alimentation_seignalet

Les éditions du Rocher publient en ce mois de mars le livre « soigner par l’alimentation » écrit par  Jean Seignalet et préfacé par son fils, Dominique Seignalet. Le livre est sous-titré : « comprendre les maladies chroniques ».

Le docteur Seignalet est aujourd’hui connu du grand public pour son régime éponyme qui parvient à enrayer le processus de nombreuses maladies incurables. Mais ces résultats extraordinaires reposent aussi sur des théories scientifiques qui révolutionnent la pensée médicale moderne.
Dans cet ouvrage inédit, Jean Seignalet présente un condensé de ses hypothèses scientifiques (Auto-immunité, Encrassage et Élimination), assorties d’observations de patients inédites.
Pour répondre aux nouveaux défis sanitaires que sont les maladies dites de « civilisation », ces recherches constituent un tournant majeur dans la compréhension des maladies modernes dont le facteur alimentaire est aujourd’hui le premier pourvoyeur.
Les scientifiques, les médecins et tous ceux qui s’intéressent à leur santé trouveront ici l’exposé concis d’une méthode et d’une expérience clinique unique et révolutionnaire, qui plaide en faveur d’une médecine nouvelle, globale, respectueuse de l’environnement et du patient.

Au centre de cette ouvrage, le régime hypotoxique du Docteur Seignalet, qui incite à modifier durablement et significativement nos habitudes alimentaires.

Plus aucun produit laitier, aucune « céréale mutée » (seules du sarrasin, du riz notamment …), des cuissons à basse température uniquement : un régime qui permettrait de prévenir et de traiter certaines maladies chroniques, comme l’arthrite, le diabète ou la fibromyalgie. Elaborée il y a quasiment trente ans, cette méthode longtemps décriée fait aujourd’hui de plus en plus d’adeptes.

Mis au point en 1985, le régime Seignalet est d’abord un régime santé qui vise à soigner. Totalement équilibré, il prône une alimentation diversifiée et la plus proche possible de celle de nos ancètres cueilleurs-chasseurs. C’est pourquoi on le nomme parfois régime ancestral

La méthode de Jean Seignalet tient aussi  compte de la forme moléculaire des aliments, de leur qualité, et pas seulement de leur quantité comme dans la diététique classique.

Les aliments que nous consommons ont subi de nombreuses transformations moléculaires. Certains de ces aliments, classiquement considérés comme « sains », sont devenus totalement indigestes pour certains d’entre nous, en particulier :  de nombreuses céréales (dont le blé et le maïs)- Les laitages animaux (sous toutes leurs formes) – et les cuissons excessives (en particulier des graisses et des protéines animales).

La méthode est donc « sans gluten et sans caséine » et préconise du bio, du frais, du cru, et  des cuissons douces. On la qualifie d’hypotoxique car elle exclut des aliments « toxiques » à long terme pour certains.

Incontestablement – et même si la méthode Seignalet a pu être parfois décriée – l’ouvrage est intéressant, passionnant même, et regorge d’informations sur notre alimentation au quotidien et d’explications sur les maux dont nous souffrons trop souvent.

Ancien interne des hôpitaux de Montpellier, Jean Seignalet fut un pionnier des greffes d’organes et de tissus, en particulier des transplantations rénales. Il a développé des examens biologiques qui aident au diagnostic et à la prévention de certaines maladies.
Il a dirigé, pendant trente ans, le laboratoire d’histocompatibilité de Montpellier, tout en menant ses recherches sur l’alimentation.

Jean Seignalet – Soigner par l’alimentation – Editions du Rocher – 17,90 €

soin

Crédit Photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

1 COMMENTAIRE

  1. et ne pas oublier le régime KOUSMINE –

    quant au blé : dommage – donc il faut faire un retour arrière – le lait, c’est certain il n’est pas fait pour les humains mais pour les petits veaux

Comments are closed.