Révolution agricole. Vers une agriculture 2.0 ?

A LA UNE

08/05/2017 – 07H00 Paris (Breizh-info.com) – Alors que les débats autour de la Politique Agricole Commune sont revenus sur le devant de la scène avec l’élection présidentielle, l’agriculture connaît des bouleversements technologiques sans précédent ! Les robots, GPS et autres drones sont aujourd’hui au cœur des métiers de la terre et dessinent les contours de l’agriculture de demain.

La paysannerie connaît depuis plusieurs années une véritable révolution technologique. Il est loin le temps des exploitations où travaillaient des dizaines d’ouvriers agricoles ! Alors que l’après-guerre avait vu se développer la mécanisation de la paysannerie à la faveur notamment des tracteurs, le 21ème siècle voit émerger une nouvelle agriculture faite de connexion internet et d’outils informatiques intelligents… Des technologies qui allègent le travail des paysans et qui les éloignent même parfois de leurs terres. C’est le cas notamment avec le guidage GPS des véhicules agricoles. Un agriculteur équipé peut aujourd’hui téléguider son tracteur depuis un téléphone portable et gérer son travail grâce aux données météorologiques réduisant considérablement les imprévues.

Les métiers de la terre ne sont pas les seuls concernés… Les élevages aussi connaissent une révolution. Ainsi, les colliers à puces permettent aujourd’hui aux bergers de retrouver la trace des brebis égarées en un clic ! Les drones aussi ont fait leur apparition dans le monde agricole et permettent d’observer avec précision les indicateurs agronomiques pour chaque mètre carré de parcelle…

Quand semer ? Quand récolter ? Quand sortir les bêtes ? Toutes ces questions peuvent aujourd’hui trouver leurs réponses grâce à des logiciels d’aide qui allègent considérablement la charge de travail. Si ces nouvelles technologies ne sont pas une science exacte, elles permettent à de nombreux paysans et éleveurs de gagner du temps pour diversifier leur activité, une aubaine pour des métiers liés aux aléas climatiques et confrontés à la concurrence étrangère.

Et le développement de l’agriculture et de l’élevage 2.0 ne profite pas seulement aux exploitants ! L’ingénierie des firmes de l’agro-business est devenue un domaine hautement lucratif et renouvelle l’offre dans le domaine agricole ! Après la révolution de la motorisation, le travail de la terre connaît ainsi un nouveau bouleversement de taille et semble même parfois écarter l’homme de son exploitation…

Ces évolutions ont donc leurs détracteurs pour qui cette agriculture 2.0 constitue une déshumanisation des métiers de la terre. Autre sujet de critique : le coût inhérent à ces nouvelles technologies. Un robot de traite coûte ainsi 240 000 €, il faudra dépenser 20 000 € pour un système de géolocalisation embarqué sur un tracteur… des investissements colossaux pour des exploitants mais qui à moyen terme vont devenir indispensables pour les métiers de la terre et de l’élevage. La dépendance technologique est aussi avancée comme un risque de perte de savoir faire, un savoir faire qui demeure indispensable quand les outils technologiques tombent en panne !

Les mêmes réticences existaient déjà au temps de la mécanisation agricole et de l’arrivée des tracteurs dans les champs… mais aujourd’hui plus aucun agriculteur n’envisagerait son exploitation sans tracteur. De la même manière, dans quelques années, la connectique pourrait bien, elle aussi, être complètement intégrée aux métiers de la terre…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

Shopopop et la livraison à domicile entre particuliers arrivent à Carhaix

Après Rostrenen, le Centre Bretagne est de nouveau la cible de la plateforme de livraison collaborative Shopopop, qui vient...

1 COMMENTAIRE

  1. j’ai appris à marcher dans la terre labourée – comme on dit chez nous – et tout cela est un leurre – le N.O.M. en marche – le paysan n’aurait plus de rapport avec la terre ……… Horreur et damnation – au secours René Dumont – Pierre Bourguignon – Pierre Rabhi

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés