Saint-Malo. Les 7 mers, une grande table gastronomique en devenir ?

A LA UNE

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

13/02/2015 – 08H15 Saint-Malo (Breizh-info.com) – La situation avantageuse du restaurant Les 7 mers, posté  sur le Sillon, permet d’offrir une  vue de grand confort sur la mer. L’établissement  s’intègre à un nouvel  hôtel de beau standing, voué à satisfaire les exigences d’une clientèle haut de gamme. Pareil équipement montre l’enviable attractivité de la cité malouine dans son rôle de   destination touristique de premier ordre. L’énorme fréquentation  suscitée par la  « Route du Rhum », le succès croissant du festival international  « Etonnants voyageurs » et une position de premier plan dans la thalassothérapie,  confortent l’implantation d’adresses ambitieuses.

L’accès oblige à un passage dans le  hall de l’hôtel par le bar de ligne, la salle se découvre sous le jour d’un environnement épuré propre aux codes décoratifs du monde de la gastronomie. L’établissement est « pensé »  chic et sobre, sans faute de goût, quoique l’on pourrait regretter l’absence de fantaisie  dans ce cadre  trop bien ordonné.

En guise d’entrée,  un foie gras mi- cuit ragaillardi  par une huile infusée à la réglisse, follement original, une effilochée de chair de tourteaux  sous une écume d’aneth iodée et parfumée somptueux! Sur cette entame, un service professionnel  et attentif  impulse un très bon rythme à ce début de repas pour se faire plus oublieux par la suite…

Les plats ne déchoient pas à la très grande qualité des entrées, bien que le Saint-Pierre  annoncé doit se faire  remplacer le bar de ligne, aléas de la pêche oblige. Saint-Jacques  pochées dans  une huile d’olive vierge très subtile, accompagnées judicieusement par l’inattendu chou romanesco, étonnant et très bien exécuté.

Pour les vins, l’établissement se repose sur une carte sage et sérieuse qui se réfugie dans les valeurs sûres de nos appellations. Une demi-bouteille conviendra en raison de la route, ce qui réduit les choix…  J’aurais aimé  trouver quelques références buissonnières, mais  mon regard  est accroché par le riesling de Trimbach, fidèle à  la droiture légendaire de la maison, il est sublime grâce à ce fruité légèrement citronné  direct et profond.

Le moment du dessert  installe l’incompréhension, le choix s’est porté sur un roulé à la confiture que j’imaginais réinventé par la créativité du chef. C’est bien le gâteau  nostalgique de mes dimanches après-midi, une génoise tartinée de confiture, servie en trois  mini roulades escortées de petites quenelles de glace maison. Une grosse retombée assez consternante.

Malgré tout, force est de reconnaître que cette nouvelle table se pose en sérieux concurrent de l’étoilé de la ville. Au fil des années,  Le Saint Placide sis à Saint Servan,  a  pris l’habitude de resserrer une carte avare en propositions sur un niveau tarifaire  très élevé. Plus accessible (menu à 45€), avec cette générosité qui caractérise souvent les débuts, le   restaurant les 7 mers mérite votre attention, en restant toutefois vigilant sur l’appellation des desserts…

Raphno 

Restaurant Les 7 mers, 64 Chaussée du Sillon, 35400 Saint-Malo

Tel. 02 99 20 81 41

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Saint-Malo. La Ville impose des quotas pour les locations touristiques de courte durée

Un encadrement plus strict des pratiques de locations touristiques de courte durée, c'est ce qu'a voté le conseil municipal...

À 77 ans, Jo vit isolé en Corse, loin du « monde des fous »

Il vit seul au bord d'une des plus belles plages de Corse depuis plus de 10 ans, loin du...

Articles liés

Les Cris de Saint-Malo. 500 brise-lames malouins au coeur d’une exposition photo

Les célèbres brise-lames de la Grande Plage de Saint-Malo (dite la plage du Sillon) font désormais partie intégrante du patrimoine culturel français. Ces fûts...

Nantes. Aux Fourneaux, un petit restaurant pour retrouver le goût des grands

Un peu caché à mi-pente de la rue Santeuil, dans le quartier Graslin, près de la désormais piétonne rue Jean-Jacques, Aux Fourneaux ne paie...

Saint-Malo (35). Le festival Etonnants Voyageurs ouvrira ses portes virtuelles du 22 au 24 mai

Tyrannie sanitaire oblige, pas de festival Etonnants Voyageurs cette année à Saint-Malo. Ou plutôt si, mais de façon virtuelle, avec un festival qui «...

Saint-Malo. Un hommage rendu à Arnaud Beltrame, victime de l’islamisme

Au même titre que les attentats islamistes du 22 mars 2016 à Bruxelles de Bruxelles n'ont pas été oubliés par beaucoup, 5 ans après,...