Législatives. Qui sont les candidats Front national dans les Côtes d’Armor ?

A LA UNE

06/04/2017 – 06H30 Saint-Brieuc  (Breizh-info.com) – Le Front National présentait, ce mercredi 5 avril, ses candidats aux élections législatives des 11 et 18 juin prochains dans le département des Côtes d’Armor. Une présentation qui a eu lieu à la permanence du FN à Saint Brieuc, en présence d’Odile de Mellon, secrétaire départementale du parti frontiste.

Les investitures sont donc les suivantes :

1ère circonscription (Saint Brieuc) : Pierre-Yves Lopin, conseiller municipal de Saint Brieuc et membre du conseil d’agglomération. Sa suppléante est Valérie de Cacqueray, professeur de dessin et par ailleurs déjà candidate aux élections départementales en 2015.

2ème circonscription (Dinan) : c’est la chef de file Odile de Mellon qui se présente sur ce secteur, alors qu’elle fut candidate elle aussi aux départementales sur le secteur de Broons en 2015. Elle est suppléée par Jacques-Antoine Haëntjens, colonel en retraite et responsable de circonscription à Dinan.

3ème circonscription (Loudéac-Lamballe) : pour la sixième fois, Pierre-Marie Launay sera candidat aux élections législatives. Cet agriculteur de 59 ans basé à Merdrignac a pour suppléant Antoine Kieffer, 20 ans, ouvrier ostréicole et responsable du Front National des Jeunes pour les Côtes d’Armor.

 4ème circonscription (Guingamp) : Catherine Blein portera les couleurs du Front National pour ces élections. Cette femme retraitée de l’élevage en est à sa deuxième candidature aux législatives. Par ailleurs, elle est conseillère régionale FN depuis 2015 (membre de la commission développement durable). Son suppléant se nomme Laurent Wingham, jeune retraité de l’armée et n’ayant aucun mandat.

5ème circonscription (Lannion) : Annick Lebiez, conseillère municipale de Perros-Guirrec entre 2001 et 2007 (alors sous les couleurs de l’UMP), représentera le FN pour cette élection dans la circonscription de Lannion. Cette ancienne hôtesse de l’air puis commerçante est suppléée par Nathalie Gautier, employée en maison de retraite et n’exerçant pas de mandat.

Parité et élection présidentielle

Une fois la présentation des candidats terminée, Odile de Mellon fera remarquer que la parité est respectée puisque trois des cinq candidats sont des femmes.

Mais ce qui préoccupent les rangs du FN local pour l’instant, c’est bien l’élection présidentielle à venir, la priorité étant de « faire élire Marine ». Une élection qui permettrait, selon la secrétaire départementale, de « remettre la France en ordre sur tous les plans ». « Le peuple va lui donner une majorité énorme », avance Odile de Mellon, confiante.

Campagne de terrain et monde agricole

 Dans un département rural où l’agriculture occupe une place prépondérante, les candidats du Front National disent être à l’écoute du monde paysan. Ils dénoncent notamment les conséquences des accords de libre-échange CETA et TAFTA pour les exploitants agricoles. Pierre-Marie Launay évoque pour sa part la nécessité de se convertir au bio pour les agriculteurs conventionnels en difficulté.

Reprenant le programme de Marine Le Pen, Odile de Mellon poursuit : « La mondialisation est anti-écologique, il faut encourager les circuits courts, notamment pour les cantines et les collectivités ».

Contre les éoliennes et les projets miniers

 Sur le plan environnemental, les candidats FN s’opposent à plusieurs projets controversés dans les Côtes d’Armor. Ainsi, Annick Lebiez dénonce l’extraction de sable en baie de Lannion tandis que Catherine Blein ne voit pas d’un bon œil la volonté de la société Varsican Mines d’exploiter le sous-sol du centre Bretagne.

De même, sur la question du projet de parc éolien en baie de Saint Brieuc, Catherine Blein évoque « les différentes conséquences négatives pour la pêche et l’environnement » puis souligne que « seulement 8% de l’énergie bretonne sera produite via les éoliennes ». « Il y aura une véritable étude menée si Marine Le Pen est élue », conclut-elle.

Désintérêt et ralliements

Alors que tous les regards sont tournés vers le premier tour de la présidentielle, l’élection phare de la vie politique française, les cadres locaux du Front National dans les Côtes d’Armor s’accordent pour dire que les législatives ne suscitent pas un grand intérêt auprès des populations rencontrées, sur les marchés notamment.

Du côté des partis en revanche, nous risquons d’assister à quelques mouvements en fonction des résultats du premier tour. Odile de Mellon précise à ce sujet : « Il peut y avoir des accords de personnes mais pas des accords de partis ».

« Asselineau pourrait être dans le gouvernement de Marine »

Même si Pierre-Marie Launay tient à préciser que cette phrase « n’engage que lui et non le FN », elle pourrait bien être un symbole du flottement qui risque de régner entre l’élection présidentielle et les législatives.

Une période politique où, en cas de victoire de Marine Le Pen, nous pourrions voir des ralliements qui ne seraient que des demi-surprises. Ainsi, il est vrai qu’Asselineau partage notamment des positions anti-européennes et un jacobinisme assumé avec le Front national.

« Les DOM-TOM complètements oubliés de la République »

En faisant référence à la Guyane, la secrétaire départementale en vient ensuite à la suppression des conseils régionaux en cas de victoire de Marine Le Pen pour se concentrer sur trois niveaux : commune, département, État.

Des communes dont le Front National dénonce les fusions et les changements de noms : « Les gens ne savent plus où ils habitent ».

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Port-Louis, Brest. Le musée national de la Marine a accueilli 181 778 visiteurs dans ses cinq sites du littoral en 2021

En sept mois et demi d’ouverture, de mi-mai à fin décembre 2021, les musées de Brest, Port-Louis, Rochefort et...

Covid-19. Le moral des jeunes Français lourdement impacté par la crise sanitaire, des hommes plus optimistes que les femmes

La crise du Covid-19 aura largement bouleversé la société française. Des impacts négatifs qui n'auront pas épargné les jeunes...

Articles liés