Allemagne. Des wagons réservés aux femmes dans les trains ?

train_allemagne

01/04/2016 – 04h30 Leipzig (Breizh-info.com) – La compagnie allemande Die Mitteldeutsche Regiobahn vient d’annoncer que des compartiments réservés aux femmes et aux enfants seraient bientôt mis en place sur la ligne Leipzig – Chemnitz en Allemagne. Motif : la lutte contre le harcèlement sexuel dont sont victimes les femmes dans les transports en commun. Ces nouveaux wagons seraient directement à proximité de la locomotive, et donc près des conducteurs, qui pourraient intervenir plus rapidement en cas de problème.

Cette décision, selon de nombreux observateurs en Allemagne, a été prise suite aux attaques dont ont été victimes des centaines de femmes, à Cologne et dans plusieurs villes allemandes, à l’occasion du nouvel an. Des agressions commises par des immigrés, majoritairement musulmans,  immigrés dont les comportements se révèlent souvent incompatibles avec les principes de respect mutuel entre hommes et femmes et avec la liberté de la femme telle qu’elle existe en Europe. La société Die Mitteldeutsche Regiobahn (MRB) conteste toutefois cette interprétation et évoque l’insécurité en général, politiquement correct oblige. « Bientôt, Merkel portera la Burka » commente un Internaute sur le site Nouvelles de France. Il est vrai qu’à Raqqa également, capitale de l’État islamique, les femmes sont « protégées » du harcèlement grâce au port imposé du voile intégral …

Plusieurs pays expérimentent déjà les wagons séparés, comme au Japon (Tokyo) en Inde, au Mexique, mais également en Egypte ou en Indonésie.

A noter qu’en France, la presse subventionnée ne s’est nullement fait écho de cette décision.  Selon un rapport de 2015 du Haut conseil à l’égalité hommes-femmes, en France 100% des femmes ont déjà été harcelées dans les transports. Un rapport qui est contestée, notamment par de nombreuses femmes, vivant dans loin des métropoles, et n’ayant jamais été importunées dans toute une partie de la France . « Il faudrait autoriser les statistiques ethniques » nous confie Hélène, qui habitait Lyon, avant de venir s’installer à Saint-Brieuc. « On s’apercevrait rapidement et sans langue de bois de la prédominance de comportements agressifs ou outranciers vis à vis des femmes chez certains jeunes issus de l’immigration. Je n’ai jamais été importunée à Saint-Brieuc, ni dans les transports en commun en zone rurale. Par contre, lorsque j’habitais en banlieue de Lyon, c’était fréquent. Ils nous prennent pour des putes parce qu’on porte une jupe ou un décolleté ! ».

Silence radio également du côté des féministes, qui semblent avoir depuis bien longtemps abandonné la défense de la femme d’Europe au profit des « luttes contre les discriminations » en tout genre. Quit à fermer les yeux toujours un peu plus sur la transformation profonde de nos sociétés occidentales désormais « ouvertes à l’autre » mais où les femmes deviennent désormais des proies …

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

2 réponses

  1. Un pas de plus vers le communautarisme musulman qui n’attend que ça pour avancer dans ses revendications !! Quand on n’est pas capable de vivre dans la mixité occidentale, sans déraper, on dégage dans les pays musulmans !!

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS