Nantes : l’incendie criminel de l’église Saint-Nicolas empêché ce dimanche

A LA UNE

13/01/2016 – 05h30 Nantes (Breizh-info.com) – L’incendie de l’église Saint-Louis de Fontainebleau aurait-il fait des émules ? Cette église, située en Seine-et-Marne, aurait finalement été incendiée par un SDF en conflit avec le curé de la paroisse ; une partie du bâtiment ainsi que plusieurs œuvres d’art sacré du XVIe siècle ont brûlé. En effet, une autre tentative d’incendie très probablement volontaire a été empêchée de justesse à Nantes le même jour, en fin d’après-midi.

Dimanche après-midi vers 16 heures, une paroissienne a éteint un début d’incendie sur une table recouverte d’une nappe et de prospectus religieux. La femme a déclaré aux policiers par la suite qu’elle avait vu peu avant que le feu ne se déclare deux individus s’affairer autour de cette table. Une enquête a été ouverte.

Quatre églises du centre-ville de Nantes profanées en cinq ans

Plusieurs églises de Nantes ont déjà été vandalisées par le passé, suscitant une forte indignation dans la cité bretonne, dont le patrimoine a très fortement souffert par le passé, suite à la Révolution et aux bombardements. Par ailleurs, la foi catholique y a laissé une forte empreinte – Nantes est l’une des rares villes de France à compter encore plus de 100 édifices du culte chrétiens affectés au culte ou non. En 2010, les églises Saint-Donatien et Saint-Clément avaient subi des attaques nettement anticléricales puisque des slogans anarchistes et appelant à brûler les églises avaient été peints sur les murs de la basilique des Enfants nantais ; des dégradations et un vol d’une des statues du chemin de croix avaient été commises à Saint-Clément. En juin 2013, c’était la cathédrale qui était touchée – encore des tags anarchistes et obscènes, une statue brisée et des portes forcées. Trois mois plus tôt, c’est l’église Saint-Similien qui se trouvait victime de la bêtise de certains : une bannière d’hermines, la veilleuse du tabernacle et le banc de l’orgue ont été volés, des inscriptions tracées sur l’orgue et un bénitier souillé.

En 2014, les trois quart des actes de profanation dirigés contre les lieux de culte et des cimetières l’étaient contre des sites chrétiensà savoir 206 cimetières et 467 lieux de culte. Si les actes visant l’islam augmentent également – une tendance qui s’est renforcée en 2015 suite au double choc des attentats de Paris en janvier et en novembre – le nombre de profanations d’églises reste soutenu. Mais ces actions christianophobes ne bénéficie pas de la même attention politique et médiatique que lorsque des synagogues ou des mosquées sont concernées. Selon l’Observatoire de la christianophobie, qui tient le triste décompte des profanations d’églises, au moins 104 églises ont été profanées sur les seuls quatre premiers mois de 2015.

Photo : DR
Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Bac Nord. Un bon polar qui évoque la violence des cités, l’impuissance de la Police et la faillite de la République française

J'ai vu Bac Nord. Pas au cinéma, pass sanitaire oblige, mais grâce à quelques guérilleros de l'Internet qui ont...

Port d’Arme Citoyen : Pourquoi il faut le garantir

Cette semaine, Ludwig et Eliane (nouvelle podcasteuse de Zone Libre) reçoivent Fabien de l'ARPAC. Quand les Français subissent au quotidien...

Articles liés