Jeunes Républicains de Loire-Atlantique : oui à l’identité bretonne, non à la réunification

A LA UNE

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a...

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le...

25/02/2016 – 06h45 Nantes (Breizh-info.com) – Les Jeunes Républicains de Loire-Atlantique, dirigés par Thomas Tihy ont sorti un nouveau logo pour leur fédération. Un logo qui incorpore l’hermine bretonne ce qui,  pour certains, n’est qu’un coup de communication, pour d’autres un espoir d’un revirement, à droite, en faveur de la réunification bretonne. Thomas Tihy nous donne quelques éléments de réponses.

Breizh-info.com : Vous avez modifié le logo des Jeunes Républicains 44 en y apposant une hermine. C’est un geste fort ?

Thomas Tihy : Pour le logo des Jeunes Républicains de la Loire-Atlantique, oui c’est un geste fort, mais c’est important pour nous. Nous croyons profondément dans l’enracinement et l’identité, nécessaires selon nous pour rassembler. Nous ne souhaitions pas juste nous cantonner à un désincarné et aseptisé « 44 » pour symboliser notre fédération départementale. Nous ne souhaitons pas nous enfermer dans le passé, mais nous considérons que pour notre engagement ait du sens, il doit s’enraciner dans une histoire, une culture, une identité.

Qu’il puisse y avoir un débat sur la réunification de la Loire-Atlantique à la Bretagne est une chose, en revanche, il n’y a aucun débat sur le fait que les racines de la Loire-Atlantique sont bretonnes. Nous ne pouvons nier cette vérité historique. La plupart des communes de la Loire-Atlantique, dont Nantes, ont des hermines dans leur blason ou leur drapeau. L’hermine a donc bien toute sa place dans le logo d’un mouvement politique local de droite, qui assume à la fois son patriotisme, mais aussi son attachement à l’histoire locale. Nous précisons également que notre nouvelle identité visuelle n’est pas le signe d’un régionalisme.

En effet, les couleurs nationales sont également ajoutées sur chacun de nos visuels et notre nouveau slogan (faire respecter la République, faire aimer la France), illustre notre conception des choses : respect des institutions garantes de nos libertés et valeurs, attachement et amour de notre pays.

Breizh-info.com : Allez vous demander la réunification bretonne ?

Thomas Tihy :  Les Jeunes Républicains ne demanderont pas la réunification de la Loire-Atlantique à la Bretagne. Ce n’est pas un sujet sur lequel il y a consensus et ce n’est pas non plus notre priorité. Cependant, nous restons vigilants à ce qu’aucune politique publique n’ait pour objet, avec l’argent du contribuable, de tenter de créer une identité locale artificielle, ou de détruire les identités locales existantes. C’est bien pour cela que nous portons fièrement dorénavant l’hermine bretonne.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Suppression de “monsieur”, “madame”, “nom de jeune fille” : La théorie du genre imposée aux notaires

Le site Fdesouche s'est procuré un document révélant la suppression de « Monsieur », « Madame », « Nom...

Islamisme en Belgique. Molenbeek, génération radicale ?

Devenu mondialement célèbre comme un berceau du djihadisme européen, Molenbeek est la deuxième commune la plus pauvre de Belgique,...

8 Commentaires

  1. Eh bien, il y a le greenwashing, qui permet à des entreprises polluantes de faire passer pour écolos leurs produits, et maintenant il y a le Breizhwashing, qui permet à des partis jacobins de se faire passer pour favorables à la Bretagne. Du reste l’UMP n’invente rien, il y a au moins deux précurseurs : le PS via l’UDB et le FN.

  2. Coca-Cola avait fait la même chose : Mettre des hermines sur ses bouteilles….!

    Mais les Bretons ont mieux réagit vis à vis de Coca-Coca que vis à vis du PS/LR/FN…. Ils ont acheté encore plus de Breizh Cola…!
    Ils ont fait le choix du vrai breton et non de l’imitation!

    A quand la même réaction chez les Bretons, vis à vis des partis politiques…!

    C’est triste de constater que le Breton est plus patriotique vis à vis d’une bouteille de Cola que vis à vis des partis politiques!

  3. « nous restons vigilants à ce qu’aucune politique publique n’ait pour objet, avec l’argent du contribuable, de tenter de créer une identité locale artificielle, ou de détruire les identités locales existantes »
    Mais ils ne demandent pas la réunification. Il faut qu’ils mettent de l’ordre dans leurs idées !

  4. oui, il faut mettre de l’ordre dans leurs têtes … … et aussi qu’ils se mettent en rapport avec les associations anti-corruption, telle antiorg, car Mr RETAILLEAU joue bien de l’argent du contribuable … de tenter de créer une identité locale artificielle, ou de détruire les identités locales existantes…
    … Leurs propos sont complètement irréfléchis et déconnectés de la vraie vie politique et de la réalité …bref, des jeunes qui se la pêtent !!!!!!!!!!!!!

  5. On peut voir cela autrement.
    A savoir que même les jeunes d’un parti hautement jacobin comme l’est le parti « les Républicains », s’ils veulent s’afficher comme réformistes osent cependant tenir compte des réalités, à savoir que le département de Loire-Atlantique est breton, et qu’il est inutile de le nier.
    C’est un changement, certes on est loin de la promotion de la Bretagne réunifiée mais cela est sans contexte un changement (cela est d’autant plus méritoire pour le porte-parole qui est originaire .. de vendée et qui de fait s’oppose à la promotion de l’identité fantoche des PDL promu par ses compatriotes départementaux (cf .les sieurs Auxiette et Retailleau).
    Maintenant pour éviter toute contradiction et être en accord avec les identités réelles, il ne reste plus qu’à ces jeunes républicains de promouvoir le redécoupage de l’Ouest en des régions administratives réelles et non théoriques comme la Bretagne à 5 départements, une région Centre val de loire regroupant les autres départements de l’ex PDL moins la Vendée.
    Mais là je doute que cela soit possible dans leur parti car « Papa » veille aux grains….
    Quand pensent nos « amis » bien-pensants de la Gauche???

  6. La position des Jeunes Républicains de Loire-Atlantique va dans le bon sens — et procède du bon sens ! C’est au moins un premier pas. Il obéit à une intention électoraliste ? C’est bien possible, mais introduire du pragmatisme dans le débat serait déjà pas mal après tant d’années de sclérose mentale « ligérienne » des socialistes.

Il n'est plus possible de commenter cet article.