Thilo Sarrazin : « L’Allemagne disparait tranquillement »

31/08/2015 – 08H00 Berlin (Breizh-ino.com) – Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Valeurs actuelles (27/08/15), Thilo Sarrazin, auteur du best-seller L’Allemagne disparait, ne cache pas son inquiétude. Pour cet économiste membre du SPD (Parti social démocrate) « l’Allemagne se laisse mourir ».

Selon lui, le tassement et le vieillissement de la population allemande de souche parallèlement à la montée de l’immigration – selon les prévisions, 800 000 clandestins devraient s’installer en Allemagne en 2015 – accélèrent la régression identitaire de son pays.

L’Allemagne, déplore Thilo Sarrazin « n’a pas de politique d’immigration, car nous ne pouvons pas contrôler les migrations en raison des frontières ouvertes de l’espace Schengen. » Son pays est en train de disparaitre « tranquillement », explique-t-il  « en raison de son faible taux de fécondité : 1,3 enfant par femme. Chaque génération est plus réduite d’un tiers que la précédente. »

Interrogé sur le fait de savoir comment préserver le caractère allemand de l’Allemagne, il répond que la culture ne peut pas  relever d’une politique étatique : «  le sentiment d’identité et la volonté de la défendre doivent venir du cœur de la société ».

Selon lui l’apprentissage de la langue par les immigrés « est indispensable et devrait aller de soi » mais il estime toutefois que c’est insuffisant : « la jeunesse islamiste radicale des banlieues françaises a l’air de parler un bon français, il me semble ».

 L’Allemagne disparait a été le livre politique le plus vendu de la décennie en Allemagne. Suite à la parution de cet ouvrage, Thilo Sarrazin  a perdu son poste de membre du directoire de la Deutsche Bundesbank

L’Allemagne disparait, de Thilo Sarrazin, Editions du Toucan, 520 pages, 25€

Photo : Blue-news.org/Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

6 réponses

  1. Étymologiquement le Sarrazin, du latin Sarraceni, veut dire « peuple arabe » ou tout simplement « arabe ». Cela nous conduit à penser, que si notre ami Thilo Sarrazin s’était penché sur les origines de sa famille et de son nom, il aurait probablement changé de thèmes ou de contenu pour ses livres.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !