Nécrologie. Décès d’Alan J. Raude, collaborateur d’Ar Gedour

alan_raude

14/03/2017 – 05h30 Groix (Breizh-Info.com) –  Le média catholique breton Ar Gedour vient de perdre l’un de ses précieux collaborateurs. Alan J. Raude (alias Ron Peniarth) est parti vers Tir na nOg le 10 mars 2017 à l’âge de 93 ans.

Il faisait partie de ceux qui travaillaient dans l’ombre pour la Bretagne. Linguiste, historien et hagiographe, il a notamment publié des ouvrages sur l’origine géographique des Bretons armoricains et sur l’histoire linguistique de la Bretagne.

Né en 1923 à Courbevoie, mais originaire de l’île de Groix, il effectue ses études, jusqu’au niveau supérieur à Paris. En 1939, il fréquente l’École pratique des Hautes Études, à la Sorbonne. Il s’intéresse dès lors à la linguistique celtique (le breton, le gallois et le vieil irlandais). En 1942-1943, il intègre une équipe de recherches folkloriques au Musée des arts et traditions populaires avec Jef Le Penven et René-Yves Creston.

En 1945, il est sergent-interprète en Allemagne pour les Welsh Guards (gardes gallois qui constituent l’un des cinq régiments d’infanterie de la Garde du souverain britannique (les Royal Foot Guards) de la British Army. Il est inscrit en 1946 à l’université de Bonn aux cours de linguistique celtique, germanique et romane. Il devient en 1948 traducteur technique au Centre technique du machinisme agricole à Paris puis au Centre de documentation sidérurgique en 1950, puis à la Compagnie IBM en 1953.

En 1953, il participe à la Gorsedd de Bretagne mais des désaccords profonds généreront une scission. Il devient directeur comptable à la Coopérative des agriculteurs à Landerneau en 1961. En 1980, des relations furent renouées avec la Gorsedd de Bretagne. Il rendit au Grand-Druide la bannière de la Gorsedd et la Grande Épée d’Arthur qu’il détenait depuis vingt-six ans. Nommé Arouez varzh, il s’abstint cependant de participer à toute cérémonie. La scission de 1953 fut cependant considérée dès lors comme terminée. Il devint président du Kelc’h Studi Drouized an Hengoun, association regroupant différentes tendances dont le but était de restaurer la tradition de tolérance au plan idéologique, en excluant tout monolithisme politique ou philosophique au sein de la « Gorsedd de Bretagne » et de développer l’intérêt du peuple breton pour la culture celtique.

Alan J. Raude rédigera aussi la chronique « Bretagne Romane » dans la revue de la fédération Kendalc’h. Il travaillera à une écriture interdialectale du breton, prenant ses sources aux origines de la langue bretonne. Les néologismes proposés tenaient compte de ces recherches, et il ne manquait pas de fustiger les inventions lexicales approximatives. Il est aussi le créateur de l’écriture normalisée du gallo (ELG). Il est membre d’Ar Falz et de Skol Vreizh.

Proche de l’Église Orthodoxe Celtique, il passera un temps précieux à retrouver l’histoire de nos saints bretons. Depuis 2011, il fournissait régulièrement ses études historiques, hagiographiques et toponymiques pour être publiées sur Ar Gedour. La rédaction de ce journal explique qu’elle continuera à publier régulièrement ses travaux, pour mieux faire connaître aux Bretons leur histoire et leur identité propre.

Les obsèques auront lieu mercredi 15 mars à 10h en l’église de Daoulas.

Crédit Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !