Dan Ar Braz. « Je suis resté un artisan libre ». [ Interview exclusive ]

A LA UNE

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Les deux Irlandes et la diaspora. Anne Groutel évoque ces 70 millions d’Irlandais qui vivent ailleurs dans le monde [Interview]

Anne Groutel est maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et docteur en études irlandaises. Chercheuse, elle est...

29/03/2015 – 07h00 Bretagne (Breizh-info.com) ‑ Le nouvel album de Dan Ar Braz, intitulé « Cornouailles Sountrack » est paru ce vendredi. L’occasion pour la rédaction de Breizh-info.com d’interroger celui qui, tel un Glenmor ou un Alan Stivell, a marqué la musique bretonne, la musique celte, pour toujours. Ainsi, il a contribué au rayonnement et à la découverte de la Bretagne dans le monde entier.

Breizh-info.com : La sortie d’un nouvel album de Dan Ar Braz est toujours un évènement en Bretagne. Comment expliquez-vous cette longévité ?

Dan Ar Braz : Je ne sais pas si c’est un événement. C’est juste incroyable d’être toujours là après toutes ces années. Je n’en ai fait qu’à ma tête et j’ai de la chance que le public m’ait toujours accordé de l’attention. Je suis resté un artisan libre .

Breizh-info.com : Y a t-il un continent du monde où votre musique est encore inconnue ? 

Dan Ar Braz :  Je ne suis pas si connu que cela en fait. J’ai beaucoup « voyagé » ma musique dans les années 80 et, curieusement, quand l’incroyable succès de l’héritage m’est « tombé dessus », je n’ai, à partir de là, que très peu voyagé.

Ce projet était bien trop lourd pour partir sur la route et ce sont les vidéos et les CD qui ont pris le relais. Cela me convenait parfaitement. Je ne suis ni voyageur ni aventurier. Il y a beaucoup d’endroits où ma musique n’est pas connue mais elle l’est suffisamment pour m’avoir permis d’en vivre pendant toutes ces années .

Breizh-info.com : Quelles sont vos influences aujourd’hui ?

Dan Ar Braz : Je crois avoir défini un « territoire musical » dans le- quel j’évolue doucement. Je pense avoir trouvé mon langage sur le manche de ma guitare et j’ai largement passé l’âge de faire des expériences. Mes deux principales influences guitaristiques restent Hank Marvin et Pat Metheny .

Breizh-info.com : Vous sentez-vous comme un messager de la Bretagne, à travers vos chansons ? 

Dan Ar Braz : Je n’ai pas de message, juste un idéal et le rêve d’une Bretagne région, d’une Europe des régions. Mais je suis le premier à avoir mis un « s » à Bretagnes et à Cornouailles ce qui veut dire que chacun peut avoir son idéal propre. Il nous faudra vivre ensemble d’une façon ou d’une autre…

Une région citoyenne, responsable, solidaire avec suffisamment d’indépendance pour s’occuper d’elle même au cœur d’une belle Europe des régions et non des nations … Un joli rêve non ? Je me sens une « régionalité » plutôt qu’une « nationalité » et, curieusement, quand on tape ce mot sur un ordinateur, il est souligné en rouge comme une faute …

Breizh-info.com : Comment ressentez-vous l’évolution de la société actuelle ? Ressentez-vous la montée des tensions liées au chômage, à la crise économique, à l’insécurité …

Dan Ar Braz : J’ai cette chance de faire ce que j’aime et d’en vivre et aussi de partager des moments tellement forts avec les gens simplement. Mais je suis inquiet pour la terre et ses habitants.

Breizh-info.com : Comment imaginez-vous la Bretagne dans 30 ans ?

Dan Ar Braz : Je ne sais pas… Elle sera ce que les gens qui y vivent auront décidé pour elle et pour eux mêmes.

Breizh-info.com : Contrairement à d’autres artistes Bretons, vous n’avez jamais cherché à vous engager politiquement ou tout du moins publiquement. Est-ce en effet selon vous le rôle d’un artiste que de prendre telle ou telle position politique ? N’est-ce-pas une position facile pour des artistes de renom que de s’engager dans des grandes causes populaires et médiatiques ?

Dan Ar Braz : J’ai toujours pensé que, pour s’engager en politique, sincèrement et avec le cœur, il fallait une grande culture et une très bonne mémoire. Je n’ai ni l’une ni l’autre …

A défaut de m’engager en politique j’ai été choisi comme parrain aux côtés de l’association « Céline et Stéphane » depuis 1996 et je le suis toujours. Ils me remercient ici et là mais c’est moi qui les remercie de m’avoir permis de vivre cette expérience qui m’a beaucoup appris sur le monde associatif et certainement aussi sur moi-même, mes limites et mes peurs…

J’ai modestement essayé de donner un sens au mot « parrain »

Breizh-info.com : Comment jugez vous la scène musicale bretonne ? 

Dan Ar Braz : Je ne me permettrai pas de la juger . Je l’admire dans sa diversité.

Breizh-info.com : Auriez-vous quelques groupes qui montent à conseiller à nos lecteurs ?

Dan Ar Braz : Oui un grand groupe, l’ensemble des bagadous qui, depuis tellement longtemps œuvrent pour garder la musique bretonne bien en vie et en vue. Ça m’est égal les catégories, ceux qui gagnent ou perdent, ceux qui passent à la télé ou pas, ceux qui sont ou ne sont pas en Bretagne, ils sont et ils existent et c’est le principal.

Le temps que tous ces musiciens consacrent à la musique bretonne est phénoménal, souvent en posant des congés, en laissant un peu la famille de côté à cause des déplacements. J’espère repartir sur la route bientôt avec eux pour célébrer encore cette musique flamboyante et rock and roll qui vient de ces gens que l’on a considérés comme des ploucs il n’y a pas si longtemps encore. 

J’admire aussi le travail sensible fait par Clarisse Lavanant autour de Glenmor. Glenmor dont le regard et la voix seraient tellement importants pour la Bretagne aujourd’hui comme c’était déjà le cas avant quand il prêchait dans le désert.

Breizh-info.com : Pouvez-vous vous citer 5 chansons qui vous ont profondément marqué ? 

Dan Ar Braz : Ce sont plutôt des instrumentaux qui m’ont marqué depuis longtemps mais aussi des chansons bien sur.

Both sides now de Joni Mitchell 

Blowing in the wind de Bob Dylan 

Blackbird de Paul mc Cartney 

Avec le temps de Leo Férré 

September fifteenth de Pat Metheny

Breizh-info.com :  Quelles seront les grandes dates de votre tournée ?

Dan Ar Braz :  Je serai le  10 avril au Quartz , le 16 mai à Plabennec , les 12 et 13 juin avec l’Orchestre des jeunes de Bretagne, le 21 juillet au festival de Cornouaille , le 7 août en concert avec Célébration à Perigueux , les 14 et 15 août au festival de Cropredy en Angleterre avec le Band of Friends et Fairport Convention. Clarisse Lavanant y participera aussi.
En octobre et novembre 2015 je participerai à une tournée avec Jean Félix Lalanne et « autour de la guitare », 21 concerts, la majorité dans les Zénith avec une pléiade d’invités de prestige .

Enfin en  décembre un concert avec Marc FELDMAN et l’Orchestre de Bretagne

Crédit photo : Bernard Galeron
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes : 26ème fusillade de l’année, une balle perdue dans une cuisine

Après un peu plus de trois semaines de pause, c'est reparti – la 26e fusillade de l'année, pour des...

Lamballe. Une cinquantaine de manifestants contre le Pass sanitaire

Les Patriotes des Côtes-d’Armor, l'UPR, ainsi que Via, la voix du peuple avaient appelé à manifester ce samedi matin...

Articles liés

Etonnant Moyen Âge, Buried Lives, Le jour d’après, Insoumission française, Musique bretonne : la sélection littéraire hebdo

Etonnant Moyen Âge, Buried Lives, Le jour d'après, Insoumission française, Musique bretonne : voici la sélection littéraire hebdo. Etonnant Moyen Âge Le Moyen Age a longtemps...

Dan Ar Braz : la Bretagne en héritage, le documentaire.

C’est l’histoire d'un gamin de Quimper qui n’a pas voulu apprendre l’hôtellerie parce qu’il avait compris très tôt qu’il était fait pour jouer de...

Un documentaire sur Dan Ar Braz ce lundi soir

Pour ses 50 ans de musique, France 3 Bretagne rend hommage à Dan ar Braz, ce musicien breton d'exception à la croisée des genres...

Brest. Quand les bagadoù sonnent… un peu trop exotique [Vidéo]

La première manche du 71e championnat des bagadoù de première catégorie s'est tenue à Brest dimanche 16 février. Qui succèdera au bagad Cap Caval...