Pierre-Jakez Hélias (1914-1995) marque l’histoire de la Bretagne du XXe siècle par son témoignage ethnologique Le Cheval d’Orgueil. Sorti en 1975 aux Editions Plon dans la collection Terre humaine dirigée par Jean Malaurie, cet ouvrage raconte les souvenirs d’enfance de Pierre-Jakez Hélias durant l’entre-deux-guerres en pays bigouden. Pierre-Jakez Hélias décrit la vie de sa famille, de pauvres paysans bigoudens du village de Pouldreuzic. Il révèle l’importance de la religion chrétienne qui constituait le ciment de la société paysanne, malgré le développement des écoles républicaines. Adapté au cinéma par Claude Chabrol en 1980,  ce succès populaire (2 millions d’exemplaires) fait aujourd’hui l’objet d’une version en bande dessinée.

Le jeune Pierre-Jakez (en breton Per-Jakez) naît dans une famille de paysans pauvres vivant à Pouldreuzic, en Pays Bigouden, six mois avant le déclenchement de la Grande Guerre. Son père part au front mais, à la différence de nombreux bretons, il reviendra. Sa mère le remplace aux champs. En 1920, Pierre-Jakez est très attaché à son grand-père, formidable conteur fidèle aux traditions. Sa mère porte la coiffe et son père le chapeau rond.

cheval1

Mais après la guerre, la société bretonne se déchire. Les « culs blancs » parlent breton et soutiennent le curé, tandis que les « rouges » défendent la République et parlent français. A l’école, le breton est même interdit. La prohibition fait l’objet d’un affichage : «interdit de parler Breton et de cracher par terre». Pierre-Jakez arrive au lycée de Quimper. Pensionnaire, il est séparé de sa famille. Régulièrement attaqué sur ses origines paysannes, il se défend avec pugnacité. Mais c’est grâce à l’école de la République qu’il développe son talent d’écrivain. En 1932, Pierre-Jakez obtient son baccalauréat et s’inscrit à l’Université de Rennes. Il ne reniera jamais sa terre natale.

Pierre-Jakez-par-Marc-LizanoLe lorientais Bertrand Galic, professeur d’histoire, réalise son premier scenario de bande dessinée. Passionné par l’identité et par la transmission de la culture, il a choisi d’adapter Le Cheval d’Orgueil. Il avait accordé un entretien à Breizh-info avant la sortie de l’album.

Il a contacté les ayants droit de Pierre-Jakez Hélias. Claudette Hélias, fille de Pierre-Jakez, a accueilli avec enthousiasme ce projet d’adaptation en bande dessinée. Son fils, Malo Kerfriden, lui-même auteur de bande dessinée, signe la préface.

Entre la signature du contrat avec l’éditeur et la sortie de l’album, il s’est passé trois ans. Pour se plonger dans l’œuvre originale, les auteurs sont retournés sur les lieux du récit, à Pouldreuzic. Mais la difficulté est d’adapter un ouvrage de près de 800 pages. Il faut faire des choix. Le scénariste a rencontré Mannaig Thomas, Maître de conférences en littérature de langue bretonne à l’Université de Bretagne occidentale et spécialiste de l’œuvre de Pierre Jakez-Hélias. Il a choisi de limiter l’aspect ethnographique de l’œuvre pour insister sur les émotions de Pierre-Jakez. On découvre ainsi le regard de cet enfant sur la Bretagne du début du XXème siècle. Mais on ressent encore l’absence d’intrigue, comme dans le roman. Cette bande dessinée est en effet composée de scènes courtes dévoilant les souvenirs d’enfance de l’auteur.

Le dessinateur Marc Lizano connait bien la Bretagne. Né à Vannes en 1970, il a grandi à Ploërmel puis étudié à Rennes. Titulaire d’une licence de philosophie, il se consacre à l’illustration et à la bande dessinée. Il vit à Rennes. Il avait déjà adapté L’Ile aux trente cercueils de Maurice Leblanc (album chroniqué sur Breizh-info). Pour dessiner Le cheval d’orgueil, il a fait le choix d’un graphisme naïf grossissant le volume des têtes et d’une colorisation en noir, blanc, gris et rouge. Pour ne pas commettre d’erreurs, il a rencontré Jean-Pierre Gonidec, spécialiste du costume traditionnel breton. Le dessin, empreint de tendresse, possède un charme désuet et nostalgique.

Une version en breton de cette bande dessinée est actuellement envisagée.

Kristol Séhec 

Le Cheval d’orgueil, 17,95 euros, Collection Noctambule, Editions Soleil.

Illustrations : DR
Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.