Législatives 2017. Du rififi entre le maire et David Cabas à Rochefort en Terre (56)

A LA UNE

19/10/2016 – 06H30 Rochefort en Terre (Breizh-info.com) – Samedi 15 octobre, une altercation a éclaté à Rochefort en Terre (56) entre le maire, Jean-François Humeau, et David Cabas, un militant politique se définissant comme « gaulliste de gauche », anciennement proche de Solidarité et Progrès.

Ce dernier tenait un stand dans la commune ( 600 habitants) afin de présenter son mouvement politique et sa candidature pour les élections législatives de 2017 – il sera candidat dans la circonscription – ce qui n’aurait pas été du goût du maire (voir la vidéo de l’altercation ci-dessous).

Rochefort en Terre a récemment été élu « village préféré des Français » lors d’une émission télévisée où les téléspectateurs et internautes avaient le choix entre 13 villages de France. Pour faire le point sur cet incident et pour découvrir un peu plus David Cabas – qui s’est déjà présenté à plusieurs élections localement – nous l’avons interrogé.

Breizh-info.com : Que s’est il passé à Rochefort en Terre ?

Davis Cabas : Pour commencer dans le cadre de nos actions militantes, nous installons sur la voie publique une table de camping et un chevalet (un tréteau) pour afficher une affiche ou un slogan. Je tiens à préciser que nous n’avons besoin d’aucune autorisation pour faire cela. Actuellement, nous nous mobilisons pour les élections législatives de la quatrième circonscription.

Chaque mercredi et chaque samedi matin, mes jours de congés, je vais militer dans une commune de la circonscription. Le mercredi 5 octobre, nous avions décidé de militer à Rochefort en Terre, commune de notre circonscription.

Vers 16h30, alors que nous étions installé depuis 14h, le maire de Rochefort en Terre vient à notre table et nous demande de quitter sa commune. Pas de politique à Rochefort en Terre. Le reste est dans la vidéo que vous avez vu.

Breizh-info.com : Quel parti représentez vous ? Quelles sont les principales idées que vous défendez ?

Davis Cabas : Je suis un ancien militant de Solidarité et Progrès, le mouvement politique de Jacques Cheminade. Depuis 2014, suite aux élections municipales où j’ai mené la liste Ploërmel Libre, j’ai fondé un parti local indépendant : « Entrez en Résistance ». Nous nous battons contre la finance folle qui exerce un pillage financier incessant sur l’économie productive ce qui génère chômage, pauvreté, misère …

L’économie casino est la destruction de l’économie productive.

Nous nous battons pour réorienter les flux financiers vers le travail humain à travers plusieurs mesures phares :

– Une enquête parlementaire sur les origine de la crise financière
– Une séparation stricte des établissements entre les banques d’affaires et les banques de dépôts
– Un audit de la dette afin de trier les dettes légitimes, des dettes illégitimes
-Un crédit public via une banque nationale sous contrôle citoyen

Breizh-info.com : Qu’entendez vous par « gaulliste de gauche » ?

Davis Cabas : Je me suis toujours senti à gauche inspiré par les idéaux de justice sociale. Mais, j’ai appris plus tard que beaucoup des plus belles réformes sociales ont été menées sous le Gaullisme. Puis j’ai une grande admiration pour le général De Gaulle, l’homme de l’appel du 18 juin, qui organisa la résistance contre l’occupant en totale rupture avec son milieu. C’est une histoire qui m’inspire dans notre bataille politique.

Je suis aussi très sensible à toute la dynamique autour du CNR et du programme politique du CNR. Dans l’esprit d’un nouveau CNR, d’une alliance des souverainistes de gauche et de droite pour porter un nouveau projet pour la France, je me suis porté candidat indépendant sur la liste Debout La France aux élections régionales en décembre 2015.

Breizh-info.com : Comment êtes vous accueillis en Bretagne ?

Davis Cabas : La population en Bretagne est très désorientée après 10 années lamentables sous le règne de Sarkozy et de Hollande. J’ai l’impression et ce n’est peut être qu’une impression, que de nombreuses personnes s’interrogent à la recherche d’une alternative politique.

Breizh-info.com : Quelles sont les prochaines villes où vous vous rendez ?

Davis Cabas : Les militants de Entrez en Résistance essayent de sortir militer plusieurs fois par semaine, le temps de la campagne présidentielle et législatives. Pour ma part, je suis sur le terrain tous les mercredis après midi et les samedis matins si possible (et si la météo le permet).

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

Articles liés