15/03/2017 – 06h30 Nantes (Breizh-Info.com) –  Au conseil municipal du 1er avril 2016, la délibération n°18 portait sur la politique publique municipale « Migrations, intégrations, diversités ». A cette occasion des subventions ont été versées à des associations qui participent à la venue de migrants sur le sol français, sous couvert de leur intégration.

La municipalité a versé en tout 151.000 € de subventions à diverses associations ; il s’agit de l’argent du contribuable, jamais consulté évidemment… mais bien mis à contribution car plusieurs de ces associations reçoivent des subventions d’autres collectivités territoriales. On peut citer parmi elles 84.300 € pour le centre interculturel de documentation (CID) situé sur l’île Sainte-Anne et qui a eu quelques graves soucis de gestion au début de l’année 2016, 23.000 € pour la CIMADE, 30.000 € pour l’ASAMLA (association santé migrants de Loire-Atlantique), 3050 € pour le GASPROM, 2750 € pour la Ligue des Droits de l’Homme ou encore 1500 € pour le MRAP.

Les versements pour l’ASAMLA se font dans le cadre d’une convention pluriannuelle 2016-2018 conclue le 1er avril, les 30.000 € étant le versement 2016. « Pour le CID et la CIMADE », précise la délibération, « le versement interviendra dans le cadre de la convention pluriannuelle signée en 2015 pour les années 2015, 2016 et 2017 ».

Consulter le tableau des subventions attribuées

L.M

Crédit Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

2 Commentaires

  1. Bravo à la mairie socialiste!Et pendant ce temps il y a des vrais Français qui n(ont rien pour vivre et couchent dans la rue.

    • MDR l’excuse du bon samaritain, celui la même qui ne daignerait même pas donner 1centime aux SDF qu’il croise tous les matins en allant chercher son pain…

Comments are closed.