Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nantes. Promeneurs, étudiants ou zadistes, tous unis contre les blocs de l’Erdre ?

24/05/2017 – 05h45 Nantes (Breizh-Info.com) – C’est sur la pelouse qui relie les facultés à l’Erdre que 21 blocs de bétons ont été plantés de manière irrégulière dans le sol. Les blocs ont été placés dans des trous creusés avec un tractopelle. Il s’agit en réalité d’une «installation artistique» pérenne, réalisée par Marie-Hélène Richard , une « artiste in-situ » nazairienne. L’opposition des promeneurs, des riverains est quasiment totale. Même les zadistes ont décidé de montrer leur opposition à ces blocs de béton. Une union sacrée qui risque de poser des soucis aux promoteurs d’une oeuvre (?) aussi bétonnée qu’ultra-contestée.

« Des blocs de bétons qui torturent la prairie »

Thierry et sa femme Dominique sont remontés : « Nous nous promenons régulièrement le long de l’Erdre et c’est absolument effroyable de voir ces blocs de béton qui torturent la prairie. C’est laid ! J’espère que cette immondice sera très vite retirée du paysage. Je suis dégoûté de payer ce genre de choses avec mes impôts ! »

Adrien a 21 ans et étudiant. Lui aussi critique ces blocs de béton : « C’est moche et vulgaire. J’ai rarement vu quelque chose d’aussi terrible. Le pire c’est que le beau temps est là et que la pelouse près de l’Erdre était un endroit rêvé pour lire tranquillement ou juste se détendre avec les potes… Là, avec les travaux qui ont mis de la terre partout et les blocs en eux-mêmes qui ne sont vraiment pas esthétiques, ça gâche tout ! » Et lorsque nous lui apprenons que ces blocs seront sans doute pérennes et pas présents juste le temps du Voyage à Nantes, il s’étonne jusqu’à refuser de nous croire : « C’est très étrange, ça me parait trop gros. Je ne vois pas pourquoi ça resterait de manière pérenne. Ça serait incroyable. Je préfère ne pas y croire… »

Blocs béton Erdre Nantes

Une œuvre censée dialoguer avec le paysage et l’Erdre

Pour la créatrice, Marie-Hélène Richard, le but n’est pas la torture du paysage mais bien le dialogue et la discussion, à la fois avec les tours à l’horizon, avec l’Erdre et le campus universitaire. Cette œuvre a vocation « à discuter avec le paysage existant » selon elle. Paradoxalement, elle avoue également que le paysage va bien être modifié par elle : « C’est une œuvre pensée pour être utilisée comme assise. Le terrain va être, par endroit, remodelé. » Effectivement, autour des blocs, des talus vont être créés de toute pièce.
Blocs béton Erdre NantesPas avare de contradictions, l’artiste n’hésite pas à parler d’interactions subtiles avec l’environnement tout en défendant une coloration agressive des blocs de bétons : « Dans le lien qui va s’instaurer avec les tours qui sont en face, il y a quelque chose de subtil car on va utiliser les mêmes matériaux, du béton. Il sera rouge celui-ci, il va s’inscrire dans une couleur en total contraste avec la pelouse qui est verte. »
Si l’option de la couleur rouge a semble-t-il été écartée, reste que les 21 blocs de béton ont créé l’émoi dans le quartier.

« A la prochaine réunion de quartier, il y aura du bazar ! »

Si certains Nantais semblent apprécier l’audace artistique au nom du respect de toutes les formes de créativité :

https://twitter.com/carlader/status/864888091567325185

ou de la possibilité de faire des photos originales :

… l’immense majorité des promeneurs est furieuse.

Marc, habitant du quartier et promeneur régulier le long de l’Erdre, est particulièrement remonté : « C’est un projet qui doit être abandonné au plus vite ! C’est incroyable que les élus nantais et l’université aient pu soutenir l’installation de ces blocs de béton, c’est inadmissible ! Je sais qu’on est déjà plusieurs voisins à s’être fait la remarque et tous les gens que je connais sont d’accord avec moi. Il est inacceptable que des élus locaux payés par nos impôts soutiennent une telle installation prétendument artistique, elle aussi payée par nos impôts… »

Un autre riverain n’hésite pas à se montrer encore plus vindicatif : « Que fait Pascal Bolo ? Que font nos élus ? A la prochaine réunion de quartier, je peux vous assurer qu’il y aura du bazar ! »

Des actions de militants zadistes prévues ?

Blocs béton Erdre Nantes

Un tag « Non au béton ! » signé par des zadistes a été apposé sur le bloc de béton face à l’Erdre. Les zadistes ont-ils l’intention de mener des actions contre ces blocs envahissants face à la plus belle rivière de France ? Si aucune des informations réunies par nos soins ne laisse présager d’une action de grande ampleur, certains membres de l’extrême-gauche très portés sur la défense de l’environnement ont pu considérer cette installation comme anti-écologique.

Du côté des actions légales, Marc, le promeneur remonté, a une idée claire en tête : « Je ne crois plus à la politique mais je peux vous assurer qu’aux législatives, je m’engage à voter pour le candidat qui s’engagera à supprimer immédiatement ces blocs de bétons. Et je ne serai pas le seul ! »

A bon entendeur…

NF

Crédit photos : Breizh-Info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Nantes. Promeneurs, étudiants ou zadistes, tous unis contre les blocs de l’Erdre ?”

  1. LeGallanne dit :

    Cette “œuvre”” prétendument “d’art” est du “f…….. de g………” !!! N’est pas Mondrian qui veut !!!

  2. alaintassin dit :

    Comment une mairie peut accepter des horreurs pareilles,et bien sur ce sont les impôts des contribuables qui financent ces inepties et celle qui se dit:artiste.Mais n’importe quel esprit normal n’oserait pas défigurer un endroit pareil.Il est grand temps de stopper ces dérangés qui se disent artistes,ou bien le maire fait faire ça dans son jardin et paye seul les frais.Une HONTE.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

NANTES

Stationnement payant. La lecture automatique des plaques d’immatriculation arrive à Nantes

Découvrir l'article

NANTES

Sacs et colliers arrachés, adolescents arrêtés pour extorsion : les élections n’arrêtent pas les délinquants

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : Toujours plus de vols dans les superettes

Découvrir l'article

NANTES

6 personnes vont être jugées pour avoir importé de la drogue entre le Maroc et Nantes

Découvrir l'article

NANTES, Sociétal

Nantes. Entre un et 4 ans fermes pour des cambriolages avec des Alfa Roméo volées

Découvrir l'article

MORLAIX, NANTES, RENNES

Nantes, Rennes, Morlaix : l’extrême-gauche met le désordre après le premier tour des législatives

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : vols, incendies, pick-pocket, policier braqué avec une arme factice…

Découvrir l'article

NANTES

Loire-Atlantique. Une arrestation pour vol au Hellfest, des interpellations dans un camp de Roms à Saint-Herblain, 25 000€ retrouvés en liquide sur un Soudanais

Découvrir l'article

NANTES

Bidonville à Nantes. 700 Roms à évacuer au nom d’un « pôle d’écologie urbaine », 50 millions d’euros d’argent public

Découvrir l'article

International

Violente agression d’un chauffeur de bus à Saint-Herblain

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky