Nantes. Tensions récurrentes entre délinquants et agents de la TAN

A LA UNE

01/02/2016 – 06h00 Nantes (Breizh-info.com) –  Les jeunes hommes désœuvrés et délinquants sont hélas une image habituelle des centre-villes français et bretons. Si à Rennes, on les trouve habituellement place de la République, sous les arcades, à Nantes, ils gîtent place du Commerce et dans les rues avoisinantes.

Souvent d’origine immigrée, clandestins pour certains d’entre eux, connus pour la plupart des services de police, ils passent leur journée à traîner dans les rues, en commettant des petits délits pour survivre ou pour vendre le butin et le jouer immédiatement au PMU.

Quand il fait beau, on peut les trouver en groupes sur les marches proches de la FNAC, dans le jardin de la Petite Hollande (square Daviais), allée Duguay Trouin (côté Feydeau) ou allée Brancas. Mais depuis le début de l’hiver un groupe de ces jeunes passe sa journée sous les abris de la station Commerce (ligne 1), et notamment à proximité immédiate du local attribué aux conducteurs de la SEMITAN. Ce qui n’est pas sans poser divers problèmes, tant du côté des usagers intimidés par la présence de ces individus que du côté des agents de la TAN empêchés d’accéder quand ils le veulent à leur local.

La CGT de la SEMITAN signale même qu’un agent « présent sur le quai a surpris un de ces individus qui essayait de lui soustraire son téléphone portable (pourtant rangé dans sa sacoche de ceinture) », tandis qu’un autre agent s’est vu refuser l’accès au local par des jeunes confortablement installés près de sa porte. « Le ton est monté à la limite de l’altercation physique », note le syndicat.

Les incidents sont réguliers et sont régulièrement transmis par la TAN aux forces de l’ordre et à Nantes Métropole. Sans que rien ne change, ni à Commerce, ni dans les autres rues du centre-ville nantais transformée en Cour des miracles – par exemple la rue de Gorges qui relie deux des places les plus importantes de Nantes, la place du Commerce et la place Royale. Le centre-ville de Nantes demeure une  zone de non-droit. Malgré l’état d’urgence.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

Shopopop et la livraison à domicile entre particuliers arrivent à Carhaix

Après Rostrenen, le Centre Bretagne est de nouveau la cible de la plateforme de livraison collaborative Shopopop, qui vient...

5 Commentaires

  1. Journaliste et crétin raciste…?
    « Souvent d’origine immigrée, clandestins pour certains d’entre eux, connus pour la plupart des services de police, ils passent leur journée à traîner dans les rues, en commettant des petits délits pour survivre ou pour vendre le butin et le jouer immédiatement au PMU. »
    Etrangement ce n’est pas l’image que l’on a lorsque l’on fréquente ces « populations »…?!
    Il y a nombre de SDFs bien français… de nombreux jeunes… de nombreux sortis de prison et sortis sans rien… en journée il y a sans doutes de nombreux Roms que les mairies de Nantes métropole maintiennent volontairement dans une situation précaire empêchant même la scolarisation des enfants…
    Pour cela et bien plus il y aurait nombre d’articles passionnants et utiles à écrire… mais encore faudrait-il avoir un minimum d’éthique…?
    Serge #PPDE CHARNAY

    • bonjour
      j’espère sincèrement que nous pourrons vous traîner devant un tribunal pour votre participation a l’appel d’air a cette immigration de masse organisée pour détruire ,notre civilisation, notre société et fragiliser voir détruire l’avenir de nos enfants et petits enfants!!si vous les aimez tant ces immigrés ces « chances pour la france » partez monsieur charnay serge !!allez chez eux amener la bonne parole et votre bien-pensance a deux balles. j’espère que nous modifierons le droit du sol , supprimerons toutes les subventions allouées si généreusement par flanbi et sa clique(c’est tellement plus facile avec l’argent des autres) et installerons la remigration!! sinon de toute façon la destruction de notre civilisation amenera une guerre civile avec tout ce que cela entraîne…..et nous serons nombreux a venir vous (vous et quelques autres)demander des comptes lorsque nous aurons tout perdu …et ce moment fatidique arrive a grand pas …..lombard eric.

    • les Roms, personne ne leur a demandé de venir. Personne n’est non plus obligé de leur filer un boulot, surtout quand les locaux sont obligés de s’expatrier car il n’y en a pas assez…

  2. Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire ( de politiquement incorrect) telle est sans doute votre devise du journalisme…pour fréquenter régulièrement ce coin de Nantes, je partage la description de ce « crétin raciste », comme vous dites si aimablement. Le racisme étant un délit, il faut le mettre en prison !

  3. Rien de répréhensible à dire des vérités…pour une fois qu’un journaliste fait son job ! En plus, il n’a pas dit qu’il n’y avait pas de français !! Bravo et continues comme ça !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés