Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

St-Renan (29). Julien Châtel et Sylvine Martin se présentent pour Debout la France

20/03/2015 – 08h00 Brest (Breizh-info.com) ‑ Breizh-info a entamé un tour d’horizon des différentes candidatures aux élections départementales dans les cinq départements bretons. Ces élections auront lieu les 22 et 29 mars prochain, comme nous l’avions indiqué dans le mode d’emploi qui leur était destiné.

N’ayant pas encore, contrairement aux grands médias subventionnés, de correspondants locaux dans tous les cantons, nous proposons à TOUS les candidats qui le souhaitent de bénéficier d’une tribune en forme d’interview dans nos colonnes. Cela leur donnera là l’occasion d’une visibilité supplémentaire à quelques semaines d’une élection importante. La procédure à suivre est consultable ici.

Aujourd’hui, c’est au tour de Julien Châtel et de Sylvine Martin, candidats de Debout la France sur St-Renan, de répondre à nos questions.

NDLR : nous publions toutes les interviews que nous recevons. L’éventuelle sur-représentation de telle ou telle obédience politique n’engage en rien la rédaction.

Breizh-info.com : Pouvez-vous présenter, ainsi que votre parcours, et présenter votre binôme ?

Julien Châtel : Né à Brest, j’ai grandi à Plougonvelin dans le canton de Saint-Renan (Finistère) où j’habite et me présente pour la première fois à 27 ans. J’ai adhéré à Debout la France en 2010 car j’ai vite compris l’impasse des politiques menées depuis trente ans.

La France vit après chaque élection les mêmes désillusions d’une classe politique qui multiplie à chaque échéance électorale toujours plus de promesses et qui, une fois au pouvoir, s’évanouissent par enchantement.

J’ai décidé de m’engager, avec ma binôme Sylvine Martin, 37 ans, mère au foyer dans le Finistère. Sylvine Martin a rejoint Debout la France après les dernières élections européennes, car elle ne pouvait plus supporter de votre notre pays sombrer.

Avec 4 listes présentées sur le canton de Saint-Renan, les électeurs auront un choix très simple : soit ils continuent dans la logique des partis avec le trio UMP PS FN, soit ils font le choix d’une alternative jeune, indépendante, qui défendra leurs intérêts avant tout avec Debout la France !”

Breizh-info.com :  Quel bilan tirez vous de la mandature précédente au sein du conseil général de votre département ?

Julien Châtel : Je ne suis pas là pour critiquer tout. La majorité sortante a fait des choses bonnes et moins bonnes. Ce que je lui reproche est son inaction dans des domaines précis : l’économie, le désenclavement du territoire et la cohésion sociale. Cela fait 17 ans que le Parti socialiste gère le département. Il est temps de passer la main.

Breizh-info.com : Quel programme sera le vôtre lors de cette campagne ? Comment se déroule-t-elle ?

Julien Châtel : Nous avons parcouru le terrain depuis des mois avec Sylvine Martin et nos remplaçants pour aller à la rencontre des Finistériens. Près de 20 000 tracts ont été distribués.

Notre programme pour le canton est clair :

  • Redynamiser l’économie finistérienne en accompagnant et en aidant davantage ceux qui en font sa richesse (agriculteurs, artisans, commerçants, restaurateurs) ;

  • Désenclaver notre département. Trop de jeunes voient leur avenir hors du Finistère. Le Conseil départemental doit tout faire pour les aider à créer des entreprises, fonder une famille, trouver un emploi dans le département ;

  • Protéger notre cohésion sociale. Il nous faut mettre fin au gaspillage pour recentrer le Conseil départemental sur ses missions essentielles, fondamentales, premières : la préservation du lien de solidarité, entre les actifs et les non actifs, entre les jeunes et les moins jeunes, entre les personnes avec ou sans handicap.

Breizh-info.com :  Quelles seraient les trois premières mesures que vous prendriez en tant que conseiller général ?

Julien Châtel : D’abord baisser la fiscalité pour nos agriculteurs, restaurateurs, artisans et commerçants qui croulent sous les charges, les règlementations et les normes.

Ensuite, faire pression sur la Région pour qu’enfin Brest soit à 3 heures en train de Paris, ce que l’on nous promet depuis longtemps sans succès.

Enfin, nous proposons de réaliser un audit des aides du Conseil départemental afin de mettre fin au gaspillage et à l’assistanat et mieux accompagner les personnes en difficulté.

Breizh-info.com : Votre avis sur :

– Le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne : y êtes vous favorable ou pas ?

J’y suis évidemment favorable. L’Histoire de la Loire-Atlantique est rattachée à la Bretagne.

– L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : doit-il se faire ou non ?

Je persiste à penser que ce projet est inutile et représente un coût exorbitant au seul profit d’une société privé. Contrairement à ce que pense le gouvernement, il est tout à fait possible de développer à un coût bien inférieur l’actuel aéroport nantais. L’argent public doit plutôt être utilisé pour renforcer les lignes de TGV qui desservent Nantes.

– Les subventions aux associations : le département doit-il ou non continuer à utiliser l’argent du contribuable en faveur d’associations qui ne justifient pas de leur utilisation la plupart du temps et qui n’ont pas de caractère d’intérêt général ?

Nous sommes favorables à une gestion rigoureuse de l’argent des Finistériens. L’audit financier dont je parle plus haut aura pour but également de remettre sur la table le financement de certaines associations afin d’en décider ou non de leur prolongement.

Breizh-info.com :  Quelles sont vos perspectives électorales dans ce canton ?

Julien Châtel : C’est la première élection à laquelle je me présente, donc j’ai peu de visibilité sur notre potentiel électoral.

Néanmoins, tout le monde s’accorde à dire que les choses doivent bouger. Encore faut-il savoir avec qui. Est-ce que l’on choisit ceux qui ont cautionné, soutenu les politiques qui ont mis la France dans cet état ? Est-ce qu’on vote utile une nouvelle fois sachant très bien que nous allons encore une fois vers de nouvelles désillusions ?

Nous proposons avec Sylvine Martin une alternative jeune, dynamique, pragmatique et de bon sens. Une alternative pour que chaque citoyen se réapproprie le débat public local et soit entendu. Une alternative de candidats qui partagent la vie quotidienne des Finistériens.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Nicolas Dupont-Aignan : le clip de campagne pour l’élection présidentielle 2022 + le programme

Découvrir l'article

Politique

Nicolas Dupont-Aignan : L’entretien choc face aux contribuables

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Présidentielle 2022. Qui a le meilleur programme pour lutter contre l’immigration ?

Découvrir l'article

Politique

Présidentielle 2022. Les adhérents Les Patriotes plébiscitent Eric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan

Découvrir l'article

Politique

Parrainages pour la présidentielle : Bayrou pourrait bouleverser le jeu

Découvrir l'article

Politique, Sociétal

Décès du député José Evrard (DLF) : le député Catherine Osson refuse de lui rendre hommage en raison de son opposition au pass sanitaire [Vidéo]

Découvrir l'article

Santé

Tyrannie sanitaire. Nicolas Dupont-Aignan dénonce la «propagande permanente de BFMTV» sur le COVID

Découvrir l'article

Politique

Pass sanitaire. Nicolas Dupont-Aignan« Macron n’a plus de limites »

Découvrir l'article

Politique

Régionales 2021. David Cabas interrogé par Brezhoweb sur les thématiques bretonnes (Langue, culture, identité)

Découvrir l'article

Politique

Régionales. Écartelé entre le RN et LR, Debout la France a du mal à se positionner

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍