Vannes – Kercado. « En Corse, ces dealers ne seraient déjà plus là… » [MAJ : le G20 incendié ]

A LA UNE

Victor Aubert (Acadamie Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

[MAJ 06/02/2015 : 12h00 ] Un incendie criminel s’est déclaré cette nuit dans une réserve du G20 de Vannes Kercado, causant d’importants dégâts.

06/02/2015 – 08H00 Vannes (Breizh-info.com) – «Attention, dealers méchants » pouvait-on lire ce jeudi sur la vitre du supemarché G20 de Kercado à Vannes. « Dealers, Acheteurs, vous êtes filmés » était également bien visible, et affiché courageusement par Claude Thomas, patron excédé. Excédé et en colère, car il constate, jour après jour et cela depuis des mois, qu’une petite vingtaine de dealers et de guetteurs ont ouvert un véritable supermarché de la drogue, à ciel ouvert, à côté de son commerce. « Des mômes de 12 ans font le guet, pendant que les caïds vendent en toute impunité et en plein jour» nous confie celui qui a crée le buzz médiatique en affichant en début de semaine « vente de drogue à prix discount » sur son enseigne.

Qui sont-ils ces dealers qui empoisonnent la vie des habitants du quartier – où l’omerta, la loi du silence, règne majoritairement ? « En grosse majorité, il s’agit d’individus d’origine extra -européenne qui contrôlent et gèrent le trafic », nous avoue le gérant.

Des propos que tout le monde pourra vérifier en se rendant sur place – même si l’affaire a déclenché, enfin, un début de réaction des autorités. Car avec 700 acheteurs par jour estimés, il est évident que ce trafic de drogue massif représente un fléau pour la santé de la jeunesse vannetaise et celle des environs. Sans parler des nuisances, des insultes et des menaces dont sont victimes fréquemment riverains et commerçants, obligés de subir en silence cette situation.

Parmi les commerçants que nous avons cherché à joindre, s’ils soutiennent tous l’initiative de M. Thomas – certains l’accusant néanmoins de provocation – tous refusent de s’exprimer publiquement. Il en va de même chez les riverains, qui savent pertinemment qu’ils s’exposent à des représailles en cas de prise de parole public.

« Mais dans quel pays vit-on pour que des gens soient terrorisés par ces petites frappes ?» s’indigne Serge, un habitant du quartier joint par téléphone. « En Corse, ces dealers ne seraient déjà plus là…mais c’est vrai que pour cela, il faut utiliser d’autres méthodes, radicales mais efficaces …» poursuit-il, en faisans référence à la chasse permanente que mènent les nationalistes corses vis à vis des trafiquants de drogue , de manière plus dissuasive semble-t-il que les autorités.

dealers_vannes2

A Vannes, une autre solution – outre le renforcement des forces de police (jugé très insuffisant par les syndicats) –  est envisagée par le maire de la ville, David Robo : la restructuration du centre commercial, qui rendrait le trafic plus difficile. Et un projet de chaufferie centrale, qui permettrait d’alléger la facture énergie des habitants du quartier. « Ne manque plus que les salles de shoot, comme à Paris, pour faire disparaître définitivement ce trafic« , ironise une jeune femme qui ne cache pas son scepticisme. Peu probable en effet que ces mesures fassent fuir les caïds de Kercado, leurs grosses cylindrées et leur pouvoir d’achat à faire pâlir les notables vannetais …

Le maire de la commune ne peut néanmoins pas tout : c’est à l’Etat de prendre des responsabilités qu’il n a pas prises jusqu’à présent pour endiguer un trafic de drogue qui s’étend désormais à toute la Bretagne, campagnes comprises.

Le G20 de Kercado disposant – selon les dires du gérant – d’un système de vidéo-surveillance permettant d’identifier les dealers et acheteurs, comment un tel trafic a pu se mettre  en place jusqu’à présent en toute impunité ? Une question que les habitants du coin se posent. Ils attendent une réponse.

Photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Hellfest 2022. Metallica, Guns n’roses, et 7 jours de concerts

La direction du Hellfest ne fait pas les choses à moitié. Elle vient d'annoncer une édition 2022 qui s'annonce...

Non à la peste éolienne ! Par Patrice Cahart

Ancien inspecteur général des Finances et ancien président du conseil d'administration de la Bibliothèque nationale, Patrice Cahart est avant...

5 Commentaires

  1.  » je lis :  » mais comment un tel trafic a pu se mettre en place … » Allons , assez d’angélisme , tout simplement en continuant de voter UMP et PS . Plus de 200.000 nouveaux immigrés / an + les clandestins + les innombrables naissances , soit environ 1 million 1/2 par quinquennat , intégralement pris en charge aux frais du contribuable : logés ( prioritairement face à un demandeur Français ) y compris à l’hôtel parce qu’à ce rythme il n’y a plus d’appartements disponibles , soignés dont médicaments et lunettes , argent de poche etc etc idem pour les Roms et un choix qui est de construire toujours plus d’appartements plutôt que des prisons .Cherchez sur internet : Roms logés à l’hôtel … voilà ce que l’on fait de nos impôts !!! Conséquences : 80 ZSP ( zones de sécurité prioritaires ) définies par le ministère de l’intérieur comme  » zones d’insécurité quotidiennes et de délinquance enracinée  » qui s’étendent au rythme de cette invasion sciemment organisée par l’UMPS , bientôt la France entière et que l’on ne me dise pas que ce sont des propos racistes . Tous les attentas auxquels on assiste sont perpétrés par des musulmans  » connus des services de polices  » , multirécidivistes maintenus volontairement en liberté faute de places en prison !!! La gauche , Hollande en tête a du sang sur les mains et ce n’est pas fini et … aucune intention d’arrêter l’immigration , de remettre des contrôles aux frontières , d’expulser tout étranger délinquant . La France sombre innexorablement et on ose cracher sur le FN .

  2. Il est vrai que les Corses ont toujours en encore ce que la Bretagne du Sud est en train de perdre par laxisme ou déliquescence .

  3. Les flics ? mais ils font leur boulot, c’est la hiérarchie, oui, et surtout la justice qui ne suivent pas !
    A moins que les flics soient suicidaires…
    Et encore, c’est bien « tranquille » en Bretagne par rapport à ailleurs…
    J’espère que ce monsieur Thomas se protège bien et que le magasin l’est aussi.

  4. Légaliser le chanvre et il n’y aura plus de problème; cela apportera des millions à l’état en temps de crise ce n’est pas négligeable; (voir l’actu sur le surplus de taxe au colorado).
    Cela permettrait en plus de relancer l’industrie traditionnelle bretonne du chanvre, qui est une plante magnifique au milles vertu. Dans un monde sans queue ni tête, ou la vie sur terre s’éteind petit à petit, il ne serait pas idiot que la Bretagne sache de nouveau faire des cordes et des habits ! Les graines du chanvre donne aussi une excellente huile, et germé forme un aliment de choix pour les bête ou les hommes.
    Et comble du comble cete plante pousse très bien sans salir la terre à coup de pétrole sous forme d’engrais; détruisant nos nappes phréatique et nos sols !

    Les petite frappe n’aurait plus rien à se mettre sous la dent et serait obliger de travailler pour de vrai.
    Et l’argent en surplus pourrait servir à mieux informer et eduquer la jeunesse aux problème que peux causer la marie-jeanne.

    Mais lutter contre un phénomène de société de cette échelle dans la jeunesse est absurde. Ce serait exactement comme vouloir interdire le vin et le cidre…

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Tribunal de Brest. Quand des racailles de banlieue parisienne importaient de la drogue en Bretagne

Le procès qui se tient actuellement au tribunal de Brest en dit long sur les maux que certains ont laissé, et laissent encore, importer...

Saint-Nazaire : un kilo de cannabis et 4200 € en espèces retrouvés en perquisition

Un petit trafic de drogue, assez actif de janvier à juin 2021 à Saint-Nazaire, est tombé après l'interpellation d'un couple, l'un au travail, l'autre...

Nantes. 1400 € en liquide et un gilet pare-balles trouvés chez le dealer de la Bottière

Ce mercredi 9 juin, la BAC lors d’une opération anti-drogue constate du mouvement dans une cage d’escalier de la rue Alfred Nobel à la...

BFMTV en reportage à Rennes et sa municipalité qui bâche des écoles plutôt que d’appeler à neutraliser les dealers

Les trafics de stupéfiants s'insinuent parfois de manière inattendue dans la vie des quartiers. À Rennes par exemple, plutôt que d'appeler les pouvoirs publics à...