Nantes. Les commerçants du Marché de Noël désemparés face aux nombreux vols

A LA UNE

20/12/2016 – 09H00 Nantes (Breizh-info.com) – Contrairement au marché de la Petite Hollande dont la police municipale est absente, ce qui laisse le champ libre aux mendiants agressifs et aux (nombreux) voleurs, la police municipale passe régulièrement sur le marché de Noël à Nantes, et notamment sur les places Royale et du Commerce.  Mais leur vigilance ne suffit pas à endiguer le nombre des vols, très important, et qui est directement lié au fait que le centre-ville de Nantes est devenu une zone où sévissent – la plupart du temps en toute impunité – les dealers et les voleurs.

« Des vols ? Il y en a tout le temps. Il y a déjà plusieurs commerçants qui se sont fait piquer leur caisse », affirme l’un d’eux, qui a été victime d’un vol la semaine dernière. « Place Royale ou place du Commerce, c’est le pire. Il y a le plus de monde, on n’a pas l’oeil sur nos caisses, eux, si. Ils se postent aux alentours, ils tournent autour, ils matent ». Pour sa part, « j’ai mis les billets dans la poche de mon tablier, posé dans un coin, le voleur l’a vu. Quand j’ai eu le dos tourné, puisque je servais une cliente, il est entré derrière et il s’est servi. Cela n’a pris que dix secondes ». La cliente a vu le voleur, « un jeune Maghrébin, d’environ 20-25 ans, avec une capuche et une doudoune ».

D’autres victimes ont repéré « un Africain, 20-25 ans environ, qui a toujours des baskets orange ». Un troisième voleur arbore une tenue un peu étrange, « doudoune et sacoche noire, comme celle d’un homme d’affaires ». Une tentative de vol a eu lieu ce 15 décembre vers 15 heures, et seule la vigilance des commerçants a permis d’y faire échec : « il était grand, fin, brun, plutôt d’origine arabe », explique une commerçante. « Il a tourné autour du chalet pendant un quart d’heure, fouillant la poubelle à côté, regardant partout. Quand la commerçante est partie chercher un truc, il est passé derrière », les accès entre les chalets étant librement accessibles, « mais quand il a vu que tout le monde le regardait, il s’est barré. Il avait les yeux explosés comme s’il avait fumé un joint, et un gros ».

Les commerçants concernés en ont « marre. Nantes, c’est de pire en pire. En plus on a des clients qui se plaignent car eux se font voler leurs porte-feuilles. L’une d’elle s’est fait débiter 1500 € sur sa carte bancaire volée ». Plusieurs équipes de pickpockets sévissent en effet sur le marché, « notamment de très jeunes enfants », remarque un commerçant qui lui, a réussi à empêcher un vol, « hier [le 14 décembre] une demi-heure avant la fermeture du marché ».

Selon nos informations, les voleurs qui s’attaquent aux caisses des commerçants sont bien connus de la justice. Pour la plupart, ils font aussi partie des dealers qui vendent de la drogue à Commerce et aux alentours. Parmi eux, beaucoup de clandestins qui n’ont, en théorie, rien à faire sur le territoire national. Même s’ils frappent en solitaire, ils fonctionnent comme pour le deal, c’est à dire en groupes de cinq ou six. Nous avons repéré l’un des coins qui leur sert pour se reposer, près de l’église Saint-Nicolas, à l’abri des regards. Là ils préparent leurs « coups », et là ils reviennent après avoir tourné un quart d’heure ou une demi-heure sur le marché, en changeant régulièrement de poste d’observation. D’autres font des aller-retours incessants entre la station Commerce et la place, où se trouve le marché de Noël. Les gains complètent les revenus de la drogue ainsi que des vols à la tire… et finissent souvent en paris sportifs, non loin de là, ou en consommation de produits stupéfiants.

Louis Moulin

Photo : Géraldine Pasquier/Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le RC Vannes s’effondre de nouveau face à Oyonnax

5 journées de Pro D2, 5 défaites, et une dernière place qui commence à faire un peu peur, pour...

Saint-Nazaire. Il menace de couper la tête d’une enseignante

Peur sur l'école maternelle Gambetta, à Nantes. Lundi, un parent d'élève a littéralement pété les plombs, menaçant une enseignante...

5 Commentaires

  1. encore et toujours des chances pour la france MERCI AU LRPS !!! quand les français bourrins incultes, comprendrons qu’ils votent a chaque fois pour des mondialistes pro muzz , anti nations européennes et contre ses peuples . les allemands découvrent avec joies les « camions fous » ….c’est très bien !!! que du bonheur !!! après les viols de masses …..

  2. Le marché de la Petite Hollande, cité dans cet article, n’a pas besoin de Police …Et sincèrement, je pense que ce ne serait sûrement pas accepté par les occupants des lieux !!
    De retour sur Nantes après plus de 20 ans d’absence, ….Je dirai que ce marché s’est transformé….
    À l’arrivée, déjà, les stands sont de dos, comme délimitant un espace que les occupants veulent clore.
    Or, normalement, un marché est là pour attirer/aspirer les gens et non pour fermer ses allées … ? …….?
    Dans l’enceinte même du marché, ouvertement, clairement, … ostensiblement pour employer le terme adapté et à la mode, du prosélytisme à tout va !!! ………..!!!!!!!!!
    Il est impressionnant de voir ça surtout en cette période trouble et … troublée…….
    Que font les Autorités ………. ? … ?
    Il est clair que, vu sous cet angle, le marché de Noël de Nantes court effectivement des risques que le marché de la Petite Hollande ne coure effectivement pas du tout …………………..
    C’est à souligner ……………………

    • Vince44, à côté des barbus, il y a aussi des marchands locaux, qui en ont marre de la situation. Ce ne sont pas les barbus qui sont victimes de vols, ce sont les autres (y compris d’ailleurs les marchands de légumes, dont une partie est issue de l’immigration nord-africaine). Ils paient leur place et méritent un minimum de sécurité…

  3. A l’aise Breizh, c’est à Nantes que l’on voit que la Loire Atlantique c’est la Bretagne, avec ses marchés typiquement bretons et son folklore si particulier……La petite Hollande, c’est BabelOued, puisqu’on vous dit qu’il n’y a pas de complot, qu’il n’y a pas de remplacement de population. Malakof, Bellevue, le Breil…….encore des quartiers bretons purs beurre.
    Dans un autre sens avoir transformé la fête religieuse de Noël en la fête du commerce, comporte forcément des risques.

  4. Immigration misère stigmatisation violence délinquance, logique de souffrance ou vision du type bisounours ? A vous de voir en fonctions de vos croyances ou de vos peurs. Non jugement et effort juste. Qui est plus fort, la haine ou l amour, je n’ai pas la réponse mais je cherche encore et toujours.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés