Vannes. L’imam de la mosquée turque ne parle pas français

mosquée_vannes

11/01/2016 – 05h10 Vannes (Breizh-info.com) –  A l’initiative du CFCM (Conseil français du culte musulman), ce week-end se tenaient des portes-ouvertes dans plusieurs mosquées de Bretagne et de France. En cette période de commémoration des attentats islamistes de janvier 2015, les responsables musulmans souhaitaient en effet donner « une autre image de l’islam ».

Ce fût le cas à Vannes, où la mosquée, gérée par l’Association des Turcs de l’Ouest, ouvrait ses portes au public. Le Télégramme nous apprend que l’imam de cette mosquée – un fonctionnaire turc, détaché pour quatre ans, titulaire d’un bac + 5 en théologie – dit la prière en arabe et prêche en turc.

Ce fonctionnaire est rémunéré par le gouvernement islamiste d’Erdogan – accusé par plusieurs pays de soutenir l’Etat islamique, en achetant notamment le pétrole des islamistes ou en tolérant son passage sur le sol turc. Sans oublier la lutte sanglante menée par le régime contre les combattants kurdes, pourtant en première ligne contre Daesh ainsi que la glorification continue de l’Empire ottoman, ennemi historique de l’Europe notamment lors de la commémoration récente de la prise de Constantinople.

En 1996, M. Erdogan, actuel employeur de l’imam de Vannes mais à l’époque maire d’Istanbul avait déclaré« Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées seront nos casernes et les croyants seront nos soldats. »

Le maire de Vannes en personne, David Robo (LR), ainsi qu’Hervé Pellois (PS), ont assisté à la prière, pas ennuyés le moins du monde par un prêche effectué en langue étrangère. Pour mémoire, Nadine Morano, à l’époque proche de Nicolas Sarkozy, avait réclamé mi-2015 l’interdiction de ces imams « qui ne parlent pas français », et qui de facto, peuvent dire ce qu’ils veulent dans leurs prêches.

Cette influence (ingérence ?) de la Turquie – que certains comme Alexandre del Valle considèrent de longue date comme le cheval de Troie de l’islamisme en Europe – n’a manifestement pas heurté David Robo et Hervé Pellois,  membres de deux partis défenseurs de la laïcité, ce qui exclut en principe de participer à ce genre d’initiative.

Au final, outre des fidèles musulmans, ce sont quelques dizaines de curieux, retraités et étudiants, qui se seront rendus dans la mosquée vannetaise.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

7 réponses

  1. De qui se recommandent ces imams? Quand on pense que nos évêques sont nommés avec l’accord du gouvernement français! C’est cela la nouvelle intégration, un état dans l’état?

  2. Bonsoir, les négociations pour l’accession de la Turquie à la communauté Européenne viennent de reprendre .

  3. le « fief » de l’autre vermine Drugeon, qu’un drone US a abattu en Irak il y a peu… et dont le père, controlleur de bus à Vannes, chialait dans ouest-torchon sur son pô’ ti bonhomme…sans le moindre mot de remord ou de compassion envers les victimes de son sale chiard… ‘faut dire que la relève est assurée, avec l’autre fiston et sa génitrice, tous deux « con-vertis » à lisse-lame également…

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !