09/06/2017 – 09h00 Belfast (Breizh-Info.com) – L’Irlande du Nord, partie de l’île d’Irlande sujette du Royaume-Uni, élisait hier 18 députés au Parlement de Londres à l’occasion des élections législatives au Royaume-Uni. Et ce sont les unionistes (favorables au statut-quo avec la couronne) qui l’ont emporté, prenant 10 sièges, tandis que le Sinn Fein remporte 7 sièges et que la candidate indépendante Sylvia Hermon (ancienne unioniste) conserve son siège dans la circonscription de North Down.

A noter que le SDLP (labour, travailliste- et l’UUP (unionistes), qui détenaient jusqu’à présent des sièges au Parlement de Londres, les perdent au profit des deux principales formations politiques rivales d’Irlande du Nord, qui se partagent également la majorité à l’Assemblée nord irlandaise (28 sièges pour le DUP, 27 pour le Sinn Fein, 12 pour le SDLP et 10 pour le UUP).

Le leader du DUP, Arlene Foster, a déclaré qu’elle était « absolument enchantée » du résultat, qui montrent selon elle que les électeurs ont épousé la vision politique du parti unioniste.

Toutefois, un rapide coup d’oeil sur la carte des votes en Irlande du Nord montre que les profondes divisions historiques sont toujours là et bien là :

Ainsi, le Sinn Fein remporte les sièges de député dans les arrondissement de Foyle (West Derry), Fermanagh and Tyrone, Tyrone west, Mid Ulster , Newry and Armagh, South Down, et, of course, West Belfast.

Les Unionistes remportent le siège sur East Londonderry, North Antrim, East Antrim, South Antrim, Upper Bann, Lagan Valley, Belfast North, East et South, ainsi que Strangford.

D’un côté, toutes les circonscriptions bordant la « frontière » avec l’Irlande sont à majorité républicaine (et le quartier ouest de Belfast, historiquement républicain) tandis que toutes celles tournées vers la mer et l’Ecosse ou l’Angleterre sont à majorité unionistes.

Concernant les élections dans tout le Royaume-Uni, ce sont les conservateurs qui l’emportent (42,4%, 314 sièges) devant le Labour (40,1%, 261 sièges), le SNP (35 sièges), Les Liberal democrat (12 sièges), le DUP (10 sièges), le Sinn Fein (7 sièges). A noter l’effondrement de l’UKIP qui ne récolte aucun siège avec 1,9%.

En Ecosse, le SNP (gauche nationaliste) l’emporte (36,9%) moins largement que prévu tandis qu’au Pays de Galles, ce sont les travaillistes qui s’imposent (28 sièges, 48,9% des voix), et qui balaient le Plaid Cymru nationaliste (10,4%, 4 sièges).

Crédit photo : DR / Capture écran BBC
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

1 COMMENTAIRE

  1. Je n’ai pas d’opinion sur l’Irlande du Nord. Par contre, si le Parti Conservateur du Royaume Uni a besoin d’arranger une coalition avec les 10 sièges unionistes d’Irlande du Nord pour obtenir la majorité absolue au parlement, c’est peut-être une bonne chose, car les unionistes sont plus à droite, et on peut espérer que pour obtenir leur coopération, le Parti Conservateur devrait se montrer un peu moins favorable au Grand Remplacement.

Comments are closed.