Education nationale. Vincent Badré : L’histoire politisée ? [vidéo]

vincent_badre_histoire

23/09/2016 – 05H15 France (Breizh-info.com) – Les éditions du Rocher ont publié en cette rentrée scolaire un nouvel ouvrage de Vincent Badré intitulé « l’histoire politisée ? ». Vincent Badré, professeur d’histoire-géographie en banlieue parisienne est aussi l’auteur de L’Histoire fabriquée? ce qu’on ne vous dit pas à l’école (Éditions du Rocher) qui avait déjà, lors de sa sortie, défrayé la chronique.

L’histoire est elle politisée ? Oui, elle est mal politisée. Pourquoi ? La réforme actuelle n’aide pas les élèves à bien comprendre la vie dans leur pays, son histoire, ses identités et les méthodes pour participer à la recherche de biens communs.

Le gouvernement actuel a voulu réaliser une « refondation de l’école » et la réforme du collège. Il ne pouvait le faire sans relire et revoir à sa manière l’enseignement de l’histoire et de l’éducation civique.
La polémique ne peut que se rallumer à ce sujet. L’histoire choisit ce qu’elle veut garder de nos mémoires. En France, ce choix est très difficile à faire sans déchaîner les passions. Les camps s’affrontent et s’accusent mutuellement de vouloir imposer un « roman national » dangereux ou une  « repentance » excessive ; d’abandonner la chronologie ou de refuser une pédagogie de la construction des savoirs par les élèves.

Après avoir écrit un essai sur les manuels d’histoire du temps des programmes écrits sous Nicolas Sarkozy : L’histoire fabriquée ? Ce qu’on ne vous a pas dit à l’école, Vincent Badré a voulu revenir sur la question de l’enseignement de l’histoire.
À travers une analyse des pratiques de classe et des nouveaux manuels d’Histoire qui seront utilisés à partir de la rentrée de 2016, ce nouveau livre veut montrer comment des faux semblants et des illusions empêchent de bien comprendre les évolutions réelles de l’enseignement de l’histoire. Les gouvernements veulent le politiser dans leur sens, mais les habitudes et l’inertie du système transmettent aussi d’autres idées reçues, et tout cela fait qu’on ne parvient pas à un consensus sur ce qu’il faudrait enseigner.
Il s’agit aussi de proposer des moyens de sortir des polémiques sans fin. Cela passe par une réflexion sur la politisation, la neutralité et la meilleure manière de faire découvrir les choix politiques aux élèves. Cela passe aussi par une réflexion sur la meilleure manière de faire vivre ensembles les composantes de l’identité française, pour qu’elle puisse être transmise aux élèves dans toute leur diversité.

Vincent Badré – l’Histoire politisée – Editions du Rocher – 19,90€

Pour le commander, cliquez sur l’image ci-dessous :

L’auteur est revenu, dans une interview donnée à nos confrères de TV Libertés, sur le contenu de son ouvrage, qui décrypte les dérives de la politique menée par Najat Vallaud Belkacem et son équipe à la tête de l’Education nationale.

https://www.youtube.com/watch?v=UOXVrWUOuJw

Photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !