Guidel. Solen Bayon et Marie-Josée Piolet défendront les couleurs du FN.

A LA UNE

27/02/2015 – 06h00 Guidel (Breizh-info.com) ‑ Breizh-info a entamé un tour d’horizon des différentes candidatures aux élections départementales dans les cinq départements bretons. Ces élections auront lieu les 22 et 29 mars prochain, comme nous l’avions indiqué dans le mode d’emploi qui leur était destiné.

N’ayant pas encore, contrairement aux grands médias subventionnés, de correspondants locaux dans tous les cantons, nous proposons à TOUS les candidats qui le souhaitent de bénéficier d’une tribune en forme d’interview dans nos colonnes. Cela leur donnera là l’occasion d’une visibilité supplémentaire à quelques semaines d’une élection importante. La procédure à suivre est consultable ici.

Aujourd’hui, c’est au tour de Solen Bayon et de Marie-Josée Piolet, candidats du Front National sur Guidel (56) de répondre à nos questions.

NDLR : nous publions toutes les interviews que nous recevons. L’éventuelle sur-représentation de telle ou telle obédience politique n’engage en rien la rédaction.

Breizh-info.com : Pouvez-vous présenter, ainsi que votre parcours, et présenter votre binôme ?

Monsieur Solen Bayon

J’ai 35 ans et je suis consultant en communication digitale (consultant sur internet). Après l’acquisition de mon bac pro froid et climatisation en 1999, j’ai œuvré dans différents domaines professionnels.

Autodidacte, j’ai travaillé plus de 4 années dans le monde agricole en tant que chauffeur et mécanicien spécialisé en climatisation en concession à Pacé. J’ai ensuite décidé de travailler seul, en chèque emploi service, dans le paysagisme pour particuliers.
En recherche de nouvelles expériences, j’ai décidé de travailler en restauration, bar/hôtel à Guer-Coetquidan. Puis plusieurs périodes de missions intérimaires dans l’agroalimentaire, l’industriel (fabrication de fenêtres PVC) et le porte à porte en tant de commercial vendant des appareils de sécurité. Mon dernier métier en tant que salarié fut chef d’équipe dans une entreprise de nettoyage nationale sur le site de Kervignac.

Je suis un jeune militant du Front national, j’ai commencé à suivre le mouvement il y a un peu plus de 5 ans et pris ma carte il y a deux ans. Cette candidature est un nouveau challenge pour moi et une nouvelle expérience enrichissante.

Mon binôme :

Madame Marie-Josée Piolet, 67 ans, salariée.

Autodidacte, elle a travaillée dans divers secteurs commerciaux comme la restauration et la transmission florale en région parisienne, elle est arrivée dans le Morbihan il y a 10 ans.

Actuellement assistante maternelle, elle suit le mouvement depuis 1982 et a pris sa carte d’adhérent en 2012 juste après l’élection présidentielle.

Breizh-info.com : Quel bilan tirez vous de la mandature précédente au sein du conseil général de votre département ?

Le bilan est loin d’être positif, bien que n’ayant pas à ce jour de conseillers départementaux FN, nous entendons bien le mécontentement de nos concitoyens.

Nous pouvons constater un chômage élevé notamment chez nos jeunes, des entrepreneurs et PME croulant sous les dettes/charges abusives et un délaissement total des territoires ruraux. Comment pouvons-nous redynamiser nos communes et créer des entreprises, sans aucune aide ?

De plus, nous refusons totalement la hausse des tarifs sur les liaisons maritimes. Qui dit hausse des tarifs, dit forcément pertes d’emplois dans certains secteurs directement ou indirectement liés et moins de fréquentation dans nos îles. Encore une fois ce sont les petits commerçants qui seront pris à la gorge…

Breizh-info.com : Quel programme sera le vôtre lors de cette campagne ? Comment se déroule-t-elle ?

Nous avons acquis différentes expériences professionnels, mon binôme et moi, permettant aujourd’hui de nous engager de manière efficace et à l’écoute des électeurs qui voteront pour le Front National. En effet, être à l’écoute des attentes des citoyens sera l’une de nos priorités et que nous agissions suivant les attentes de chacun.

De plus nous demanderons une analyse complète et clarifiée des comptes et des dépenses du département. Il faut arrêter les dépenses abusives et redistribuer les subventions de manière équitable, aussi bien associatives que communales.

Le domaine de la pêche et de l’agriculture restent des points importants pour nous, si nous voulons garder des emplois et des entrepreneurs vivant de leur labeur. Il faut défendre les salariés des entreprises agroalimentaires qui sont souvent considérés comme des pions sur un échiquier.

Breizh-info.com : Quelles seraient les trois premières mesures que vous prendriez en tant que conseiller général ?

Défendre l’emploi tout en aidant les commerçants, artisants et entrepreneurs face à des problématiques connues comme les charges et le RSI. Aider les jeunes entrepreneurs souhaitant s’installer en leur proposant un accompagnement personnalisé pour aboutir à leur projet rapidement.

En matière de formation professionnelle aux jeunes, il convient de les aider à se former de manière efficace sur des secteurs porteurs, en partenariat avec les entreprises demandeuses.

La sécurité de nos concitoyens et le respect de la laïcité sont aussi des points importants pour nous. Enfin, mieux accompagner les retraités qui peinent à finir les fins de mois et les familles d’enfants handicapés ne trouvant pas de solutions viables et pérennes pour leurs enfants.

Breizh-info.com : Votre avis sur :

– Le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne : y êtes vous favorable ou pas ?

Sur le rattachement de la Bretagne et de la Loire Atlantique nous sommes pour :« en conformité avec l’Histoire, l’identité et la culture de ce département ». Mais il conviendrait aussi de demander directement aux citoyens sous forme d’un référendum.

– L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : doit-il se faire ou non ?

Concernant l’aéroport de Notre-Dame des Landes, nous ne le souhaitons pas ! Pourquoi en reconstruire un autre alors que l’aéroport de Nantes n’est pas exploité correctement ? Ce ne sont que des travaux inutiles, au coût financier et écologique beaucoup trop élevé. Encore un bon exemple ou notre caste politique actuelle n’écoute pas le peuple français…

– Les subventions aux associations :

le département doit-il ou non continuer à utiliser l’argent du contribuable en faveur d’associations qui ne justifient pas de leur utilisation la plupart du temps et qui n’ont pas de caractère d’intérêt général ?

Il faut une transparence des comptes des subventions en faveur des associations. Nous trouvons que certaines subventions sont excessives et surtout nous ne connaissons pas la finalité de ces dernières. Le contribuable doit être en mesure de connaitre les destinataires, c’est une question de bon sens. Par ailleurs il serait préférable que ces subventions proviennent de fonds privés, pour certaines.

Breizh-info.com : Quelles sont vos perspectives électorales dans ce canton ?

Nous sommes confiants car nous savons que nos citoyens souhaitent être entendu et compris. Avec plusieurs conseillers départementaux dans notre région, nous pourrons défendre nos idées et satisfaire nos concitoyens. Nous comptons sur eux pour changer les choses !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés