MAJ : 29/07/2016 19h : Selon le Lab d’Europe 1, Julie Le Goïc aurait reçu le soutien de plusieurs élus de la majorité brestoise, eu égard des menaces qu’elle a reçues. Aucun élu brestois n’a par ailleurs – à l’heure qu’il est – condamné son tweet polémique.
A noter que toute la journée, le standard de la mairie de Brest a été pris d’assaut par des internautes en colère, certains menaçant même d’empêcher la tenue du prochain congrès municipal, en octobre prochain.

MAJ 29/07/2016 – 14h : François Cuillandre, maire de Brest, a déclaré sur twitter : « Julie Le Goic n’est pas élue de la majorité. A l’inverse de tels propos, nos pensées vont aux victimes et aux proches. » sans toutefois condamner fermement les propos de Julie Le Goïc. Cette dernière, qui maintient son tweet, continue à répondre avec provocation – comparant même le père Hamel à un Pokemon – aux nombreux message qu’elle reçoit :

gouic

29/07/2016 – 6H45 Brest (Breizh-info.com) – Julie Le Goïc, élue municipale à Brest du groupe « partage solidarité » et anciennement de la majorité de François Cuillandre, vient de commettre un nouveau dérapage public. Le 26 juillet 2016, à 12h04, soit deux heures à peine après l’égorgement du père Hamel à Saint-Etienne du Rouvray, l’élue d’extrême gauche écrivait sur Twitter : « Du coup, le prêtre mort en martyr, il a le droit à 70 enfants de choeur au paradis ? ».

Julie Le Goïc  a depuis supprimé son tweet ( rectificatif : elle nous indique ne pas l’avoir fait ) et s’est réfugiée sous l’excuse de la « blague potache » devant le flot d’injures et de menaces qu’elle a reçu depuis. Il faut dire que beaucoup n’ont pas apprécié, deux heures après l’attentat islamiste, qu’une « bouffeuse de curé » revendiquée vienne le traiter de pédophile jusque dans sa tombe. L’élue a ensuite indiqué avoir porté plainte pour des  « menaces de viols » qu’elle aurait reçu suite à son tweet infamant.

DSC_0101
Julie le Goïc en compagnie d’Eva JolY

Julie Le Goïc n’en est pas à son « coup d’essai ». En mars 2016 déjà, elle pilotait un groupe d’immigrés clandestins venus perturber le conseil municipal de Brest – sans que les élus de droite ne réagissent d’ailleurs. Adhérente de l’organisation marxiste “Ras l’Front” en 1995 puis à la CNT en 2000, elle fût par la suite élue au Conseil Administratif de l’Université de Bretagne Ouest – UBO – sous l’étiquette CNT FAU. En 2006 elle adhère chez les Verts puis intègre la majorité de François Cuillandre, jusqu’en juin 2015. Cette dernière jugeait en effet que la majorité brestoise de gauche dérivait trop à droite (sic).

Militante chevronnée ( LGBT, migrants ..), Mademoiselle Le Goïc – pourtant loin de faire l’unanimité y compris à gauche – est une des pièces maîtresses de l’activisme d’extrême-gauche brestois. Ses propos visant le père Hamel rejoignent le tweet tout aussi ignoble que le journaliste de Libération Alexandre Hervaud a posté après l’annonce de l’égorgement du prêtre : « dans le but d’apaiser les tensions entre communautés, j’espère que les deux assaillants étaient deux anciens scouts abusés par le prêtre ».

« On peut faire de l’humour, bien entendu » nous confie celui qui nous a transmis le tweet. « Mais ces gens là sont les premiers à espionner, à traquer, à dénoncer le moindre propos qu’ils jugent «phobes » , les premiers à faire des procès pour un oui ou pour un non. Les premiers à combattre la liberté d’expression et d’opinion. Il ne faut pas les louper quand ils dérapent».

hervaud

Crédit photo : Wikimedia commons (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

29 Commentaires

  1. Qu’elles sont fatigantes et pathétiques, ces caricatures de rouges. Ils prétendent être le peuple, mais n’en sont pas issus. Prétendent améliorer le futur de l’Homme, mais vivent dans un passé fantasmé et désuet. Le seul intérêt de ce type de personnages, c’est de précipiter la fin de la gauche française.

    • si seulement vous pouviez avoir raison…..navrant de bêtise , malheureusement pas seule en Bretagne et quand je pense a ceux qui renient nôtre héritage culturel breton pour se convertir à l’islam , surtout des femmes , je vois rouge !

  2. Le Pen Père, lui au moins, avait l’humour plus grinçant en évoquant Mgr Ebola lors de l’épidémie qui a causé des milliers de victimes. Breizh-info avait vivement réagi à l’époque j’imagine ?

  3. Il y’a et il y’aura un temps pour tout…..cessez d’aboyer..un peu de dignité enfin!.. relevez la tête….ne pas se laisser aller a de vaines considérations politiques…..tout a un prix et tout se paye..préparez vous en silence et surtout restez digne…. mais battez vous !! contre cet ostracisme politique..faites les tomber combattez les..pas de quartier …..la liberté ou la mort!!! Arrêtez de vous lamenter et de chialer…..

  4. Elle a reçu des menaces de viol, la pauvre, elle verbalise probablement ses fantasmes rentrés, car vraiment il faut avoir très faim quand on la voit. Maintenant, si on n’a que « ça » à se mettre sous la dent…!

  5. Aucun extrémisme n’est bon ni acceptable : celle là est bien de chez vous
    A ce niveau là, ce n’est pas de l’humour mais de la méchanceté gratuite sans oublier le besoin de salir autrui
    Et dire que cette demoiselle représente les brestois!
    Félicitations à ceux qui l’ont élue: elle est digne de vous!

  6. le type même de l’opportunisme politique, tout pour faire parler de soi et aucune alliance n’est à rejeter. On a les mêmes rouges à la mairie de Paris

  7. Une grosse merde cette femme, indigne de sa fonction municipale. Elle va en subir les conséquences. J’espère qu’une plainte aura lieu contre elle et le journaleux qui est du même niveau. Honte à vous.

  8. Cette gonzesse fait partie des traitres en France. Et certains votent encore pour ce genre de personnage ! Ouvrez les yeux.

  9. Insulter gratuitement et publiquement de pédophilie une personne morte dans un assassinat, c’est ignoble et cela est probablement vrai dans la majorité des sociétés dans le monde.

    Ce qui est terrible, c’est que vis à vis de ce genre de personnes, la tolérance Républicaine est totale et cela d’autant plus que cela provient d’une personne étiquetée « extrême gauche » et que son propos est anti-cléricale, anti-chrétienne et alimenté par un racisme anti-européen!

    Si cela correspond aux Valeurs de la République, ok!
    Mais une chose est sûre, cela ne correspond pas aux valeurs de la Bretagne ni des Bretons, ni d’ailleurs de l’immense majorité des peuples d’Europe et du monde!

    Vivement que la Bretagne retrouve son indépendance, car si la liberté d’expression est un droit sacré en Bretagne, la diffamation n’est culturellement pas considérée comme de l’expression libre et un mort à le droit à autant de considération qu’un vivant!

    Je pense que dans une Bretagne indépendante, cette personne aurait a s’expliquer devant la justice!
    Et il en serait probablement de même dans la majorité des pays!

  10. Elle est nulle et c’est une courge ça c’est clair mais c’était pas une raison pour la menacer de viol. (Même si je pense qu’elle n’a pas été menacée de la sorte et que une pirouette pour se positionner en victime.). Perso je ne suis plus étonné de voir nos politicos s’illustrer avec leur Twitter plus que leurs idées. Je suis sûre qu’elle est ravie d’avoir pu blesser des gens et faire le buzz, ne lui faites pas ce plaisir, oubliez la et elle s’effacera toute seule. Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. Bye

  11. Les Brestois sont devenus fous en votant pour cette tarée , probablement une intoxication alimentaire , ou une surdose de chouchen , je suis désolé pour notre Bretagne , elle méritait mieux

  12. Le jour ou nous aurons retrouvé tant soi peu de liberté d’agir il nous sera impossible de passer au travers d’une certaine épuration , notre culture en dépend

Comments are closed.