Trois astuces pour éviter les fake news et la désinformation

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

22/02/2017 – 06h45 Rennes (Breizh-Info.com) – Chaque jour sur Internet, une véritable bataille médiatique et politique a lieu. Dans cette bataille impitoyable, on retrouve des rumeurs, des fausses informations (fake news) mais aussi des tentatives claires de désinformer le lectorat.

Tentatives d’autant plus pernicieuses qu’elles se drapent parfois de l’autorité morale, historique ou médiatique pour commettre leurs méfaits.

A chaque lecteur de cultiver son esprit critique, de multiplier les sources d’information, et de ne pas avoir une confiance aveugle y dans certains médias dits « main stream » qui bien souvent touchent de mirobolantes subventions de l’État qui les accueille, tout en étant liés à des intérêts financiers qui ne sont pas forcément ceux du lecteur (lire à ce sujet le best-seller « Ils ont acheté la presse » de Benjamin Dormann).

Jouant sur les émotions, sur les sentiments, ces tentatives de désinformation, comme les Fake News, ont pour but de marteler une information jusqu’à ce qu’elle soit communément admise dans la tête de l’opinion.

La caste médiatique française déteste Donald Trump, élu démocratiquement président des Etats-Unis ? Alors cette caste va tout faire pour que son lectorat déteste, lui aussi, Donald Trump. En utilisant des armes dénoncées par ailleurs, comme le recours aux fausses informations – dernier exemple en date à propos de l’attentat en Suède dont n’a jamais parlé M. Trump.

La caste médiatique – 74% des journalistes déclarent avoir voté François Hollande lors de la dernière présidentielle – décide qu’il faut accueillir des migrants partout en France ? Alors là aussi, elle jette toutes ses forces pour démontrer les bienfaits de l’immigration et du vivre ensemble, et la « méchanceté » de ceux qui n’en veulent pas.

Voici quelques conseils pour éviter de tomber dans le piège, à la fois des Fake News, mais aussi de la désinformation, et pour ne pas se laisser manipuler.

1- Qui me parle ?

Sur Internet, plusieurs possibilités d’accéder à de l’information. Par une recherche via les principaux moteurs de recherche (puis en surfant de liens en liens), en se connectant directement sur son média préféré, ou via les réseaux sociaux.

Dans le premier cas, une recherche sur un moteur de recherche doit amener le réflexe suivant : ça n’est pas parce que le résultat recherché arrive en première page de google qu’il faut lui donner le Bon Dieu sans confession. Des sociétés payent pour apparaître dans les premiers résultats de recherche sur google.fr. C’est leur métier.

Toutefois, les robots de référencement étant relativement intelligents, on s’en sort assez facilement. D’autre part, il est bien évident qu’on ne lira pas de la même façon un blog, un journal, une chaîne ; le lecteur doit pouvoir se forger son opinion grâce à son propre esprit critique.

Vous ne connaissez pas un site Internet ? Avant toute chose, lisez-le. Un article, puis un autre, une rubrique, puis une autre. Imprégnez vous en, afin de voir ce qu’il dégage. Puis, si vous avez un doute par rapport à l’information que vous avez vu ou que vous recherchiez, allez voir ailleurs si elle existe.

Renseignez vous également, si vous le souhaitez, sur le site Internet où vous avez trouver l’information.

Est-ce un site militant, un média subventionné, un site parodique, un blog personnel d’opinion, un journal indépendant ? Quelle que soit la réponse, cela n’indique pas que l’information trouvée est vraie, ou fausse. Elle demande à être recoupée, prolongée, éclaircie …

Il n y a pas de leader moral de l’opinion en France, comme semble vouloir le faire croire aux lecteurs le Decodex, inventé par Le Monde, outil intelligent dans sa conception mais atteignant d’emblée ses limites en se transformant en censeur médiatique (c’est Samuel Laurent et son équipe qui décident qui sont les « gentils », qui sont les « méchants », surtout si ils sont à droite politiquement).

Contrairement à ce qu’affirment certains médias estimant être les grands éclaireurs du peuple, il n y a pas de source qui offrirait « plus de crédibilité » qu’une autre .

Il y’a simplement des blogueurs amateurs, des professionnels, des bons journalistes mais aussi des idéologues, des monomaniaques, des menteurs, des pervers, des escrocs…comme c’est déjà le cas dans la vraie vie tout simplement.

On voit d’ailleurs les limites de cette « crédibilité » – que seraient censés avoir les médias subventionnés dans l’affaire Mehdi Meklat, qui posait tout détendu en ce mois de février en photo avec Christine Taubira, ancienne garde des Sceaux, tout en ayant infesté ses réseaux sociaux il y a quelques mois ou années de propos anti-blancs, homophobes, antisémites ..

Ils ne sont ni plus, ni moins crédibles que d’autres médias, que d’autres sources, qui, elles aussi, informent, alertent, commettent des erreurs, les rectifient, ou pas …

Par ailleurs, face à une information qui circule sur les réseaux sociaux, mais également à la télévision ou reprise en boucle par tous les grands médias subventionnés, il faut toujours se demander tout d’abord qui la propage et quels sont ses enjeux. Pourquoi est-ce que je retrouve souvent le même message sur Ouest-France et sur Le Monde ainsi que sur Le Figaro, la Croix, Le Telegramme, Libération ?

Pourquoi est-ce que Théo est devenue une icône médiatique – alors que les caméras de surveillance semblent confirmer la version policière – tandis que les policiers grièvement brûlés au cocktail molotov ne le sont jamais devenus ?

Par ailleurs, si vous vous connectez à votre média préféré, gardez toujours avec vous votre esprit critique. C’est justement parce que c’est votre média préféré et qu’il possède une ligne éditoriale que vous appréciez qu’il faut aller voir et consulter ailleurs, afin de voir ce qu’il s’y dit et afin de ne pas vous auto intoxiquer.

Pour toujours garder votre esprit critique, fabriquez vous votre opposé sur Internet. Vous êtes de gauche ? Alors créez un profil facebook de droite, cherchez des amis de droite, des informations de droite…et faite la même chose dans l’autre sens. Vous verrez, ça fait du bien, ça ouvre l’esprit, et ça permet de garder les pieds sur terre.

Si c’est sur les réseaux sociaux que vous voyez des informations qui vous paraissent surprenantes (« j’ai vu des ovnis », « partagez si vous en avez marre que les immigrés gagnent 15 000 euros par mois au RSA » …) alors là encore, votre esprit critique devrait vous pousser rapidement à voir que cela relève de la fake news.

Pas besoin de Samuel Laurent et de son équipe censeurs pour vous le dire, à moins que ces derniers ne vous prennent pour les derniers des imbéciles.

Sur ces réseaux, prenez par ailleurs la peine de cliquer sur les articles qui sont diffusés : bien souvent, des internautes se contentent il est vrai de commenter ou de partager simplement pour un titre accrocheur et non pas pour le contenu de l’information proposée.

2- Vérifier les images

Avant de relayer une image, vous pouvez facilement vérifier son authenticité en la faisant glisser dans des outils comme Google Images ou Tineye. Il suffit de récolter l’adresse de l’image qu’on veut vérifier (en faisant un clic droit dessus) et de la coller dans le moteur de recherche de Tineye. Il vous donnera alors tous les endroits où cette photo est déjà parue.

Cela vous évitera de balancer tout et n’importe quoi en croyant détenir un scoop sur twitter ou sur facebook. Cela vous évitera également de faire perdre de la crédibilité à une information qui pour le coup est vraie et importante. Ainsi, pour l’exemple des agressions sexuelles du nouvel an 2016 à Cologne, de fausses photographies ont été lancées ici ou là sur Internet, permettant parfois à des personnes mal intentionnées de minimiser le drame de Cologne et d’hurler à la « manipulation » par une partie de la webosphère.

3- Se méfier des autoproclamés « spécialistes »

Voir notre article dédié à ce sujet :

http://www.breizh-info.com/2017/02/22/62777/se-mefier-specialistes-autoproclames-fake-news

En résumé, l’internaute, comme le badaud dans la rue, comme le téléspectateur, comme le lecteur, doit avant tout faire jouer son esprit critique. Et pour le jeune pour qui ce dernier serait « en cours d’acquisition », c’est au contact de ses professeurs, mais aussi de ses parents, de ses amis, qu’il le forgera.

A moins d’estimer – comme semblent le faire ces nouveaux chevaliers blancs de la désinformation menés par le kapo-ral Laurent – que la majorité des citoyens sont des idiots. Qu’est-ce-qu’on attend, dans ce cas, pour leur retirer le droit de vote ?

A Breizh-info.com, nous n’avons en tout cas pas la prétention d’être un site parfait. Si nous faisons des erreurs, nous les reconnaissons volontiers et tâchons de les corriger. Par ailleurs, jamais nous ne nous érigerons en censeurs – ce qui n’empêche pas de temps à autre de souligner telle ou telle incohérence ou de réaliser des décryptages.

Il est regrettable pour nos démocraties que face à la défiance croissante et massive d’une partie de la population vis à vis de certaines castes politiques, économiques, médiatiques, ces derniers, plutôt que de se remettre en question, cherchent à tout prix à passer en force, et à tenter de nuire ou de neutraliser tout ce qui aujourd’hui, se revendique alternatif ou dissident.

Yann Vallerie

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

22 Commentaires

  1. Excellent article, rempli de bon sens et de conseils judicieux.
    Si je devais utiliser « Deconex » du Monde, animé par le kapo-ral Samuel Laurent, ancien responsable de « Buzzfeed » dont la déontologie a été mise à mal (vidéo tronquée et orientée dans son traitement du buzz « dossiers tabou » de Bernard de La Villardière), je commencerais par visiter les sites arborant une vignette rouge, puis orange, je ne remonterais pas vers les bleues et les vertes.
    «Dans ce travail, nous n’avons pas tenu compte de la nature des
    positionnements politiques ou idéologiques des sites, des pages ou des
    comptes sur les réseaux sociaux étudiés. Notre seul critère a été leur
    respect des règles journalistiques (croisement des sources,
    vérification, etc.)», a affirmé Samuel Laurent.
    Résultats: en vert L’Obs, Libération, L’Express, CNN, la BBC , l’Humanité, les Inrockuptibles, et bien sûr… Le Monde. Et aussi JDD (Lagardère) France Inter (profession sectarisme), France Culture, France2, FR3, FR5, FR293 etc… tous des copains. Surpris ?
    En rouge: Breizh Info, non pas pour des articles mensongers, mais à cause de son « militantisme ». Démenti flagrant de la « profession de foi » sus dessus mentionnée.
    Valeurs Actuelles pour avoir osé voiler Marianne en couverture d’ un numéro, l’ OJIM qui dénonce les turpitudes journalistiques etc.
    « Mais nous n’ avons pas tenu compte de la nature des positionnements politique » assure ce tartuffe avec aplomb :-)
    Au fait, qui finance « Déconex » ? Le géant américain Google par l’ entremise du Fonds pour l’Innovation Numérique de la Presse, le FINP, qui finance aussi Le Parisien, Les echos, Rue 89…

    • Bravo pour cet article et merci à Ludo 22 pour ce débat. La manipulation est toujours du coté du pouvoir, (on se demande encore pourquoi ?) par un groupuscule d’illégitimes à peine à 2 % mais qui désirent coûte que coûte se maintenir au pouvoir afin de garder ses privilèges.
      Dès lors , et avec leur argent , il devient facile de surfer sur la naiveté des Français :
      manipulation à coup d’accusations miroir, discrédit portant uniquement sur la forme , accusation de complotisme via des campagnes publicitaires hallucinantes visant à discréditer celui qui se renseigne et à vite clore le débat. Jamais rien sur le fond , observez le festival quotidien et la profondeur des poncifs dont Trump fait l’objet : Le monstre au deux visages , l’immonde magnat de l’immobillier avec sa vilaine coupe de cheveux alors qu’ Obama dansait si bien et était tellement claaaasse!!! il faudrait bien sur faire revoter ces Américains qui pensent mal , de même que tous ces Anglais irresponsables et étriqués d’esprit. Affligeant .
      Les tentatives de culpabilisation au nom du vivre ensemble et de la toute relative ouverture d’esprit de cette gauche bobo détestable, donneuse de leçons, ( la pensée est de gauche , c’est bien connu ), commencent à montrer leurs limites. Les gens se renseignent , recoupent les infos et ont bien compris que non, le pire danger pour la france n’est pas le front national mais bien cette invasion migratoire à nos portes et qui , si l’on ne réagit pas , va engloutir nos valeurs et identités respectives. Et non Monsieur Attali, espèce de vieil apatride, la france n’est pas un hôtel, les français n’ont pas envie, au nom de votre finance mondiale et votre enrichissement personnel , de se laisser envahir , métisser , acculturer , abrutir .
      Nous ne sommes plus depuis bien longtemps en situation d’équilibre vis à vis de l’immigration, et l’ intérêt des politiques pro-immigrationistes très clairs : Etouffer les colères sociales en créant du chaos ethnique et ainsi anéantir les derniers remparts à l’acculturation programmée de toute une population.
      J’aurai souhaité le même tapage médiatique pour l’affaire Marin que pour celle de Théo, seulement voilà :Pas de casier non plus mais blanc , et brillant sur le plan scolaire , donc sans intérêt ! Son cas est moins grave certainement , juste le crane fracassé !
      Si Internet est autant montré du doigt c’est bien parce que les gens s’informent et trouvent désormais les réponses que seule la presse officielle prétend détenir . La prise de conscience face à cet enfumage est désormais en marche et j’attends vivement les prochaines élèctions pour voir tous ces usurpateurs responsables de la destruction du pays faire leurs valises.
      J’ai quand à moi depuis longtemps éteint ma télé et m’étonne de devoir encore m’en justifier aux impôts, (malgré la case prévue à cet effet sur la redevance dont ils ne tiennent absolument pas compte pour passer en force et nous raquetter.
      Bravo aux médias comme Breiz infos qui ont en plus le mérite de s’autofinancer.

      • Super concentré des principaux griefs que nous avons contre cette gauche qui fait honte à ses propres icônes historiques et à cette fausse droite asservie et sans colonne vertébrale.

        Pour ce qui est du casier vierge du petit Théo, le rebelle meurtri, la justice se penche sur son cas. Association de malfaiteurs ?
        La justice dira si cette famille « honnête » comme l’ a affirmé hollandouille n’ a pas détourné les 678 000 € versés sur les comptes des membres de la famille, dont 52 000 € au profit du gentil petit Théo, celui qui faisait tout pour s’ en sortir, dixit le pingouin ridicule.
        Après cela, cette famille honnête et travailleuse, donnée en exemple par notre bouffi national, ses ministres, la presse de gauche (pléonasme) unanime, devra encore trouver 350 000 € pour régler quelques cotisations sociales en retard comme à l’ URSSAF.

        A ce qu’ il parait on ressentirait comme une gène dans les hautes sphères du gouvernement et des médias… Vous m’ en direz tant. Quand la dure réalité refuse obstinément de se plier à l’ idéologie la vie devient difficile.

      • Fils d’un ministre congolais d’après média part. Et ce pitoyable beignet de Hollande à son chevet ! un sans faute après s’être prosterné au pieds des Dibrani . Jusqu’ou allons nous descendre ?.
        Les gens n’en peuvent plus du type, de sa médiocrité.
        Plutôt que de séparer l’église et l’état, l’argent et l’état serait une bonne idée non ?

      • Toutes les pompes à merde d’ Ile de France ne suffiraient pas à nettoyer ces écuries d’ Augias parisiennes. Si Marine et le peuple se voient voler leur victoire, la révolution bleue sera la seule possibilité de le faire.

  2. C’est assez osé de votre part, cet article… avez-vous conscience que tout ce que vous reprochez à la « presse subventionnée », vous le faites vous-même, voir pire ?

    « La caste médiatique – 74% des journalistes déclarent avoir voté François Hollande lors de la dernière présidentielle – »
    Si il existait une statistique sur les votes des « journalistes » de la ré-information, vous pensez qu’il y aurait plus ou moins de 74% de votants pour le FN ?

    « Pourquoi est-ce que je retrouve souvent le même message sur Ouest-France et sur Le Monde ainsi que sur Le Figaro, la Croix, Le Telegramme, Libération ? »
    Pourquoi est-ce que je retrouve souvent le même message sur breizh-info, boulevard voltaire, TV libertés, resistance républicaine, fdesouche, etc. etc. ?

    « Avant de relayer une image, vous pouvez facilement vérifier son authenticité… »
    Vous voulez par exemple parler de l’image diffusée par votre partenanre TV-Libertés : https://pbs.twimg.com/media/COc_6WDWoAAEV_C.jpg
    … et qui est totalement fausse, et sois-disant sourcée du Ministère de l’intérieure, double mensonge ?

    « A Breizh-info.com, nous n’avons en tout cas pas la prétention d’être un site parfait. Si nous faisons des erreurs, nous les reconnaissons volontiers et tâchons de les corriger. »
    Ha bon, vous avez corrigé les quelques mensonges que je vous ai signalé plusieurs fois ? Pas à ma connaissance…

    • La réinfosphère est indépendante, non subventionnée donc libre. Son but est de suppléer aux carences en pluralisme des merdias subventionnés ou d’ état qui faillent à leur mission d’ information et sont des organes de propagande.

      74% de votant pour le Rassemblement Bleu Marine, dont 82% sont sûr de leur prochain vote me paraît être une bonne approximation et l’ on doit s’ en féliciter. Je dirais « peut mieux faire » et je vais retrousser mes manches. Le but à atteindre en 60 jours, c’ est 51% pour Marine au premier tour de la présidentielle ;)

      La réinfosphère n’ est pas là pour servir la soupe aux voleurs menteurs qui enfoncent la France depuis 40 ans, mais pour concourir à les chasser d’ un pouvoir usurpé et utilisé contre le peuple.
      Pourquoi retrouvez-vous le même message sur les merdias aux ordres, dont tous ceux du « service public » qui s’ auto censurent, tronquent, filtrent, déforment, inventent de fausses informations (Trump et l’ attentat en Suède), ne respectent pas le temps de parole des partis, alors que leur cahier des charges implique un pluralisme de l’ information ? Cela ne vous choque pas M « Je suis Charlie » ?
      Ne vous étonnez donc pas que la réinfosphère fasse un boulot nécessaire de contrepoids à la propagande d’ état. Qu’ elle réussisse de mieux en mieux à remettre les pendules à l’ heure vous reste en travers de la gorge, comme dans celles de Hollandouille, de Sarko, d’ Ali Juppé, de Valls, de Fillon, de Macron (en cours), de Bilal Hamon (le suivant) ? Tant mieux !
      Si les merdias faisaient le travail pour lequel ils sont payés par nos impôts, nous n’ aurions pas à nous financer nous mêmes pour y suppléer; double peine à laquelle vous nous condamnez, mais que nous acceptons par patriotisme.

      • Vous êtes en train de dire que vous trouvez qu’il y a des mensonges ou des manipulations dans la presse « subventionnée », et que du coup vous acceptez les mensonges et manipulations de la presse dite « indépendante » ?

        Il me semblerait plus judicieux d’exiger l’indépendance des médias, de refuser les mensonges… non ? Quand vous voyez le gros mensonge de l’image de TV-libertés, mensonge prouvée et indéniable, alors que ce média tient un discours de « ré-information », cela ne vous choque pas ?

      • Je n’ approuve en aucun cas les mensonges, qu’ ils soient le fait, quasiment en permanence, des médias « mainstream » payés par mes impôts ou libres, payés par les contributeurs dont je suis.

        J’ ai signé la pétition exigeant le retour à la pluralité dans les médias, mais je ne me fais aucune illusion quant à la façon dont cette demande on ne peut plus légitime sera traitée dans notre belle démocrasssie (Le « pays des droits de l’ homme » 45 ème au classement mondial de la liberté de la presse). Je compte davantage sur mon bulletin de vote RBM, et ceux de mon entourage, pour y parvenir. La fin des subventions d’ état, la dissolution du CSA remplacé par un organisme intègre, feront le ménage de cette écurie d’ Augias qu’ est devenue l’ « information » subventionnée et aux ordres de la finance apatride (ce qui n’ a pas l’ air de vous interpeler) en France.

        Le « gros mensonge » ? Bien véniel par rapport à ce que « IMedia » retoque régulièrement dans cette émission de TVLibertés (dont je suis fier de compter parmi les pionniers des contributeurs et dont ma carte de donateur est à jour) ou aux enfumages constants et odieux relevés par l’ OJIM.
        Sans parler des filtres idéologiques, dont l’ usage a été reconnu par la rédaction de Ouest France elle même, des informations ostracisées par idéologie lorsque la réalité est trop cruelle, mais heureusement divulguées « brut de décoffrage » par FDesouche…

        340€ pour l’ ATA ? Effectivement elle est de 343,80 €. (source Pôle Emploi)
        718€ Pour l’ AMS, ils ont (sans doute volontairement je vous le concède) « oublié » de préciser qu’ il s’ agissait du montant maximum perçu par une famille nombreuse, mais ils n’ y ont pas ajouté les différentes aides supplémentaires non comptabilisées comme l’ aide au transport, l’ aide à l’ habillement, l’ aide aux frais de cantine, l’ aide possible à certains soins urgents. (source services publics.fr)

        A moins que ce soit l’ absence de « no border » sur la photo d’ arrière plan qui vous défrise ? Je vous en trouve sur le net 1000 en quelques secondes de ces photos criantes de l’ amour et de la reconnaissance que ces HORS LA LOI, encouragés par des anti-France dans des revendications considérées comme des droits, portent à la France.

      • « 340€ pour l’ ATA ? Effectivement elle est de 343,80 €. (source Pôle Emploi) »

        Non, ca a changé fin 2015, les demandeurs d’asile ne perçoivent plus l’ATA, mais l »ADA », Allocation de demandeur d’asile, dont le montant est inférieur.
        Un demandeur d’asile seul touche 204 euros/mois. Un couple avec 2 enfants touche 612 euros/mois.
        Ils ne peuvent bénéficier d’aucune autre aide, ni RSA, ni allocation logement, etc. Cette aide n’est pas versée sur un compte en banque, ils ne peuvent pas en avoir un, mais sur un livret A ou sous forme de carte de retrait.

        Dans la même situation, une personne seule de nationalité française touche 524€/mois, un couple avec 2 enfants touche 1100 €/mois.

        J’ai fait tout les calculs possible, en prenant en compte les différents cas, avec ou sans logement, les aides ponctuelles, etc. : dans les meilleurs des cas un demandeur d’asile touche les 2/3 de ce que touche un français. Et dans le pire des cas, moins de la moitié.

        J’ai déjà envoyé tout le détail de ces calculs sur des pages du Front Nationel, qui disaient que les aides aux français étaient inférieures : ils m’ont tout de suite censuré, puis bloqué.

        Le Front National ment, il le sait, et il vous le cache en censurant ceux qui rétablissent la vérité.

        Visiblement cela ne vous dérange pas, pourtant ça revient à vous prendre pour un con. Libre à vous de l’accepter… mais ne venez pas demander de la pluralité. Ou demandez le aux médias que vous suivez… et qui encore une fois, vous mentent.

        https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33314

      • Vous vous obstinez à regarder le doigt quand on vous montre la lune.

        Tout comme vous refusez de voir les dangers pour le pays, à court, moyen et long terme d’ une immigration-invasion non contrôlée (6 millions dans les plots de départ et 100 millions à venir à l’ horizon 2035) en vous référant à une seule famille bien sympathique possédant la légitimité d’ être aidée.

        Les sources gouvernementales, Pôle emploi, services publics. fr sont donc les premières à mentir, par négligence sans doute.
        http://www.pole-emploi.fr/informations/[email protected]/article.jspz?id=60685

        Seuls ceux qui travaillent auprès des « réfugiés » comme vous ou ceux des gauchistes qui ont repéré le filon des subventions et en vivent en détournant même des fonds comme de récents scandales l’ ont montré, partie visible de l’ iceberg ?, sont donc en mesure d’ être au fait des variations de montant des aides en fonction de l’ état (désastreux) des finances de l’ état. Les chiffres que vous avancez aujourd’ hui seront faux dans trois mois.

        Mais ce ne sont pas les montants, même comparés aux trop faibles aides consentis aux plus pauvres des Français que l’ on discute, on s’ en tape, c’ est le principe d’ automaticité, leur distribution ubuesque qui sont aberrants.

        Les autres avant les nôtres. la France vit à crédit malgré qu’ elle pressure le monde du travail et les Français: ponction de 57,6% du PIB annuel. Elle laisse à nos enfants et petits-enfants une dette de 2200 milliards. Mais elle nourrit des centaines de milliers de criquets, souvent haineux rebuts de leur société d’ origine, baptisés « demandeurs d’ asile », maintenant « migrants », demain « nomades », entrés par effraction, en provenance de pays qui ne sont pas en guerre, qui ne figurent pas sur la liste des pays susceptibles de voir appliquer cette clause à leurs ressortissants.

        De plus, une fois déboutés et ayant reçu leur obligation de quitter le territoire rien n’ est fait pour qu’ ils partent et ils restent à la charge de la société, alimentant la délinquance, jusqu’ à une régularisation qui interviendra un jour où l’ autre, en récompense de leur longue illégalité.

        Vous pouvez bien envoyer tous les calculs que vous voudrez à qui vous le voudrez, vous n’ obtiendrez pas de réponse de ceux qui ont compris le souhait de la majorité des Français: arrêter l’ immigration-invasion de peuplement, de surcroît par des populations non miscibles, culturellement et politiquement opposées à l’ identité française et criminogènes.

        Mais bien sûr que je demande la pluralité de l’ information partout où mon impôt est mis à contribution au profit d’ une information orientée, en premier lieu et surtout de la part du service public.

        Que l’ imMonde, l’ aberration, l’ Obs, Ouest France, publient une information-intox comme vous en accusez TVLibertés ou Breizh Info ou le Fn ne me choque que dans la mesure où je paye pour être enfumé (rassurez-vous il y a longtemps que j’ ai débranché ma télé, que je n’ écoute plus les radios publiques, que j’ ai résilié Ouest France et l’ Exe-presse). Si la pluralité ne revient pas sur les organes de presse que mon impôt fait vivre, ces derniers doivent se réformer ou disparaitre.

        C’ est aussi simple que cela et cela sera par la grâce des urnes.

      • La page dont vous envoyez le lien ne concerne pas l’aide que touche les demandeurs d’asile, qui d’ailleurs n’ont pas le droit de travailler, donc pourquoi cherchez-vous absolument à savoir à quoi ils ont droit sur le site de pole-emploi ?

        Je le répête : ils ne touchent pas l’ATA, mais l’ADA.

        Mais bref, le fond du sujet n’est même pas là, le fond de votre de votre message, c’est « on s’en fout de savoir de savoir s’ils touchent plus ou moins que les français, on ne veut pas qu’ils touchent la moindre aide, on en a pas les moyens, je veux qu’ils restent chez eux s’ils ne partent pas d’un pays en guerre absolue, en plus ils viennent nous imposer leur religion et sont criminogènes »
        C’est votre prisme, pas le mien… je ne vais pas vous convaincre pas, et l’inverse non plus.

        De mon côté je ne fais pas les mêmes analyses : je cotoie tout les jours des immigrés, ou des migrants si vous préférez, je parle avec eux, je me renseigne sur la situation dans leurs pays respectifs, et je trouve pour la très grande majorité que leurs raisons de partir et tenter de venir ici légitime. Et je ne suis pas subventionné, et ne gagne rien dans l’histoire, au contraire…

        Le portrait ou plutôt l’image que vous avez de ces migrants est caricaturale, éloigné de la réalité du terrain. Avez-vous déjà été discuté avec des demandeurs d’asile ?

        Mme Le Pen, dans l’émission politique d’il y a peu, a égréné les économies qu’ils seraient possible de faire, quelqus milliards par-ci, par-là, et entre autres les 80 milliards de la fraude fiscale.

        Je suis totalement d’accord elle : il faut tenter de récupérer cet argent.
        Là ou je suis en désacord, c’est sur l’utilisation… personnelement, je considère que cet argent peut être utilisé pour un accueil digne des demandeurs d’asile ET pour une meilleur politique sociale. Pour tous, pour les notres ET les autres.

        C’ est aussi simple que cela.

      • C’ est sûr nous ne tomberons pas d’ accord.

        Vous fonctionnez à l’ empathie, ce qui serait admirable si l’ immigration illégale sauvage sous couvert de demande d’ asile ne mettait pas le pays en danger, financièrement, culturellement, politiquement et sur le plan sécuritaire au présent et au futur.

        Moi je vois le bien de la France et des Français d’ abord, des autres en fonction de nos possibilités et non d’ une utopie.

        L’ immense majorité des « migrants » ne vient pas de pays en guerre: Maghreb (4 millions d’ Algériens déjà présents, 4 millions de plus dans les starting blocks combien de millions supplémentaires à la mort physique de Boutéflika ?).
        Mali (on se marie toujours le dimanche à Bamako)
        Niger (Niamey ville très agréable)
        Sénégal (destination touristique)
        Congo (tout le pays n’ est pas sous la coupe des milices, la majorité du pays est sûre)
        Afghanistan (le pays des purs musulmans, le Pakistan, est moins éloigné que la France, culturellement et en distance km.
        Tchad à part les incursions de boko-haram sur la rive du lac le pays est tranquille et fermement dirigé.
        Etc.

        Que vous soyez « sensible » à leurs romans victimaires, cela vous regarde. Moi je connais suffisamment ces pays pour savoir ce qu’ il en est réellement.

        A peine 8% de familles syriennes, 80% des « migrants » n’ auront jamais le droit d’ asile, sont pourtant automatiquement aidés, et resteront en France 95%) malgré leur OQTF. C’ est vol organisé et soutenu par des irresponsables.

        L’ immense majorité des migrants sont des hommes dans la force de l’ âge qui fuient qui la prison, qui la conscription, tous la pauvreté.
        Combien de millions êtes-vous prêt à accueillir encore,10, 20, 100 ?
        Ce ne sera jamais suffisant au vu de l’ explosion démographique du monde musulman, Afrique en tête. La solution se trouve là bas, pas en France.

        Quel avenir leur voyez-vous dans un pays en crise économique avec 6 millions de chômeurs et 10 millions de pauvres ? Une vie d’ éternels assistés en plus de leur déracinement ou bien continueront-ils dans l’ illégalité qui les a amenés ici en rejoignant la délinquance ?
        Qu’ adviendra-t-il du pays lorsque la faillite sera déclarée et les emprunts refusés ?
        Lorsque que l’ état impécunieux sera incapable de verser la moindre aide sociale.

        Pour répondre à votre question , oui j’ ai parlé avec des « migrants », travailleurs au noir dans une entreprise à laquelle j’ ai fait appel. Ils n’ ont pas pu me raconter de salades car je connais les pays d’ où ils étaient originaires et je suis au fait de la situation réelle que l’ on y connait. Leur prestation ne m’ a pas non plus éblouie, pas plus d’ ailleurs que leur patron auprès duquel ils n’ ont pas fait long feu…

      • « C’ est sûr nous ne tomberons pas d’ accord. »
        C’est sur, mais ça n’empêche pas de débattre et de confronter nos arguments. C’est ça le pluralisme…

        « Vous fonctionnez à l’ empathie, ce qui serait admirable si l’ immigration illégale sauvage sous couvert de demande d’ asile ne mettait pas le pays en danger, financièrement, culturellement, politiquement et sur le plan sécuritaire au présent et au futur. »
        Vous êtes visiblement un fan de M. Le Gallou, pour reprendre quasi à la lettre ses propos… J’ai lu son livre « immigration la catastrophe », chapitre par chapitre, et je n’ai vu aucun argument qui tenait la route face à une analyse un peu poussée. Mais j’ai déjà répondu la dessus.

        « Moi je vois le bien de la France et des Français d’ abord, des autres en fonction de nos possibilités et non d’ une utopie. »
        C’est une question de choix de société. Je ne dis pas que l’arrivée de dizaines de milliers, voir de millions de réfugiés est idéale, n’aura aucun impact, et que je le souhaite. Mais je reste persuadé que notre politique actuelle de gestion des flux migratoire est mauvaise, et je ne parle pas seulement à l’échelle de la France, mais de l’europe. 13 milliards d’euros dépensés par Frontex et autres, afin juste de dresser des barrières aux frontières… ce qui ne fonctionne pas. Cela a engendré 15 milliards de dépenses pour les personnes qui tentent de venir, et qui tombent dans les mains des passeurs. Donc une trentaine de milliards « gaspillés »… si on ajoute à ça les 80 milliards de la fraude fiscale (juste pour la France). Bien sur que ca n’est pas si simple, qu’on ne peux pas faire de comptes au rabais, mais cela me semble quand même la preuve que notre société a les moyens de faire autrement. Je ne dis pas qu’elle doit pour cela accueillir tout le monde, portes ouvertes à 100%, mais elle peut faire des choix autrement plus humains, mettre en place des couloirs humanitaires, des camps qui ne soient pas des bidonvilles, que ce soit chez nous ou aux frontières.

        J’ai 4 enfants, 4 garçons, je me préoccupe forcément de leur avenir, je n’ai pas envie de mettre mettre en danger leur futur. Mais je n’ai pas envie nons plus qu’ils vivent dans une société déchirée et inhumaine.

        Actuellement les réfugiés arrivent, ils sont là, et nous n’y pouvons rien. La politique actuelle, contrairement à ce que vous pensez, n’est pas « généreuse » avec eux… vous ne voyez que la partie visible, celle des actus (même si vous n’avez plus la télé), et celle que vous présente des médias comme tv-libertés… la réalité du terrain, elle est différente. Vous ne voyez que les CAO, les demandeurs d’asile qui sont logés, aidés. Déjà ils sont moins aidés que certains veulent vous le faire croire. Et seulement 40% des demandeurs d’asile ont un logement fourni par l’état. Pour les 60% restant, ils ont une aide supplémentaire : 4,20 par jour. Leur allocation passe donc à 330 euros/jour. Ils ne peuvent pas se loger avec ça, en tout cas pas se loger et se nourrir. Alors ils sont dans les squats, chez des compatriotes, dans la rue… (50% des SDF sont des étrangers). Et je ne parle pas seulement des adultes, mais aussi des mineurs. Je vois déjà venir votre réponse : « ce sont des faux mineurs ! ».

        Oui il y en a, effectivement, des faux mineurs, mais le pourcentage est moindre que là encore certains veulent vous le faire croire. Il y aurait beaucoup à dire sur la question, sur la gestion de l’évaluation de la minorité, mais ce serait trop long à développer ici. Ce que je vois par contre sur le terrain, c’est que chaque jour, en France, nous laissont de vrais mineurs dormir dehors, et pas seulement à Calais, mais dans toute la France.

        Je vous invite à regarder le documentaire « la mécanique des flux », s’il passe un de ces jours près de chez vous. C’est un documentaire sur la gestion des frontières dans certains pays européen, dont la Croatie, avec des témoignages de ceux qui arrivent à passer. Je ne dis pas qu’il vous fera changer d’avis, mais je pense qu’il vous permettra d’avoir une autre vision du sujet…

        « L’ immense majorité des « migrants » ne vient pas de pays en guerre… »
        Le Mali, le Niger et le Sénégal sont très minoritaires dans les statistiques de demande d’asile.
        Il y a déjà plus d’un millions de réfugiés Afghans au Pakistan, et leur situation est désastreuse…

        Vous semblez dire que vous connaissez bien la situation dans tous ces pays, je ne remet pas en doute vos connaissances, mais moi j’écoute ce que ces personnes racontent, je croise avec les infos que je trouve, et je vois la plupart du temps une réalité plus complexe que celle que donne les médias.

        Pouvez-vous assurer que vous avez une connaissance parfaite de la situation de chacun de ces pays, mieux qu’eux-même qui y ont vécu ? J’ai eu l’occasion de discuter avec un militaire dernièrement, qui a été marin dans plusieurs pays côtiers d’Afrique, et qui a confirmé certaines situation que m’avaient exposé des ressortissants de ces pays. Je ne me base pas QUE sur ce que disent les demandeurs d’asile, ni les médias, etc. Le pluralisme, il faut compter sur soi pour l’avoir. Et ça n’est pas en en lisant que les médias d’extrême-droite que vous en aurez.

        « A peine 8% de familles syriennes, 80% des « migrants » n’ auront jamais le droit d’ asile, sont pourtant automatiquement aidés, et resteront en France 95%) malgré leur OQTF. C’ est vol organisé et soutenu par des irresponsables. »
        70% des demandes sont rejetées. Tous sont aidés le temps de la procédure de demande d’asile, mais moins que ce que vous croyez. Les 70% qui sont déboutés, effectivement une grande majorité va rester. Ils n’auront alors plus aucune aide, et vont devenir des sans-papiers. Il y a en effet un paradoxe flagrant de la part du gouvernement, dans le fait de les laisser rester. Je ne sais pas quelle est la solution, honnetement. Ce que je constate en discutant avec ces personnes déboutées, c’est qu’elles me disent que leur situation de sans-papier ici reste moins misérable que leur situation si elles retournent dans leur pays. Dans la même situation, je ferais sans doute la même chose, donc je ne me sens pas apte à les juger, mais quand cela me semble être un mauvais choix je leur conseille d’étudier le retour au pays, avec les aides aux retour, etc.

        « L’ immense majorité des migrants sont des hommes dans la force de l’ âge qui fuient qui la prison, qui la conscription, tous la pauvreté. »
        Sur quoi vous basez-vous pour affirmer ça ? Là encore vous êtes allé plus loin que la discussion avec quelques travailleurs au black pour dire ça ? Ou vous vous êtes contentés des reportages orientés des médias d’extrême-droite ?

        Oui il y a beaucoup d’hommes seuls, beaucoup d’anciens militaires qui sont menacés personnelement pour ça, et qui ont donc laissé leur femme et parfois leurs enfants en sécurité chez des grands-parents, parce que ce sont eux qui sont menacés personellement, pas leur famille. Alors ils partent, en prenant tous les risques d’un voyage dangereux, dans l’espoir d’obtenir l’asile et de pouvoir ensuite faire venir leur femme et leurs enfants dans des conditions meilleures.

        Certains fuient en effet la prison, parce que dans certains pays il suffit d’avoir roulé sur le pied du fils d’un notable pour aller en prison et voir sa vie menacée. Il y aurait plein de situation dans ce genre que je pourrais détailler, mais je ne le ferais pas par respect pour eux.

        Vous allez me dire que je gobe tout ce qu’ils me disent, je sais… Non je ne gobe pas tout, je sais qu’il y a une part de mensonge, ou d’exagération. Ceux là n’obtiendront pas l’asile, parce que pour l’obtenir ils devront prouver tout ce qu’ils disent. Avec un peu d’expérience on arrive à déceler le vrai du faux, de toutes façons.

        « Combien de millions êtes-vous prêt à accueillir encore,10, 20, 100 ? »
        Je n’accueille personne. J’essaye juste, à ma très modeste mesure, de faciliter l’intégration de ceux qui arrivent, pour éviter qu’ils tombent dans le communautarisme.

        « Ce ne sera jamais suffisant au vu de l’ explosion démographique du monde musulman, Afrique en tête. La solution se trouve là bas, pas en France. »
        Je suis d’accord que la solution se trouve chez eux. La plupart d’entre eux le disent aussi, d’ailleurs. Les quelques rares personnes que je suis et qui ont obtenu l’asile ne souhaitent qu’une chose : repartir dès que la situation dans leur pays ce sera amélioré.

        « Une vie d’ éternels assistés en plus de leur déracinement ou bien continueront-ils dans l’ illégalité qui les a amenés ici en rejoignant la délinquance ? »
        C’est justement ce à quoi il me semble plus constructif de travailler : leur faire découvrir notre culture, les intégrer, et pour ceux qui obtiennent l’asile : les aider à trouver du travail pour qu’ils ne soient pas des assistés.

        Et là encore, tous ceux que je connais et qui ont obtenu l’asile ne souhaitent qu’une chose : travailler, faire vivre la société… j’en connais qui n’ont pas attendu d’obtenir l’asile pour se proposer en bénévole à Emmaus… et qui donc aident les français défavorisés.

        Vous allez dire que j’ai une vision de bisounours… mais je ne vous parle que de cas réels.

        Parce que la réalité, elle ne se voit pas sur Libé, Le Monde, Breizh-info, ou Tv-Libertés. Ou du moins, la réalité du terrain, elle est plus complexe que tous ces médias vous le laisse croire. Vous avez fait le choix de refuser de voir ce que vous montre la télé, et vous semblez vous contenter de TV-Liberté.

        Je ne sais pas quelle presse vous lisez… mais visiblement c’est plus souvent Valeurs Actuelles que Politis.
        La pluralité, c’est à chacun de nous de la mettre en place. C’est le seul point sur lequel je suis d’accord avec l’article de base : il ne faut pas se contenter de lire les médias de « son côté ».

        Honnetement, je lis plus de médias de droite que de gauche. Je lis Elements, je regarde TV-Libertés, les sites d’extrême-droite, surement plus que les médias dits « de gauche ». La pluralité, elle existe déjà, il faut juste ne pas être passif.

        Est-ce qu’en virant votre télé, vous êtes dans la pluralité ? Très honnetement, avez-vous déjà lu un média dit « de gauche » ? Vous avez déjà lu Politis, ou été consulter le site d’Amnesty international, qui détaille par exemple la situation politique dans tous les pays des demandeurs d’asile ?

      • « C’est une question de choix de société »
        Vous dites bien et il est temps que cette société reprenne conscience de la réalité, nous sommes engagés sur une pente savonneuse qui nous conduit tout droit vers une catastrophe: faillite, guerres à la fois civile entre Français et multiethnique.

        « 13 milliards d’euros dépensés par Frontex »
        Pour être le service officiel de passeurs qui prend le relai des passeurs privés à la limite des eaux territoriales africaines et asiatiques. Comme quoi l’ Europe continue à favoriser une immigration de masse avec l’ argent pris dans les poches des contribuables européens.
        Sortons de cette Europe de la haute finance hors sol, immigrationniste et retrouvons nos frontières.

        Arrêtons de jeter par les fenêtres de l’ argent que nous n’ avons pas. Et si le futur gouvernement FN parvient à faire des économies budgétaires, elles ne seront pas employées à créer davantage d’ appel d’ air en direction des pauvres de la planète, mais à relancer l’ économie moribonde après 5 ans de gabegie socialiste.
        Retrouvons un chômage supportable grâce à la création d’ entreprises avant de faire entrer des centaines de milliers de chômeurs supplémentaires. Occupons nous de nos vieux, de nos handicapés, de nos laissés pour compte avant de faire semblant de chercher à résoudre la pauvreté de milliards d’ individus dans le monde en mettant notre propre survie en danger en en accueillant, pour nous donner bonne conscience, quelques millions qui seront toujours une goutte d’ eau dans l’ océan de la misère.
        La solution n’ est pas dans cet accueil de personnes qui forcent notre porte en mentant, en trichant, en utilisant notre sensiblerie et notre faiblesse, la complicité intérieure de l’ Europe et de tout ce que la gauche contient d’ anti France, mais une action concertée de l’ ensemble des pays riches, en commençant par les rois du pétrole, pour traiter la pauvreté là où elle existe.
        Ce problème est mondial, nous ne le résoudrons pas en devenant nous même, pays en régression, un pays tiers mondialisé.

        « Actuellement les réfugiés arrivent, ils sont là, et nous n’y pouvons rien »

        Frexit après le Brexit et TRump, dénonciation de Schengen, retour aux frontières nationales, expulsion des migrants illégaux (tous ceux qui n’ ont pas déposé de demande de visa ou d’ asile auprès des autorités consulaires dans leur pays ou dans les pays limitrophes ne pourront pénétrer sur le territoire français), reconduction de tous les déboutés du droit d’ asile déjà traités.
        Affirmation claire et inscrite dans la loi que jamais un immigré illégal ne pourra obtenir la nationalité française. Son avenir c’ est le retour aux sources, aller simple gratuit.
        Dissolution de toute ONG et association d’ aide aux immigrants qui favoriserait le maintien sur le territoire d’ un détenteur d’ une OQTF.

        « L’ immense majorité des « migrants » ne vient pas de pays en guerre… »

        Je persiste et je signe. Que font tous ces maghrébins parmi les immigrants illégaux alors que des conventions, doublées d’ aide financière ont été signées avec ces états ? Que font là des Géorgiens, des Albanais, des Kosovars, des Bulgares, des Ivoiriens, des Roumains etc. ? Ils accourent du monde entier pour profiter de notre connerie qui consiste à les accueillir sans contrôle sans pour autant influer d’ un iota sur les conditions de vie des centaines de millions restés au pays mais préparant leur départ ?
        Quand cela doit-il s’ arrêter ? A quel moment de submersion serez-vous d’ accord pour dire stop ? Jamais ! C’ est bien pour cela que nous le disons et le ferons à votre place.

        « L’ immense majorité des migrants sont des hommes dans la force de l’
        âge qui fuient qui la prison, qui la conscription, tous la pauvreté. »

        Il est certain que ce ne sont pas les merdias usant de filtres idéologiques (aveux de Ouest France) et de mauvais subterfuges (l’ imMonde: Kévin pour Soulayman) (anonymat pour les crimes et délits commis par des immigrés ou des gens de gauche) qui permettent de se faire une opinion sur la délinquance immigrée. Il y a les statistiques officielles qui permettent de voir l’ explosion des atteintes aux biens et aux personnes, le pourcentage d’ immigrés et descendants d’ immigrés dans les prisons, les journaux locaux qui ne peuvent tout cacher, les pages facebook et tweeter des victimes et enfin les sites de ré information qui dévoilent ce qui est caché.
        L’ immigration est bien la source d’ une explosion de la criminalité en France.

        « Combien de millions êtes-vous prêt à accueillir encore,10, 20, 100 ? »
        « Je n’accueille personne. »

        Combien selon vous la France doit-elle en accueillir ? 10, 20 100 millions ?
        Vous n’ accueillez pas personnellement, vous n’ êtes que complice de l’ invasion illégale car vous l’ amplifiez par votre action bénévole (appel d’ air, amplification du mouvement).
        C’ est à l’ état, seul responsable de cette invasion illégale car ne prenant aucune mesure de contrôle par idéologie et calcul à la fois électoral et sociétal, de pourvoir aux besoins de ceux dont il permet l’ entrée.
        Qu’ il éprouve à 100% la réalité de la connerie qu’ il commet.
        En accueillerait-il 10, 20, 100 millions qu’ il n’ aurait pas avancé d’ un millimètre dans la résolution des problèmes du monde d’ où ces « réfugiés » sont originaires et stoppé le flux de l’ invasion.
        Coup d’ épée dans l’ eau qui nous met en danger. La solution est ailleurs, la solution est hors de France. Tous ceux qui disent le contraire sont des niais.

        « les aider à trouver du travail pour qu’ils ne soient pas des assistés »

        Êtes-vous conscient que 10 millions de Français dont 20% de descendants d’ immigrés francophones et pas tout à fait illettrés en rêvent ?
        Encore un veux pieux. De rares possibilités en Bretagne, mais impossibilité totale dans les grands bassins d’ immigration: Ile de France, Nord, Est, Couloir Rhodanien, Midi.

        « Et là encore, tous ceux que je connais et qui ont obtenu l’asile ne
        souhaitent qu’une chose : travailler, faire vivre la société… j’en
        connais qui n’ont pas attendu d’obtenir l’asile pour se proposer en
        bénévole à Emmaus… et qui donc aident les français défavorisés. »

        Snif, sortez vos mouchoirs, ils vont sauver la France et payeront nos retraites. D’ ailleurs, cons de Français, arrêtez de bosser la relève est arrivée.

        « Je ne sais pas quelle presse vous lisez… »
        Mais si vous le savez, la presse numérique en commençant par la ré infosphère et les liens sources des vérités qu’ elle dévoile.
        Comme tout le monde pendant 25 ans j’ ai été manipulé par la presse officielle et subventionnée. Vacciné, je n’ y reviendrai pas. La pluralité étant aussi rare que les apparitions de Nessie je sais où trouver l’ information déformée ou ostracisée ailleurs.
        Être pour la pluralité, ce n’ est pas plonger dans les médias dont je ne partage pas la ligne politique, c’ est avoir le choix entre les sensibilités politiques et trouver la mienne parmi l’ offre. Actuellement ce choix m’ est refusé, l’ offre quasi inexistante hors le web, quelle belle invention !

        « La pluralité, elle existe déjà »
        Non monsieur, pas dans les médias subventionnés.
        Pour trouver d’ autres sons de cloche, politiquement incorrects et en dehors de la pensée unique, il est impératif de se rabattre sur et financer les sites d’ information libres comme Breizh Info, TVLibertés, Dreuz, I24, Boulevard Voltaire, Minurne, RL, FDesouche, Observatoire de l’ islamisation, Poste de veille Canada, Rbleumarine, Radio Courtoisie et des dizaines d’ autres qui ne vivent que par des contributions privées.
        Sans aucune subvention, et pour cause, ces sites sont parvenus en une dizaine d’ année à briser l’ omerta, dessiller une majorité de Français, prendre un poids considérable dans la vie politique malgré les tentatives totalitaires de les museler.

        Le web libre est notre avenir, les merdias aux ordres ont d’ ors et déjà perdu la partie.

      • l un des metiers les mieux paye : data mining, aller a l essentiel. Inutile de faire 10 pages. La vraie source du probleme est le financement. Mentir gratuitement ne me gene pas; mentir avec mes impots : inacceptable.

  3. « A Breizh-info.com, nous n’avons en tout cas pas la prétention d’être un site parfait. »
    Oui, vous avez raison, mieux vaut être modeste sur ce sujet, l’erreur étant si facile dans ce domaine.

    Par contre, je n’apprécie pas le terme de « réinfosphère » qui d’ailleurs est peu utilisé par Breizh-info qui très justement préfère se positionner comme un acteur de la liberté d’information.

    Vous êtes l’un des meilleurs sites d’information en Bretagne, tout comme TV Liberté est l’un des meilleurs sites en France. La relation existant entre ces 2 médias étant à mon sens une bonne chose au vu du professionnalisme du média français.
    Ce serait formidable si Breizh-info pouvait développer une branche télévisuelle similaire à TV Liberté exprimant le point de vu breton.

    A ma grande surprise, le monde qui était devenu hyper stable se retrouve en évolution rapide.

    Les « démocraties » sont de plus en plus défiante vis à vis des peuples.
    La gauche et la droite sont des concepts du passé.

    Pour moi, la bataille à venir est :
    La démocratie contre le totalitarisme.
    Le pouvoir du peuple contre le pouvoir des oligarques!
    Les nations fières de leur identité et libre de la partager, contre l’identité uniformisée autorisée.

    Je regrette que les autres médias bretons connus restent pour l’instant bloqués dans l’ancien monde.
    Néanmoins, je pense que ce nouveau combat la Bretagne peut le gagner car notre patrimoine nationale nous apporte la preuve que cette capacité existe en nous.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

I-Média n°341 – Joe Biden : double discours et sénilité ?

I-Média n°341 – Joe Biden : double discours et sénilité ? https://www.youtube.com/watch?v=oJJ1DMmKzMI Sommaire ⬇️ 00:00​​​ Introduction 01:38​​ L’image de la semaine Une fusillade aux États-Unis a...

Washington et la dictature du narrative obligatoire

La scène pourrait se dérouler à Pékin ou à Pyongyang. Sur un vaste espace immaculé où tout est tiré au cordeau, entouré de bâtiments...

Nantes : des dessins des procès Zola et Dreyfus aux enchères

Vente aux enchères mardi 8 décembre à Nantes de 50 dessins de presse des procès Zola et Dreyfus réalisés par Maurice Feuillet, jeune illustrateur...

Gérald Darmanin enterre la liberté de la presse

"Dans l’histoire récente, jamais le pouvoir n’a eu aussi peur de la rue. Depuis, il s’est employé méthodiquement à réduire le droit de manifester....