Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nantes. Fermeture d’Intermarché Malakoff. Le FNJ ne croit pas au « prétexte économique »

07/02/2017 – 09h15 Nantes (Breizh-Info.com) – Nous avons relaté il y a quelques jours la fermeture prochaine de l’Intemarché Malakoff, pour des raisons officielles « de difficultés économiques »… Mais l’insécurité est belle et bien présente.

C’est également à cet argument que s’attaque le FNJ (Front national de la jeunesse) de Loire-Atlantique qui vient d’adresser un communiqué à la presse .

Le FNJ accuse ainsi la municipalité de Nantes de « se voiler la face ». « Tout comme Lidl en 2014, Intermarché va fermer son enseigne de Malakoff dans les jours à venir, prétextant la raison « économique » — comme pour mieux cacher le vrai problème — quelques semaines après les séries de coups de feu qui ont encore un peu plus alourdi le bilan de l’insécurité de la municipalité socialiste de Nantes. » expliquent les responsables du mouvement de jeunesse du Front national.

Les militants réclament des mesures concrètes, que ce soit sur le plan de l’urbanisme ou des effectifs de police dans les quartier.

« Johanna Rolland et son inénarrable adjoint à la sécurité Gilles Nicolas préfèrent s’auto-congratuler dans Nantes Passion, notre journal municipal, de la prétendue « maîtrise » de l’insécurité. Face à cette mauvaise foi complice, piètre réponse aux alertes déjà lancées par le FN Jeunesse (FNJ) de Loire-Atlantique, nous demandons des mesures à la hauteur de la situation : abandon des politiques d’urbanisme favorisant les grands ensembles, retour des forces de l’ordre dans les zones de non-droit, augmentation des effectifs et des moyens mis à leur disposition.»

Une petite minorité qui gâche la vie des habitants ?

A Malakoff, des habitants du quartier s’inquiètent de cette fermeture annoncée, qui enclave un peu plus le quartier. Mehmet, qui travaille en centre ville de Nantes, nous confie « être dégoûté ». Tenant un discours bien rodé, il affirme : « Une petite minorité bien organisée pourrit le quartier et la vie de tout le monde. Plus personne n’a envie de bosser là, c’est normal. On va finir comme des enclaves avec plus rien à proposer pour les habitants. La municipalité est responsable. On n’achète pas la sécurité en faisant de la démagogie auprès des jeunes, mais en les faisant filer droit ».

« On ne se pose pas la question de la responsabilité des familles de ces “jeunes”, ni pourquoi on parle tant de Malakoff, de Bellevue etc.. Ces questions sont soigneusement mises sous le tapis...», remarque de son côté un habitant du coin, qui avoue en avoir «marre».

Ce qui explique que d’autres, qui le peuvent économiquement, fuient dès qu’ils en ont l’occasion . « On a passé 15 années ici, mais là, avec les enfants, ça n’est plus possible », nous dit Julien, un commercial qui a préféré déménager du côté de Saint-Dolay dans le Morbihan. « Force est de reconnaitre que petit à petit, certains quartiers de Nantes deviennent comme ce qu’on nous décrivait il y a quelques années à la TV en évoquant la banlieue parisienne ou lyonnaise. Ça fait mal au coeur de voir ça ».

Crédit photo : wikimedia commons (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Nantes. Fermeture d’Intermarché Malakoff. Le FNJ ne croit pas au « prétexte économique »”

  1. Cadoudal dit :

    Et oui pour vivre ensemble il faut de la sécurité et du volontarisme et pas de l’utopisme et du démagogisme.

  2. lombard dit :

    donc si je vous comprends bien Mr Cadoudal ;le vivre ensemble n’est réellement possible que si le quartier est sécurisé !! donc le vivre ensemble est une utopie et met bien en danger le peuple de souche !! alors pourquoi ce suicide !!??

    • Hilarion dit :

      Pourquoi ce suicide ? Mais c’est très simple: ces jeunes qui ravagent et détruisent le patrimoine commun sont considérés comme des victimes de la société, Ils ne feraient que réagir contre cette société mauvaise. Cette idéologie est soutenue par la socialo/racailloshère. Elle a une vision révolutionnaire en ce sens que le “grand soir” (qui se fait attendre!) doit venir de la révolte de ces prétendues victimes. Voici comment s’explique entre autres le laxisme des tribunaux ou sévissent beaucoup de magistrats gauchistes, notamment ceux du Syndicat de la magistrature qui sur le “mur des cons” affichaient la photo de parents des victimes assassinées à cause de leur laxisme.

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Politique

Fabrice Leggeri, ex-directeur de Frontex : « La Commission européenne voit l’immigration illégale comme un projet et non pas comme un problème »

coucou

International

Terreur Woke. Le conseil municipal de Melbourne propose des vestiaires non mixtes dans les installations sportives

Sociétal

Explosion de la délinquance dans les petites villes : agressions, actes de torture, menaces…

BREST

Trafic de drogue à Brest : un dealer condamné à 12 mois de prison dont 4 fermes

Enedis

MORLAIX

Un agent Enedis violemment agressé près de Morlaix : la gendarmerie lance un appel à témoins

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

NANTES

Nantes (44) : cinq hommes de nationalités turque et géorgienne mis en examen pour une fraude aux cotisations sociales dans le BTP.

Découvrir l'article

NANTES

Deux migrants multirécidivistes narguent la justice…et écopent d’une peine avec sursis à Nantes

Découvrir l'article

Local, NANTES, Religion, Société

Nantes : un chemin de croix organisé par la FSSPX dans le centre-ville !

Découvrir l'article

NANTES

Un homme de 28 ans poignardé à Nantes : les circonstances de l’agression

Découvrir l'article

Tourisme

La Slovénie au départ de Nantes en mai, juin et septembre et de Brest en juin 2024

Découvrir l'article

NANTES

Le préfet de Loire-Atlantique admet la présence de migrants dealers en situation irrégulière

Découvrir l'article

Economie

L’association Léo Lagrange Ouest, qui gère l’accueil périscolaire de la ville de Nantes, épinglée par la Chambre régionale des Comptes

Découvrir l'article

NANTES

Janvier 2024. Quand la délinquance étrangère frappe massivement à Nantes

Découvrir l'article

NANTES

Déjà deux fusillades depuis le début de l’année 2024 à Nantes

Découvrir l'article

NANTES, Sélection de la rédaction

Violences et vols : en 2024 Nantes reste le paradis des délinquants

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍