Brest. Pour l’imam salafiste Rachid Abou Houdeyfa , les terroristes islamistes sont des « égarés »

houdeyfa

17/11/2015 – 09H00 Brest (Breizh-info.com) –  Suite aux massacres commis le 13 novembre  à Paris par des commandos islamistes, l’imam salafiste de la mosquée de Brest s’est empressé de condamner cette action.

Dans une vidéo, Rachid Abou Houdeyfa  déclare que « tout acte terroriste est à condamner. Cela ne fait pas partie de l’islam. Ces actes sont l’œuvre de quelques égarés. Ils n’ont rien à voir avec l’islam ». L’imam fait part de son «soutien » aux familles des victimes et à leurs proches, avant de rendre hommage « aux personnes courageuses qui ont sauvé des vies ». Selon lui, « prétendre éradiquer ce phénomène terroriste est quasiment impossible. Mais nous pouvons sans doute minimiser les dégâts ».

Dans une vidéo, que Breizh-info avait contribué à faire connaître, Rachid Abou Houdeyfa  affirmait que « ceux qui écoutent la musique écoutent le diable (…). Ils seront engloutis et seront transformés en singes et en porcs » avant de préciser que « peu importe la musique elle est en quelle langue (sic). Dès que vous entendez des instruments, c’est Haram (ndlr : interdit) . Celui qui aime le Haram, il sera avec Sheitan (le diable). Il faut choisir son camp. Videz vos téléphones et vos MP3 et remplacez par la meilleure parole qui est le Coran. La musique est une « créature du diable ».

Les personnes qui étaient venus au Bataclan vendredi dernier  pour assister au concert des Eagles Of Death Metal – « écouter la musique du diable », donc – ont effectivement connu l’enfer. 89 d’entre eux (bilan provisoire) ont été froidement assassinés.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

8 réponses

  1. Il faut s’avoir qu’en Islam, le mensonge est légal lorsqu’il s’agit de protéger les intérêts de l’Ouma (la communauté des croyants). Cela s’appelle la Taqiyya (terme qui signifie prudence). Elle est permise par le Coran (Sourate XVI, verset 108). C’est une forme de restriction mentale.

    « Que les croyants ne prennent pas pour alliés des infidèles au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux. Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même. Et c’est à Allah le retour. »

    Voilà donc un bel exemple de « Taqiyya ».

    Merci Rachid, et Sheïtan toi-même !

    Le malheurs de nos compatriotes, c’est qu’ils ne connaissent absolument rien à l’Islam et n’ont pas étudié une seule ligne du Coran et des principaux Hadith. Les autres en profitent… Sortez de votre ignorance, c’est urgent !

    Voici des liens vers de bons livres sur la question :
    http://www.clovis-diffusion.com/l-islam-sans-complaisance-mythes-et-realites-c2x15646365
    http://www.clovis-diffusion.com/le-prix-a-payer-c2x15622594
    http://www.clovis-diffusion.com/l-islam-croyances-et-institutions-c2x14930040

    1. encore la taqiya, à toutes les sauces et sans le contexte. Pour faire simple, 1/ ce n’est pas un principe universel, 2/ elle a été adoptée comme comportement de survie par les chiites (persécutés, surtout par les sunnites d’ailleurs) pour prémunir leur communauté des persécutions, 3/ les islamistes de l’EI etc. se placent délibérément dans le sunnisme et haïssent les chiites qu’ils veulent éradiquer comme les infidèles, 4/ la plupart des tendances de l’islam (et une majorité immense de croyants) interdisent la taqiya pour couvrir des actes malfaisants, meurtriers ou traîtres.

      Moralité. Commencez par savoir de quoi vous parlez plutôt que de copier bêtement des argumentaires prémâchés qui circulent en ligne.

      1. Moralité surtout, l’islam n’a sa place ni en France, ni en Europe : nos civilisations ont été bâties autour d’une conception de Dieu totalement différente de celle que l’on trouve dans le coran. Pour nous, Dieu ne peut pas être un ennemi, par principe (sourate2verset98), et les combattants ne sont pas forcément les meilleurs des croyants (sourate4verset95). Et s’il n’y avait que cela.. La femme par exemple ne sera jamais l’égale de l’homme en islam puisqu’elle n’a pas le droit à la même part d’héritage que l’homme (sourate4verset11) et que ce dernier a autorité sur elle (sourate4verset34).

      2. Pour la femme comme la place des combattants, il faut savoir que le Coran s’efface dans bien des endroits derrière la coutume ou la Sunna. Chaque peuple ou courant (et il y en a plein) fait sa sauce, en vertu par exemple de son histoire ou de son organisation particulière (ou de la part résiduelle d’autres croyances, cf. les kurdes par exemple). Dire qu’il n’y a qu’un islam et que c’est l’EI qui le représente est facile, mais c’est un non-sens. Un peu comme si on disait que les coupeurs de têtes à machettes de centrafrique représentaient la chrétienté.
        Puisque vous semblez être dans la guerre des civilisations, nous aussi, dans notre civilisation chrétienne, avons placé les combattants en tête de la société, dans un autre contexte historique… C’est à peu près dans le même contexte historique que se place délibérément l’EI, celui d’une guerre permanente et d’une opposition à des ennemis croisés contre l’islam… en partie légitimée par la propension des européens et des USA à régler les divers conflits dans la région (et autour, cf Somalie, Ouganda, Kenya, Soudan du sud, Libye…) à coups de canons.

      3. Force est de constater que vous avez du mal à comprendre que dans le texte, le coran est injustifiable, tout simplement indéfendable.
        Vous essayez tout de même de justifier ce texte en abordant les erreurs de la civilisation « chrétienne », mais je vous rappelle que nous nous sommes battu contre le pouvoir de l’Eglise et que cette Eglise menait une politique contraire aux encouragements des évangiles. Je constate d’ailleurs que vous ne relevez aucun passages de ceux-ci afin de prouver vos assertions, mensongères.
        Voulez-vous que l’on passe à tous les versets violents du coran, qui encouragent à la guerre, au meurtre et à la ségrégation ? ;)

  2. Ouais mais ferme ta gueule… et dégage ! Et si nos autorités ne te dégagent pas, on va le faire nous même.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !