Vannes. L’«ubérisation» à la sauce Robo

11/12/2016 – 08H00 Vannes (Breizh-info.com) – «Je suis un maire heureux», affirmait David Robo (UMP-LR), maire de Vannes, le soir du premier tour de la primaire de la droite (Le Télégramme, 21/11/2016). Pourtant le candidat qu’il soutenait, Alain Juppé, n’avait obtenu que 27,82% des suffrages exprimés dans la ville dont il est le maire, contre 52,61 pour François Fillon. Mais Robo tient à expliquer toutes les raisons qu’il a d’être heureux : « la mobilisation  a été extraordinaire. Elle montre le souhait d’une alternance. J’ai vu voter beaucoup de gens de 35-45 ans, c’est aussi une grande satisfaction ».

Mais surtout, grâce à cette campagne, il a découvert la Vierge Marie. D’abord en donnant son parrainage à Nathalie Kosciusko-Morizet, ensuite en accueillant cette dernière à Vannes. « Elle a été la révélation de la campagne. Elle a des choses à dire, des choses qu’il faudra entendre et qu’elle est la seule à apporter, sur l’environnement ou l’ubérisation de la société», affirme-t-il sans rire.

Malheureusement le manque de temps l’a empêché d’offrir à son invitée une visite approfondie  de la ville. Dommage car le député de Longjumeau  aurait été heureux de découvrir des joyeusetés que les touristes ignorent. Par exemple, le quartier de Kercado, plaque tournante de la drogue dans le pays vannetais. Là, David Robo aurait pu présenter à NKM des gens qui n’ont pas eu besoin de l’«ubérisation» pour créer leur emploi. Mieux, leur entreprise ne craint pas la crise. Avec différents métiers : guetteurs, dealers, « nourrices », caïds…

Aujourd’hui, le quartier de Kercado est sous leur contrôle, ce qui a entraîné la fermeture de la supérette, de la Caisse d’Épargne et d’autres commerces. La vente de la drogue s’y effectue au su et au vu de tous. Bien entendu, les habitants «indigènes» se plaignent de cette situation extravagante, sans que cela n’émeuve le maire et le commissaire de police.

B. M.

Photo :
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

2 réponses

  1. Kercado: La vente de la drogue s’y effectue au su et au vu de tous

    Il faudrait que les gens réalisent que ça correspond à une politique délibérée du gouvernement, tout comme l’arrivée massive des immigrés.

    Les flics et les élus ne pensent pas à mal. S’ils ne font rien, c’est sûrement parce qu’ils ont des instructions pour ça. Ils se contentent d’obéir et de gérer au mieux. Mais en fin de compte, ils se retrouvent à collaborer avec la politique destructrice du gouvernement.

    Chez les préfets (et chez certains politiciens, en particulier « de gauche »), il y en a sûrement qui savent ce qu’ils font.

    Mais la plupart des élus ne comprennent pas que le gouvernement pousse délibérément à la consommation de drogue. Ils pensent que le gouvernement est incompétent. Peut-être croient-ils aussi que l’arrivée d’immigrés est un phénomène naturel, tout comme la pluie ? S’ils ont des doutes, ils préfèrent ne pas en parler: ça évite les problèmes.

    Mais évidemment, ces problèmes n’ont rien de naturel. La vérité est qu’on a un gouvernement (et des journaux) anti-blanc(s).

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !