Roscoff. Brittany Ferries tient bon la barre sur l’Arc Atlantique

A LA UNE

25/12/2015 – 07h00 Roscoff  (Breizh-info.com) – Brittany Ferries a le vent en poupe.  L’année 2015 aura été un bon cru pour la compagnie maritime bretonne  puisque le transport de passagers a connu une belle progression par rapport à 2014. En effet, cette activité a progressé de 5,5 % sur cette période, c’est-à-dire une hausse de plus de 130.000 passagers. En ce qui concerne le fret, sa progression a été de 21% pour la même période avec une hausse de 32 000 camions embarqués, un fret qui représente aujourd’hui 20 % du chiffre d’affaires de l’armement de Roscoff.

C’est donc dans cet esprit de croissance que la compagnie va conforter sa position sur le marché du fret en renforçant ses liaisons entre l’Angleterre et l’Espagne. C’est sur le fret « non-accompagné », c’est-à-dire l’embarquement de remorques seules dans les garages des navires, au départ mais aussi vers le Royaume-Uni, que l’augmentation du trafic s’est particulièrement fait remarquée.

Dans cette optique, Brittany Ferries va recourir aux services d’un navire supplémentaire en affrétant pour une durée d’un an le MN PELICAN, navire roulier appartenant à la Compagnie Maritime Nantaise. Ce dernier effectuera deux rotations hebdomadaires entre Poole et Bilbao et aura la particularité d’être la seule unité de l’armement breton à naviguer sous pavillon RIF (Registre International Français), un régime moins contraignant pour les armateurs mais aux garanties sociales moins confortables pour le personnel navigant que le régime classique de l’ENIM.

Le président de Brittany Ferries, Jean Marc Roué, souligne par ailleurs que « Ce navire nous permet de spécialiser notre flotte Cruise ferry sur les activités passagers et fret accompagné, tout en continuant à nous développer sur le report modal via le shortsea*, véritable autoroute de la mer ».

Le MN PELICAN, sortit des chantiers norvégiens Fosen en 1999, et qui fut construit précisément pour une utilisation en roll-on/roll-off (communément appelé « RORO »), peut embarquer une petite centaine de remorques et possède quelques cabines pour les chauffeurs effectuant la traversée. Ce navire de 154 mètres de long pour 22,70 mètres de large, régulièrement affrété dans le passé par la marine nationale française pour divers transports de matériel militaire, peut atteindre une vitesse de 20 nœuds. Après avoir été un temps affecté à des liaisons ferries en Méditerranée, il était encore récemment en arrêt technique à Marseille. Sa mise en place sur Poole est prévue pour le début du mois de février prochain.

Cette année encore, Brittany Ferries devrait faire appel à plus de 800 saisonniers pendant la période estivale, qui s’ajouteront aux 2080 employés habituels. Les derniers chiffres de trafic prometteurs laissaient également entrevoir la signature de 400 postes en CDI au sein de la compagnie courant 2016.

*Transport maritime de courte distance, assimilable au cabotage

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

Articles liés