La moitié des Etats américains sont au bord de la faillite

A LA UNE

18/05/2015 – 07H00 USA (Breizh-info.com) – Alors qu’en Europe les médias s’attardent sur le cas de la Grèce, qui malgré une amère potion d’austérité très européenne n’arrive pas à se sortir de la crise depuis plus de cinq ans ans, aux Etats-Unis les Etats sont frappés de plein fouet par la crise. Près de la moitié sont en effet au bord de la faillite, selon Associated Press cité par le média russe Vesti.

Selon les données de l’agence de presse, 22 Etats sur les 50 de l’Union s’attendent à un déficit budgétaire en 2015, qui se chiffrera en centaines de millions voire en milliards (billions) de dollars. Parmi les plus endettés, l’Ilinois (6 milliards de £ de déficit prévu), l’Alaska (3.2 milliards de dollars de déficit prévu), l’état de Washington au nord-ouest du pays (2 milliards de $), la Virginie (2.4 milliards de $), la Pennsylvanie (2 milliards de $), le Massachusetts (1.8 milliard de $), la Louisiane (1.6 milliards de $), le Connecticut (1.2 milliards de $) et l’Arizona (1 milliard de $).
Les Etats dont une part importante des rentrées fiscales sont liées à l’industrie des hydrocarbures sont directement touchés. Ainsi de la Louisiane dont les taxes sur le pétrole représentent 13% du budget : leur revenu a baissé de 40% cette année. D’autres raisons s’ajoutent pour expliquer l’aggravation de la situation économique des Etats et des municipalités américaines : incertitude économique, augmentation du chômage, morosité économique, consommation ralentie…
Par ailleurs 17 Etats ont constaté la diminution de leurs rentrées fiscales, le record ayant été battu en Alaska avec 1.6 milliard de dollars en moins sur une année. Des réformes d’inspiration libérale n’améliorent pas la situation : au Kansas, la diminution de l’imposition fiscale promise par les Républicains pour stimuler l’activité économique, et effectivement appliquée malgré la crise a conduit l’Etat à un déficit courant de 800 millions de dollars. A court d’argent pour payer ses professeurs, le Kansas a dû écourter l’année scolaire.
L’aggravation du déficit des collectivités locales américaines risque d’entraîner des coupes sombres dans les services publics, notamment judiciaires et policiers. Ce qui est impossible pour l’heure en France ou en Europe est pratiqué à grande échelle aux Etats-Unis, souvent en dépit du bon sens comme lorsque des villes pourtant parmi les plus dangereuses du pays virent l’ensemble de leurs policiers. Ces dernières années pourtant les Etats-Unis n’ont cessé de rassurer l’opinion et les marchés en publiant des chiffres qui attestaient d’une reprise économique certaine : si les Etats américains en sont là alors que la croissance est au rendez-vous, qu’en sera-t-il si la crise vient à reprendre ?
Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.
.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés