Mère Teresa deviendra une Sainte le 4 septembre 2016

A LA UNE

Romain Petitjean (Institut Iliade) : « Nous formons des jeunes gens pour qu’ils deviennent des éveilleurs de peuple » [Interview]

Nous vous avons rendu compte cette semaine des travaux qui se sont déroulés lors du colloque de l'Institut Iliade,...

La nature comme socle. Retour sur le VIIe Colloque de l’Institut Iliade (2/2)

Après une première partie, suite et fin de la recension du VIIème colloque de l'Institut Iliade ayant eu lieu...

À la vie, à l’amour. Des mamans témoignent de la vie après le décès de leurs jeunes enfants [Interview]

Ils s'appelaient Gaspard, Siméon, Auguste. Ils étaient trois jeunes enfants, pleins de vie, qui sont décédés, des suites d'une...

Paul Conge : « Les droites radicales prospèrent sur certaines faiblesses structurelles de la France contemporaine » [Interview]

Paul Conge est journaliste à Marianne, où il couvre, entre autres, les questions judiciaires. Il vient de publier Les Grand-remplacés. Enquête sur...

Gilles-William Goldnadel : « En France , la liberté d’expression est sacrée lorsque l’outrance vient de gauche et maudite si elle vient de droite...

La loi Avia sur la « haine en ligne » est de retour par la porte détournée (et fort peu démocratique)...

24/08/2016 – 05H30 Rome (Breizh-info.com) – Le 4 septembre 2016, le Pape François célébrera une messe de canonisation de Mère Teresa. A cette occasion, celle qui fût béatifiée le 19 octobre 2003 par le Pape Jean-Paul II, à Rome, sera faite sainte. En 2003, elle a été reconnue « icône du Bon Samaritain » en tant que grande servante des pauvres.

La canonisation est l’acte solennel par lequel le Pape décrète qu’un serviteur de Dieu, déjà compté parmi les bienheureux, doit être inscrit au catalogue des saints (c’est à dire le martyrologe romain) et vénéré dans l’Eglise universelle (latine).

Sa canonisation est notamment permise par la réalisation d’un second miracle qu’on lui prête :  l’archevêque de Calcutta Thomas D’Souza a en effet annoncé l’an passé qu’un Brésilien de 35 ans, atteint de multiples tumeurs au cerveau en 2008, avait été guéri grâce à Mère Teresa. Le pape François reconnaît aujourd’hui ce miracle. Le Vatican a ainsi confirmé la canonisation : “Le Saint Père a autorisé la Congrégation pour les saints à promulguer les décrets concernant le miracle attribué à l’intercession de la bienheureuse Teresa de Calcutta”.

Anieze Gonxha Bojaxhiu, la future Mère Teresa, est née à Skopje (Macédoine) dans une famille albanaise, le 26 août 1910. Cette ville faisait alors partie de l’Empire ottoman.

Par la suite, c’est la Serbie puis la Yougoslavie qui prirent le contrôle de cette ville, au fil des bouleversements dus aux guerres balkaniques et à la Première guerre mondiale. Partie en Inde en 1928, Mère Teresa a ensuite pris la nationalité indienne dans les années 1950 et n’a redécouvert son pays d’origine qu’à la fin de sa vie. Elle est décédée en 1997 à Calcutta.

Mère Teresa est admirée par les fidèles pour son action caritative. Elle a fondé à Calcutta, en Inde, la congrégation religieuse des Missionnaires de la Charité toujours active. Elle reçut le prix Nobel de la paix en 1979. Elle est toutefois critiquée et même qualifiée par le journaliste Christopher Hitchens « d’imposture, de fanatique et de fondamentaliste » dans un article de 2003 dans lequel il détaille ses arguments.

Entre le 1er et le 8 septembre 2016 , se succéderont à Rome par ailleurs des célébrations et des rencontres de prière, en plus d’un spectacle musical à Sant’Andrea della Valle et d’une exposition à l’Université libre Maria Assunta de Rome (Lumsa). France 2 retransmettra, dans Le Jour du Seigneur, la messe de canonisation.

A l’occasion de sa canonisation, les Presses de la Renaissance rééditent par ailleurs un ouvrage d’Oympia Alberti intitulé « Le Royaume de sa vie, Mère Teresa, le récit d’une vie » . Un livre qui retrace le parcours de Mère Teresa, de Rathfarnham (Irlande) à Darjeeling, en passant par Calcutta et ses bidonvilles, pour comprendre qui fût cette personnalité.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Les derniers articles

Comment on formate un peuple ? Le 67 ème numéro de Réfléchir & Agir vient de sortir

Comment on formate un peuple ? C'est la question que se pose (et à laquelle tente de répondre) la...

Pourquoi tant de haine ? #30. Hommage à Emmanuel Ratier, avec Xavier Poussard

Pourquoi tant de haine ? est une émission d’ERFM, la radio en ligne et en continu d’Égalité & Réconciliation. Pour ce...

En 2019, les Sauveteurs en Mer ont pris en charge près de 37 000 personnes

En 2019, les Sauveteurs en Mer ont pris en charge près de 37 000 personnes : 10 900 secourues, 24 800 soignées et 1...

Aire de España. Les fiancés de la mort se donnent rendez-vous à Ruffiac (56)

Il n’est pas banal de trouver au coeur de la campagne bretonne un restaurant espagnol dont un des créateurs est un ancien légionnaire des...

Sécheresse. Un été 2020 historiquement sec… pour la 3e année consécutive

L'été 2020 a été le plus sec jamais enregistré depuis 1959. Un record qui est repoussé pour la troisième année consécutive. Été le plus sec...

Covid-19. Rien d’alarmant depuis 15 jours sur la planète

L’analyse des nombres de décès déclarés par les États montre que l’épidémie n’a pas pris d’ampleur significative sur la planète  cours des quinze derniers...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -