Quand il s’agit du G7, l’Europe peut fermer ses portes aux migrants

A LA UNE

Christine Le Bozec a écrit Religion et Révolution par « refus de l’amalgame entre antireligion et anticléricalisme » [Interview]

Christine Le Bozec a longuement enseigné à l’université de Rouen où elle fût un temps doyen de la faculté...

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

17/05/2017 –06H45 Catane (Breizh-info.com) – Fermer les portes de l’Europe, contrairement à ce qu’en disent les dirigeants des principales puissances de l’ouest, serait donc possible. Ainsi, en marge du G7, qui se tiendra les 26 et 27 mai prochain, l’Italie a décidé d’empêcher les flots de migrants d’atterrir en Sicile.

Pourtant, la plupart des 45 000 personnes qui ont été secourues puis amenées en Europe cette année après avoir navigué au départ de Libye ont été amenées dans les ports de Sicile où elles reçoivent des soins médicaux avant d’être envoyées dans des centres d’accueil autour de l’Italie.

Les autorités ont déclaré que l’accès aux ports sera bloqué la semaine prochaine « par mesure de sécurité » lorsque les dirigeants, y compris Theresa May et Donald Trump, se rencontreront dans la station de Taormina, au sommet d’une colline, du 26 au 27 mai.

« En raison de la réunion du G7 qui se tiendra à Taormine en Sicile les 26 et 27 mai prochains, des contrôles renforcés ont été mis en place « aux frontières internes (terrestres, maritimes et aériennes), depuis le 10 mai et jusqu’au 30 mai, suite à la suspension du Traité de Schengen pour la libre circulation des personnes », indique un communiqué officiel.

Conséquence : du 22 au 28 mai, aucun bateau de secours en mer des migrants ne sera autorisé à entrer dans un port sicilien

Les migrants seront toutefois déroutés vers d’autres ports de la péninsule. L’objectif est, selon les autorités, de « prévenir la menace terroriste« . Elles craignent que des islamistes se mêlent au flux des réfugiés – comme cela a déjà été le cas tout au long de la vague migratoire qui se déroule depuis quelques années sous nos yeux.

Mais lorsqu’il s’agit des « grands » de ce monde, on sait parfaitement fermer les portes tout en dénonçant ceux qui réclament les mêmes mesures pour protéger les peuples d’Europe de l’immigration massive …

Selon les chiffres publiés par l’ONU ce 12 mai, la barre des 50 000 migrants arrivés par la mer aurait été franchie, contre 187 000 sur la même période l’an passé.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Montreuil-sur-Ille (35). Un blessé grave après une bagarre au couteau

A Montreuil-sur-Ille, petite commune au nord de Rennes, une violente bagarre a éclaté mardi soir, sur le parking du...

Chute du prix de l’or : mais pourquoi les valeurs refuges baissent autant ?

L’or, censé être un actif anti-fragile, se porte bien quand la situation économique se dégrade. Et lorsque la situation...