siège est basé à Rodez, a perçu 930,21€.

L’association «aux goûts du jour» basée à Quimper (29) a reçu 5000 €.

L’association «Bouffou Théâtre» a reçu 75 000 € de subventions.

L’association des «anciens conseillers généraux et anciens maires du Morbihan» perçoit 1000€.

Le Yacht Club de Carnac – qui facture pourtant l’ensemble de ses prestations au grand public – a perçu une subvention de 56038,25 € , celui du Crouesty 26793 €et celui de Quiberon 2570 €.

L’association des Parents d’Élèves de l’Enseignement libre (APEL) a perçu 13 000 €

La CFDT du Morbihan a reçu 8125 € et la CGT 7401 €.

Les Chasseurs du Morbihan ont reçu 13 750 €.

Le Clarpa 56 (club des retraités du Morbihan) a reçu 235 000 €.

Le Collectif Saint-Cado Haîti , qui fait déjà appel à la générosité publique, a reçu 6000€ de subventions.

L’association «Echange Bretagne Haiti» a reçu 15 000€ .

L’association «ECHANGE AMITIE ENTRE PEUPLES (ASCEAP )» qui vient en aide principalement aux immigrés, a reçu 10 500€

L’association brestoise «égalité par éducation» a reçu 3000 €.

Le comité de jumelage Hennebont – Mourdiah (Mali) a reçu 2238€.

Le comité des fêtes de Camors (2910 habitantsà a reçu 10 000€.

L’association religieuse pour la connaissance de la bible a reçu 600€.

La direction diocésaine de l’enseignement catholique a reçu 100 000 €.

L’association d’Octobre / Compagnie Catherine Diverres a reçu 20 00€.

La FDSEA du Morbihan (syndicat) a reçu 14728 €.

La Fédération des Finances CGT a reçu 2500 €.

Le syndicat FO a reçu 3197 €.

La ligue de l’enseignement a reçu 23 000€.

L’association des maires du Morbihan a reçu 7650 €.

L’intégralité des subventions ici 

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

La poursuite de l’idéal, fresque littéraire de Patrice Jean

La poursuite de l’idéal. Un titre de roman on-ne-peut-plus inspirant, que personne n’oserait renier, quoique beaucoup ne se risqueraient...

Plegoù-dibleg divyezhek an ADEC 29

Bep bloaz e vez roet lañs d'ur c'houlzad kelaouiñ diwar-benn krign-bev an divronn. E departamant Penn-ar-Bed emañ an ADEC...