Guérande : les gens du voyage occupent le terrain de rugby communal

A LA UNE

08/06/2017 – 06H00 Guérande (Breizh-info.com) – C’est bientôt l’été et déjà le retour des installations sauvages de gens du voyage sur les terrains communaux de la Presqu’île guérandaise. Sujet très sensible sur la côte, puisque les installations sauvages sont légion, au grand dam des riverains – comme à l’été 2015 lorsque les voyageurs se sont installés sur la déviation de Guérande, face aux terrains de football.

Un roulement a été établi entre les communes pour l’accueil des grands rassemblements estivaux. Saint-Molf a essuyé les plâtres en 2014 – avec tant de mal qu’elle n’a plus voulu en entendre parler l’année suivante. Puis Guérande en 2015 et La Baule en 2016 ; cette année, ce sont six groupes d’environ 200 caravanes chacun qui se sont succédés du 29 mai au 14 août. Cette année, c’est Herbignac qui s’y colle.

Néanmoins, un groupe de 80 caravanes de gens du voyage a profité du long week-end de la Pentecôte pour s’installer sur le terrain de rugby communal de Guérande. Quelques caravanes ont aussi stationné brièvement au Pré Grasseur (Herbignac) et sur un terrain communal de Saint-Lyphard avant de rejoindre la capitale du Pays blanc.

A Guérande, les gens du voyage sont un sujet plus sensible qu’ailleurs. En 2013, le député-maire Christian Priou avait claqué sa démission – avant de la reprendre – pour marquer le coup, car les terrains de foot avaient été envahis par 150 familles de gens du voyage, malgré un long travail en amont de la municipalité pour qu’ils soient accueillis à Herbignac. L’occupation des terrains avait causé 20.000 € de coûts pour la municipalité en raison de l’annulation d’une fête.

Cette fois, l’occupation du terrain de rugby devrait revenir moins cher. Dans la matinée de mardi, les gendarmes, des représentants de la mairie et de la société gestionnaire des aires pour gens du voyage de Cap Atlantique sont passés sur le campement improvisé. Ils ont réussi à convaincre les gens du voyage de rejoindre l’aire de grand passage du Pré Grasseur à Herbignac, où ils sont attendus cet après-midi.

A la mairie d’Herbignac, on nous confirme être « très vigilants » sur le sujet de l’installation sauvage de gens du voyage sur la commune : « nous sommes en vigilance extrême depuis une semaine ». En cas d’installation sauvage, « il y aura des suites judiciaires immédiates – avec des référés et des demandes de saisies de véhicules. On ira jusqu’au bout des démarches ». A bon entendeur…

LBG

Crédit photo : Breizh-Info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le RC Vannes s’impose avec la manière à Colomiers (23-29)

Le RC Vannes est de retour pour leur jouer un mauvais tour ! Vendredi 26 novembre, le XV Breton...

Liverieg : Tapet o laerañ el Lidl, ar Romez a ziskenn he c’hulotenn

D'ar 26 a viz du ez eus bet kondaonet ur Roumanez gant lez-varn Roazhon evit "emziskuzh seksel" ha "laeradenn"....

5 Commentaires

  1. Il faut absolument que les forces publiques expulsent ces gents par tous les moyens dès qu’ils sont sur des terrains non autorisés .pour cela ,bien, il faut une loi !Il y aurait peut-être une solution :que le fisc recherche l’argent qu’ils possèdent (voitures,caravanes etc.)par rapport à leur travail .On aurait surement des surprises!!!!!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés