Décès du député José Evrard (DLF) : le député Catherine Osson refuse de lui rendre hommage en raison de son opposition au pass sanitaire [Vidéo]

José Evrard

Après le décès de José Evrard (député DLF du Pas-de-Calais) des suites du Covid-19, sa collègue Catherine Osson, proche de la majorité présidentielle, a déclaré qu’elle refusait de lui rendre hommage en raison des prises de position critiques du défunt sur le pass sanitaire puis vaccinal. José Evrard qui aurait par ailleurs reçu les trois doses de vaccin.

« C’est triste pour sa famille mais ma compassion a des limites »

C’est une nouvelle polémique qui en dit long sur le niveau d’hystérie qui traverse la société française depuis l’instauration du pass sanitaire. Vendredi 7 janvier, José Evrard, député Debout la France du Pas-de-Calais, décédait à Arras des suites du Covid-19, selon les informations alors communiquées à la presse par son fils et son assistant parlementaire.

Le même jour, Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, twittait lui aussi suite au décès du député âgé de 76 ans : « Je viens d’apprendre avec une immense tristesse la disparition de mon ami et collègue José Evrard. Fils de mineur devenu député du Pas-de-Calais, il incarnait cette terre du bassin minier. »

Puis Nicolas Dupont-Aignan publiera cette fois une vidéo le lendemain :

Mais il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour que la disparition de José Evrard fasse l’objet d’une instrumentalisation. En effet, le député de Roubaix et Wattrelos Catherine Osson, élu sous l’étiquette LREM en 2017 et désormais membre du parti Territoires de progrès fondé par Jean-Yves Le Drian, a fait savoir qu’il ne voulait participer à aucun des hommages qui seraient rendus à José Evrard.

La raison ? Ce dernier, militant communiste pendant 36 ans ayant rejoint le Front National en 2014, avait émis à plusieurs reprises des critiques contre le pass sanitaire puis le pass vaccinal. Ce qui constitue manifestement un crime de lèse-majesté pour Catherine Osson : « C’est triste pour sa famille mais ma compassion a des limites. », a déclaré le député cette semaine selon La Voix du Nord.

José Evrard
Catherine Osson. Source : Europe 1

Hostile au pass sanitaire, José Evrard était vacciné

Aussi, tandis qu’une minute de silence devait être organisée à l’Assemblée nationale en hommage à José Evrard, Catherine Osson a annoncé qu’elle refuserait d’y participer. « Il y a eu des minutes de silence à chaque fois qu’un de nos collègues est décédé. Mais là, c’est trop me demander » , a-t-elle déclaré. Et d’ajouter : « José Evrard a systématiquement voté contre toutes les mesures visant à protéger la population et à éviter la propagation du virus. »

Une déclaration qui vaudra au député une réponse cinglante de la part de Guillaume Kaznowski. l’assistant parlementaire de José Evrard, sur Twitter le 11 janvier : « Vous êtes la honte de la république madame ! ».

Enfin, en parallèle de ses prises de position contre les mesures liberticides du gouvernement Castex via l’instauration du pass sanitaire puis vaccinal, José Evrard était lui-même triple vacciné, toujours selon La Voix du Nord. Ce qui ne l’avait pas empêché par ailleurs de signer une proposition de résolution demandant la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur les effets secondaires des vaccins contre le Covid-19.

Élu en juin 2017 dans la 3e circonscription du Pas-de-Calais sous l’étiquette FN, José Evrard quittera ensuite la formation de Marine Le Pen pour rejoindre les Patriotes de Florian Philippot. Un parti qu’il quittera en 2019 pour Debout la France.

Quant à Catherine Osson, elle est principalement connue en dehors de sa 8e circonscription du Nord pour une affaire remontant à 2017, lorsqu’elle avait embauché comme assistant parlementaire Dominique Baert, son prédécesseur PS à la députation et également ancien compagnon…

Crédit photo : Capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

2 réponses

  1. il y a les bons et les mauvais! si vous n’êtes pas d’accord avec les « progressistes » vous devez être ostracisés ! surtout par ceux qui proclame sans cesse qu’il ne faut pas amalgamer ou être ghettoïser

  2. Madame OSSON est la honte de la République, je confirme.
    Son comportement m’a indigné et j’ai donc également publié hier sur le site du RN de Wattrelos ce que je pense d’elle…

    Condoléances à la famille, aux proches et collègues de monsieur EVRARD.

    JF SOYEZ, conseiller municipal de Wattrelos.

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !