Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le Drian : il reste un mois…

09/10/2015 – 07H00 Rennes (Breizh-info.com) –  « Devant ceux qui le questionnent sur la nécessité de lâcher le ministère de la Défense pour aller battre la campagne bretonne en vue des élections régionales, Jean-Yves Le Drian reste volontiers évasif. La règle « hollandaise » voudrait qu’il se mette en congé de son ministère pour briguer ce mandat, il le sait parfaitement, mais il y a un souci, et pas des moindres : la France est en guerre sur plusieurs fronts, et Le Drian n’entend pas abandonner ses troupes en plein combat. » (Marianne, 02/10/2015)

Du coup, différentes hypothèses circulent ici et là. L’une d’elles a été évoquée sur BFM (29/09/2015). Didier Gourin, dans Ouest-France (Bretagne, 30/09/2015), l’expose : « Pour rester ministre de la Défense tout en jouant un rôle majeur dans les régionales, et aussi assuren encore mieux son retour en Bretagne, Jean-Yves Le Drian briguerait non pas le poste de président de la région, mais celui de président délégué qui n’existe pas encore. Il a d’abord été imaginé dans la nouvelle région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon pour répondre à tous les appétits électoraux entre Parti socialiste et Parti radical de gauche. Un poste de président délégué, c’est un mandat de plus à répartir.

Et puis Manuel Valls, le Premier ministre, a aussi évoqué ce nouveau poste dans les exécutifs régionaux, entre le président et les vice-présidents, pour mieux répondre à l’enjeu de diriger les nouvelles régions.

Ce cas de figure, Jean-Yves Le Drian, qui se contenterait d’un fauteuil de président délégué, a donc été envisagé sur l’antenne de BFM. 

Quant à l’intéressé il a écarté cette hypothèse de cumuler ministère et présidence déléguée de la Région. « Des élucubrations parisiennes qui n’ont aucun sens », commente lui-même Jean-Yves Le Drian. »

Le suspense se prolonge donc. Mais il est certain qu’il ne pourra pas se poursuivre au-delà du lundi 9 novembre, à midi, c’est-à-dire dans un mois. En effet, l’article L.350, premier alinéa, du Code électoral, indique : « Pour le premier tour, les déclarations de candidatures sont déposées au plus tard le quatrième lundi qui précède le jour du scrutin, à midi. » Dernier délai pour déposer la liste présentée par le PS, avec ses alliés et ses compagnons de route. Ce jour- là ou depuis quelques jours, Le Drian sera « candidat tête de liste ». En effet il est probable que le ministre cherchera à entrer en campagne le plus tard possible.

De toute manière, pour celui-ci, il n’est pas utile de se déclarer avant puisque les électeurs commenceront à s’intéresser à cette consultation électorale seulement dans les dernières semaines. Tardivement. Et une campagne courte et enlevée peut suffire puis que Le Drian n’aura pas face à lui de candidats dangereux.

En réalité, J.Y. Le Drian est en réalité entré en campagne. À sa manière. Exemple : le ministre de la Défense vient inaugurer « en ami » (sic) le nouvel atelier de Groix et Nature.  Le groupe de charcuterie de Christian Guyader vient en effet de s’installer dans l’île de Groix. De nombreux médias étaint présents, y compris Le Petit Journal de Canal Plus. Tous les journalistes attendaient une allusion de Le Drian quant à ses intentions pour les élections régionales (Ouest-France, Bretagne, 3-4/10/2015). Si les médias parisiens étaient présents, c’est parce que le service de presse du ministre les avait invités. Pour l’équipe Le Drian, il s’agit de jouer habilement. Certes, le patron n’est pas officiellement candidat, mais il faut entretenir l’idée que sa présence en Bretagne va de soi.

Avec des piqûres de rappel, on n’empêche l’électorat d’oublier l’ancien patron de la Région. Et lorsqu’il se lancera dans le bain électoral, la chose apparaîtra naturelle.

Bernard Morvan

Photo : Rémi Jouan/Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Le Drian : il reste un mois…”

  1. Marie Martin dit :

    C’est un Breton donc peu importe les manigances, ces idiots d’électeurs voteront pour lui.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Santé

Cancers en Bretagne administrative : les chiffres clés et les disparités régionales

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Pèlerinage des Bretonnants à Sainte-Anne d’Auray le 7 avril : Un rendez-vous incontournable

Découvrir l'article

Santé

Reiñ ar gwad. Donner son sang – 4 Munud e Breizh

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Dinan, Histoire

Dinan : Une lettre rare d’Anne de Bretagne exposée à la bibliothèque

Découvrir l'article

Economie, Social

4 e trimestre 2023 : en Bretagne administrative, l’emploi augmente plus qu’ailleurs et le taux de chômage reste bas

Découvrir l'article

Economie

1 935 chefs d’entreprise ont perdu leur emploi en 2023 en Bretagne administrative

Découvrir l'article

Tribune libre

Pourquoi l’extrême droite monte en Bretagne ? Je vais vous le dire…. [L’Agora]

Découvrir l'article

Sociétal

Autonomie des régions : la Corse avant l’Alsace..puis la Bretagne ?

Découvrir l'article

A La Une

Européennes. Le Drian va jouer un rôle de premier plan dans la campagne

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

Les chasseurs-cueilleurs bretons du Mésolithique : une résistance au mélange avec les fermiers du néolithique ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky