07/04/2017 – 10H00 Lorient (Breizh-info.com) ‑ La présentation d’une manifestation aussi colossale que le Festival interceltique de Lorient est en soi un événement. Hier, son directeur général, Lisardo Lombardia, en a fait un spectacle captivant. Nous reviendrons sur le sujet, mais le FIL 2017 s’annonce comme une édition « encore plus exceptionnelle », avec pour nation invitée l’Écosse, « fort caractère, cœur battant, esprit universel » ‑ esprit universel en raison de son rôle mondialement reconnu dans la littérature, l’industrie, la science… Le festival se déroulera du 4 au 13 août.

Les grands moments traditionnels du Festival seront bien sûr au rendez-vous avec la Grande parade des nations celtes, le dimanche 6 août à 10h00, le Triomphe des sonneurs en centre-ville à 19h00, et la nuit interceltique avec feu d’artifice à 22h00.

     Lisardo Lombardia

La musique écossaise sera bien entendu au cœur du festival, avec en particulier une Grande soirée cornemuse le 9 août en hommage à Gordon Duncan (1964-2005), bagpiper de légende, deux fois vainqueur du trophée Macallan à Lorient, dont l’influence marque toujours l’univers celtique. Le spectacle de Lorient fera écho à Just for Gordon, hommage rendu au grand musicien l’an dernier aux Celtic Connections de Glasgow ; il réunira les Écossais Ross Ainslie, Ali Hutton, Ian Duncan, Fred Morrison, Calum Stewart et Bruce McGregor, mais aussi le Piping Orchestra et Hervé Le Floc’h pour la Bretagne ainsi que José-Manuel Tejedor pour les Asturies.

On attend aussi avec curiosité le spectacle For ever Fortune par Les Musiciens de Saint-Julien, le 8 août à 21h30 au palais des congrès. Ce groupe de musique baroque à la pratique exigeante et dynamique interprétera un répertoire écossais traditionnel à la mode du 18e s. Il s’était déjà attaqué avec un certain bonheur à la musique irlandaise dans The High road to Kilkenny, diffusé sur Arte.

L’abondance de la programmation imposera des choix douloureux, en particulier dans la soirée du jeudi 10 août, où il faudra trancher entre deux temps forts :

  • la soirée Amzer Nevez, au palais des congrès, avec Yann-Fañch Kemener qui rendra hommage au grand poète de langue bretonne Jean-Pierre Calloc’h, tué au front il y a tout juste 100 ans (le spectacle sera traduit en français)
  • le fest-noz symphonique, mais oui, qui associera le duo Hamon-Martin et l’Orchestre symphonique de Bretagne, ainsi que la chanteuse Annie Ebrel.

Le programme détaillé et tous les renseignements pratiques sont d’ores et déjà disponibles sur le site web du FIL.

Lisardo Lombardia a également rendu hommage au plasticien Igor Le Floc’h, fidèle du Festival, dont les obsèques avaient eu lieu l’après-midi même.

Illustration : extrait de la page d’accueil du site du FIL
[
cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.