Législatives 2022. La profession de foi de David Cabas, candidat Debout la France dans la 1ère circo du Morbihan

Nous l’avons annoncé dans un article du 18 mai 2022, nous demandons à tous les candidats de nous adresser leurs professions de foi et texte de présentation en vue des élections législatives 2022 (sur [email protected]). Ci-dessous celle de David Cabas, candidat Debout la France dans la 1ère circo du Morbihan.

Pour voir la liste des candidats présents dans le Morbihan pour les législatives 2022 c’est ici.

Je suis David CABAS, j’ai 42 ans, je suis éducateur. Je suis candidat Debout La France dans la première circonscription du Morbihan (Vannes – Sarzeau – Muzillac)

Au lendemain du 21 avril 2002, j’ai découvert le gaullisme à travers les mémoires du Général de Gaulle ainsi que les idées politiques de la résistance avec le programme du conseil national de résistance (CNR) les jours heureux. Cet héritage politique est la base de mon engagement politique d’aujourd’hui.

J’ai rejoint Debout La France et Nicolas Dupont-Aignan en 2015. Aujourd’hui, je suis secrétaire départemental de Debout La France dans le Morbihan, et membre du bureau national Debout La France.

Je suis un opposant à Emmanuel Macron de la première heure. En 2017, au lendemain du premier tour, j’ai déclaré à la presse : j’ai toujours combattu ce que représente Emmanuel Macron : une oligarchie qui se moque du peuple, la finance, la banque, le monde de l’argent-Roi, cette mauvaise Union Européenne, cette dangereuse mondialisation libérale. Je rappelle qu’Emmanuel Macron pense que les Français sont trop payés, qu’il a été l’instigateur d’une Loi Travail, véritable régression sociale, et de nombreuses autres lois contre les Français. C’est le premier politicien depuis la Libération à avoir osé supprimer l’indexation des retraites sur le coût de la vie; il soutient le TAFTA et le CETA.

Après 5 années de macronisme, la France est dans un état lamentable et extrêmement divisé.

Dans cette campagne législative avec Debout La France et l’Union pour La France, l’alliance des gaullistes, des patriotes et des souverainistes entre Debout La France de Nicolas Dupont-Aignan et Les Patriotes de Florian Philippot, je souhaite reprendre le flambeau, continuer à me battre pour l’indépendance de la France et la liberté des français avec notre projet gaulliste, humaniste et républicain.

Ma première priorité est la défense du pouvoir d’achat des français. Dans le contexte actuel d’inflation galopante, il est urgent d’agir :

D’abord en augmentant le salaire brut de 8 % par mois soit l’équivalent d’un treizième mois en augmentant le salaire net sans augmenter le brut et sans pénaliser les employeurs. Cette mesure est détaillée dans le livre de Nicolas Dupont-Aignan : Où va le Pognon, elle est finançable en luttant contre la fraude autour des cartes vitales.

En supprimant, les taxes sur les taxes des carburants. Le prix du carburant est une catastrophe pour les travailleurs et tous les habitants du monde rural. La taxe est devenue confiscatoire, c’est un véritable racket fiscal des automobilistes. Je pense comme l’a défendu Eric Ciotti que nous devons nous battre pour revenir à un carburent à 1,50€ le litre maximum.

Enfin, en supprimant la TVA sur les produits de première nécessité.

Ma deuxième priorité est de réconcilier les français avec la politique : il y a une vraie défiance entre les français et la politique. Nous ne pouvons pas continuer ainsi. Nous ne pouvons pas continuer à prendre des décision politique sans y associer les Français. C’est pour cela que je défendrai le Référendum d’initiative citoyen.

Lutter contre les gaspillages, la fraude fiscale et la fraude sociale pour redévelopper les services publiques de proximité :

Depuis des années, les français sont assaillis de taxes et d’impôt et pourtant les services publics se dégradent et se réduisent. Dans mon enfance, il y avait moins de taxes, d’impôts et pourtant les services publics étaient partout et de meilleure qualité avec moins de dette. Il y a un véritable problème de gestion de l’argent publique. Nicolas Dupont-Aignan a écrit un livre : Où va le pognon dans lequel il pose les bases d’un plan d’économie pour lutter contre les gaspillages, les conflits d’intérêt, la fraude fiscale et la fraude sociale et ainsi investir dans les services publiques.

Le dynamisme de la région vannetaise

Si nous voulons conserver le magnifique dynamisme de la première circonscription du Morbihan, il faudra résoudre un problème majeur ; la spéculation immobilière rend quasiment impossible l’accession à la propriété des jeunes et des familles autochtones.

La cause de la spéculation est assez facile à comprendre il y a trop de demandes et pas assez d’offres.

C’est une situation que nous retrouvons dans toutes les zones touristiques et dynamiques de France. Les députés doivent travailler sur le dossier, proposer et apporter des réponses. Il existe des pistes de réflexion comme la fiscalité, limiter le nombre d’achats d’appartements ou de maisons par personne en zone tendue. Il faut une réforme d’ampleur pour permettre aux travailleurs de s’installer et de vivre au pays.

Je propose une deuxième solution : améliorer les transports en commun. En réalité il est assez difficile de venir à Vannes par transport en commun. Par exemple il n’y a pas de transport direct entre Ploermel et Vannes. C’est une piste à creuser pour permettre aux familles de s’installer dans de bonnes conditions tout en travaillant à Vannes.

Dans la première circonscription, il y a encore des zones blanches où on ne capte pas le téléphone,et on nous parle de la 5G ! En tant que député, je demanderai qu’on rende des comptes aux Bretons en particulier à notre circonscription.

En tant que député, je m’opposerai à tout nouveau projet d’éoliennes, qui détruisent le paysage, les forêts, les fonds marins et qui au final polluent l’air car elles sont associées à une centrale à gaz ou au charbon. Exemple Landivisiau en Bretagne.

Pour finir, je suis éducateur et je constate un terrible malaise chez les jeunes depuis le confinement et la mise en place de la politique sanitaire du gouvernement qui se caractérise avec une grosse augmentation de gestes désespérés ; Je veux porter une enquête parlementaire sur les conséquences des confinements afin de faire des propositions pour la jeunesse.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. Aucun intérêt pour les bretons, il s’agit du candidat d’un parti ultra jacobin et qui se revendique comme tel.

  2. debout la france, encore un ringard qui n’a pas compris que le mondialisme et l’immigration sont les deux mamelles du pays; d’ailleurs mackinsey le répète sans cesse ! il va mordre la poussière ce sans-dent là

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !