page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le Drian soutient Valls… avec modération

28/12/2016 – 07H00 Paris (Breizh-info.com) – Lundi 5 décembre 2016. Manuel Valls annonce sa candidature à la présidence de la République : il se veut « rassembleur » et « ouvert ».

Jean-Yves Le Drian a toujours considéré que si le chef de l’État se retirait, Valls était le mieux placé pour représenter « la gauche de gouvernement » à la présidentielle. Pourtant le ministre de la Défense tardera à officialiser son soutien à ce dernier. Il enverra son fidèle lieutenant, Gwendal Rouillard (PS), député de Lorient, en éclaireur : « J’ai soutenu François Hollande depuis plus de quinze ans, je revendique cette fidélité. Je salue sa décision lucide, courageuse et responsable de ne pas être candidat. Pour l’avenir de la France, je souhaite la candidature de Manuel Valls. Il incarne l’autorité, l’expérience, le patriotisme et l’humaniste dont notre pays à besoin » (Le Monde, 4-5/12/2016).

Il faudra attendre une dizaine de jours pour que le patron Le Drian franchisse le Rubicon. Il soutient Manuel Valls dans sa course à la primaire ; il estime que l’ancien Premier ministre « incarne le courage et la volonté nécessaires pour porter la voix de la France, et défendre les valeurs de la gauche ». Le ministre loue « sa connaissance profonde des mécanismes régaliens tout autant que son attachement à la décentralisation ». Il garantit que Manuel Valls renforcera l’action entreprise durant le quinquennat par François Hollande. « Il saura (…) rassembler autour du progrès social » (Ouest-France, 14/12/2016).

Le manque d’empressement de Le Drian à se précipiter au secours de Valls peut se comprendre aisément. Si au premier tour de la primaire de la gauche, ce dernier arrivait en tête avec 45% des intentions de vote, au second tour il se retrouverait  au coude-à-coude avec Arnaud Montebourg (51 contre 49%) d’après un sondage Harris interactive (08/12/2016). Depuis, la candidature de Vincent Peillon, pas encore testée, pourrait diluer davantage les voix. Mais il y a plus grave pour lui : seulement 33% des Français approuvent son action comme Premier ministre (Ifop-Paris Match, 8 décembre 2016). Quant à la présidentielle elle-même, s’il pouvait y participer, ce serait le naufrage au premier tour : il devrait se contenter d’un petit 13%, contre 24% pour François Fillon et Marine Le Pen, 14% pour Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, et 6% pour François Bayrou (BVA, presse régionale, 07/12/2016). Dans ces conditions, pas question de participer au second tour.

Entre le ministre de la défense et Valls, « il y a une proximité humaine », paraît-il. Effectivement, en 2014, c’est Le Drian qui avait poussé pour que le Catalan, alors à Beauvau, soit promu Premier ministre (Le Figaro, 05/12/2016). Manque de chance, « à peine descendu dans la fosse, Valls a pu mesurer le rejet qu’il suscite dans son propre parti (…) Valls est devenu l’homme à abattre », confronté au « TSV » (« tout sauf Valls ») (Le Monde, 07/12/2016). D’où l’opération Peillon soutenue par Martine Aubry, Christiane Taubira, Anne Hidalgo… « Ces pointures politiques de la gauche ne constituent pas une bande, loin s’en faut. Elles ont en revanche un point commun : une même hostilité aux valeurs politiques portées par Manuel Valls » (Le Figaro, 09/12/2016).

« Pour des raisons diverses, les trois marraines de « l’exilé de Neufchâtel » voudraient empêcher l’ancien Premier ministre de remporter la primaire et de mettre la main sur le Parti socialiste » (L’Obs, 15/12/2016). Effectivement, pour se retrouver en pole position en 2012, Manuel Valls aura besoin d’être le patron du PS.

B. Morvan

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “Le Drian soutient Valls… avec modération”

  1. Marie Martin dit :

    “en pole position en 2012” dans l’article.
    2012 ou 2017 ?

    • jaouen dit :

      2022 sûrement

      • Marie Martin dit :

        En 2022, patron du PS ! C’est une blague, le PS n’existera plus
        En 2022, les carottes seront cuites, un Mohammed sera au pouvoir.

      • kate dit :

        Parce que selon vous , surtout, la qualité d’un homme (ou d’une femme) se voit à son prénom ou son origine ? (encore une qui a peur d’être envahie ? mais par qui ? l’immigration a toujours existé depuis tout temps, on l’a même créée en France quand des tas de fainéants de français ne voulaient pas se salir les mains pour NETTOYER ce pays ? “ils” vous gênent moins les MOMOS quand ils ne sont qu’ouvriers ?)

        savez vous aussi qu’il existe des Momo et autres Ali médecins ? seriez vous moins regardante si l’un d’eux devait vous sauver pour un grave problème de santé ? (ne me répondez pas , posez vous les bonnes questions merci)

        PAIX A TON AME PETITE FEMME !!! (suis athée depuis que j’ai compris l’hypocrisie de vos religions . je dis vous car je présume que vous êtes croyante non ? votre dieu ne dit il pas “aimez vous les uns les autres” ? sourire narquois. si vous ne l’êtes pas .. vous avez bien raison, perso je ne crois qu’en mes deux seins. lol (allez guili guili un peu d’humour ne nuit pas non ? ) provoc, moqueuse, sarcarstique, ironique j’assume ça évite l’aigreur qui semble vous envahir .

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Elections européennes : ces candidats bretons qui ne deviendront pas des élus…

Découvrir l'article

Politique

Elections européennes : Jean-Yves Le Drian prend le risque d’être ridiculisé

Découvrir l'article

Ensauvagement, Justice, Politique, Sociétal

Avallon (Yonne). 70 kg de drogue découverts au domicile du maire Jamilah Habsaoui

Découvrir l'article

A La Une

Européennes. Le Drian va jouer un rôle de premier plan dans la campagne

Découvrir l'article

Politique

44 % des français considèrent qu’il faut limiter les pouvoirs du Conseil constitutionnel en matière de législation

Découvrir l'article

Politique

On peut féliciter Manuel Valls pour ses circulaires « géniales »

Découvrir l'article

Politique, RENNES

Rennes : insoumis et socialistes ne s’aiment plus

Découvrir l'article

Local, NANTES, Politique

Nantes : du rififi chez les socialistes

Découvrir l'article

NANTES, Politique

Nantes : Johanna Rolland (PS) est en vacances…

Découvrir l'article

Politique

Jean-Luc Chenut (PS) ne plaisante pas

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky