07/02/2016 ‑ 08H00 Nantes (Breizh-info.com) – La ZAD de Notre-Dame-des-Landes serait-elle une oasis de calme et de sécurité ? À trop vouloir prouver sa dangerosité, Bruno Retailleau le ferait presque penser.

À peine élu président de la région des Pays de la Loire, le sénateur de Vendée a repris avec vigueur les méthodes propagandistes qui avaient valu à son prédécesseur les critiques de la droite : il met les moyens de la région au service de ses positions politiques. « Ségolène Royal bafoue l’autorité de l’État », lit-on sur la page d’accueil du site web régional. Ou encore cette question : « Le gouvernement prend-il vraiment la mesure de la crise agricole ? »

Mais son geste le plus visible est le lancement cette semaine d’une pétition intitulée « Exigeons l’évacuation de la ZAD – Soutien aux riverains de Notre-Dame-des-Landes », qui barre toute la page d’accueil du site. Là, Bruno Retailleau s’inscrit bien sûr dans la droite ligne du socialiste Jacques Auxiette, fervent partisan du projet de nouvel aéroport. On note surtout le changement de l’axe de communication : on ne réclame plus la construction de l’aéroport, qui soulève trop d’oppositions, mais l’expulsion des zadistes, beaucoup plus consensuelle.

« L’aéroport devient un sous-produit des zadistes et non l’inverse : le renversement de perspective est habile et audacieux », apprécie un communicant breton. « Mais il a ses limites », nuance-t-il. « Quand nous étions petits, nous avons tous entendu l’histoire du loup caché sous une peau de mouton. »

Et le « tacle » le plus vigoureux, bien qu’indirect, est venu d’où Bruno Retailleau ne l’attendait sûrement pas : d’Henri-Michel Comet, préfet de Loire-Atlantique. Alors que le premier venait de mettre sa pétition en ligne, le second a présenté le bilan de la délinquance dans le département en 2015. « Plus de 200 exactions liées à la ZAD et aux ‘zadistes’ ont été recensées » affirme la pétition, qui aligne une longue liste de méfaits (squats des habitations, routes coupées, engins de chantier incendiés, forces de l’ordre attaquées, journalistes et scientifiques menacés, pillage d’un camion de marchandises, racket des habitants, etc.). Le préfet, lui, a reconnu 53 841 atteintes aux biens et 9 563 atteintes aux personnes dans le département. Pour un unique camion pillé dans la ZAD, la Loire-Atlantique a enregistré 16 454 vols liés aux véhicules !

La ZAD est occupée depuis 2008. Les 200 exactions recensées représentent en moyenne moins de trente faits par an : le département en enregistre 2 113 fois plus. Au regard de leur superficie respective, la ZAD serait ainsi presque six fois plus sûre que le département dans son ensemble !

Crédit photo  : extrait d’une copie d’écran du site http://www.paysdelaloire.fr/ [cc]
Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

6 Commentaires

  1. Mais qu’attend donc Hollande pour recevoir les opposante à un aéroport contesté depuis le début?Où est donc la démocratie?

    • Royal l’a déjà fait et au dernier sondage 65% des gens étaient pour: mais vous avez raison: où est donc la démocratie ?!! Il n’est conteste que par une minorité.
      C’est comme le maintien de l’Etat d’urgence: 90% des français pour!!! Pourquoi écouter une minorité hurlante ?!

      • C’est pour ça qu en loire atlantique la majorité n’a pas voté retailleau ? Département le plus concerné par cet aéroport tout de même. Dictature de la Vendée, maine et loire sarthe et mayenne sur la loire atlantique finalement. , pour un projet qui ne leur nuira, et leur nui déjà pas. Un bon vieux référendum tout de même… ça ne ferait pas de mal

        • Non mais il paraît clair que Mopito est en service commandé.
          En plus des militants PS du net qui envahissent les commentaires d’actus locales, il va falloir se coltiner ceux de LR revenus aux affaires en Pèdloare.
          Le succès de breizh-info va en amener de plus en plus.
          Une fois la Présidentielel lancée, ça va être un cauchemard avec tous les ravis de la crèche.
          Un colleur d’affiche, c’est déjà pas très intéressant mais ça se respecte. Un commentateur-militant, c’est le niveau 0 du 2.0.

  2. Encore une analyse totalement fausse!!! D’abord vous ne comptez que le camion, alors qu’il y a eu bien d’autres véhicules volés et dégradés!!! Ensuite votre théorie de la proportionnalité est totalement douteuse, car elle ne prend pas en compte les périodes nu la population de la ZAD. On ne compte pas non plus le nombre (énorme) d’exactions non « déclarées ».
    Plus encore, les exactions ont explosé à partir de 2012: ça fait du coup quasiment une par semaine!! Sans compter le fait qu elles ne sont pas toutes recensées!
    Vous omettez enfin curieusement de parler de cette minorité d’extrémistes anarchistes, écolos, féministes et autres énergumènes qui y résident et que les zadistes n’ont volontairement jamais écarté de leur site!!!!!!
    Et vous omettez encore plus curieusement de parler de la manif d’hier à Rennes, où les zadistes ont balancé des projectiles non seulement sur les forces de l’ordre, mais également sur les passants!!!! Ah, mais non, ce n’étaient pas eux, c’est ca?! Encore?! Ils sont stigmatisés bien-sûr !! Ah et je ne parle pas des dégradations causées… Aux commerces, qui vont coûter bien plus que les 60000€ de pétition et porter préjudice aux citoyens …, Bravo….
    Pour les forces de l’ordre et la voie publique, pas de probleme non plus, les contribuables vont ENCORE payer la note, rassurez vous!
    Vraiment, Bravo, vraiment, pour cet article qui explose en subjectivité….

    • S’il y a eu tant d’autres méfaits, pourquoi la pétition de la région des PdlL dit-elle que (je copie et colle) « Plus de 200 exactions liées à la ZAD et aux ‘zadistes’ ont été recensées » ? Réponse : parce qu’en réalité, les exactions sont bien moins nombreuses que vous ne le dites — mais bien mieux montées en épingle par les partisans du projet de nouvel aéroport…
      Certains actes ne sont pas déclarés ? Mais croyez-vous que le bilan de la sécurité en 2015 présenté par le préfet de Loire-Atlantique contenait toutes les atteintes aux biens et aux personnes ? Bien ûr que non ! Il ne portait que sur les actes ayant conduit au dépôt d’une plainte.

Comments are closed.